Hockey Pond Lac-Beauport: s'amuser et jouer au hockey

Toujours populaire, l'événement autoproclamé au fil du temps... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Toujours populaire, l'événement autoproclamé au fil du temps «championnat provincial» a encore attiré des centaines de hockeyeurs et de curieux, samedi.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Tant que le lac Beauport gèlera, il s'y jouera du pond hockey!

Voilà maintenant 13 ans que les eaux glacées du lac situé au nord de la capitale accueillent le tournoi amical Pond Hockey Lac-Beauport.

Toujours populaire, l'événement autoproclamé au fil du temps «championnat provincial» a encore attiré des centaines de hockeyeurs et de curieux, samedi.

La surface naturelle, bien gelée, a été envahie par les premiers patineurs dès 9h, lançant officiellement les hostilités pour la fin de semaine.

Un peu plus de soixante équipes réparties en quatre catégories - compétitif, corporatif, senior et récréatif - se sont inscrites pour cette activité maintenant élevée au rang des traditions à Lac-Beauport.

Même s'il a grandi avec les années - il n'y avait que deux patinoires aménagées en 2004 contre plus d'une vingtaine cette année -, le tournoi garde toujours le même esprit: s'amuser. 

«Il y a beaucoup d'équipes qui viennent de l'extérieur. Les groupes s'organisent une gang de gars [il y avait aussi quelques filles] et ils viennent passer une belle fin de semaine avec nous ici!» a expliqué le promoteur du tournoi, Sébastien Huot, tout juste avant de disputer un match dans la catégorie récréatif. «C'est une belle fin de semaine, il ne fait pas trop froid. On est heureux!»

Tout en s'amusant, certains prennent la compétition un peu plus au sérieux. À plus forte raison dans la catégorie compétitive. «Avant on jouait dans le compétitif, mais on se fait un petit peu plus vieux!», a bien humblement admis M. Huot. «Mais oui, c'est vrai, il y a de très bons joueurs.»

Les onomatopées et autres expressions colorées entendues à gauche et à droite par Le Soleil démontrent bien l'intensité qui peut régner au Pond Hockey Lac-Beauport. 

Il faut dire que le style de jeu est difficile à maîtriser lorsqu'on est une verte recrue. Même un joueur de hockey expérimenté peut avoir de la difficulté à s'adapter. Les rencontres se déroulent à trois contre trois, sans gardien ni hors jeu. «C'est vraiment la façon de jouer qui fait gagner dans ce genre de tournoi là.»

Dimension internationale

À mi-chemin entre le secret bien gardé et l'événement quasi internationalement connu - des joueurs viennent parfois d'Europe et des États-Unis -, le tournoi accueille chaque année de nouveaux visages. C'était le cas de Régis Boutet et de ses coéquipiers de l'équipe GLC, évoluant dans le senior. «On voulait essayer ça! Les gars aiment ça à trois contre trois, on peut jouer un peu plus avec la puck. On aime bien ça», s'est-il enthousiasmé. 

Le Soleil a aussi rencontré Jack Fyock, de Washington. «Nous avons un ami qui vient ici chaque année depuis cinq ans. Nous sommes venus pour la fin de semaine!» a raconté le joueur aux cheveux grisonnants. «Mais ce n'est pas assez froid!» a-t-il ensuite lancé sous un mercure de -2 °C, plus chaud que la normale pour un mois de janvier à Québec. 

Les finales du tournoi auront lieu dimanche. Les gagnants de chaque catégorie ont l'occasion mettre la main sur divers prix, dont des bourses. 

Malgré les 4 °C prévus par Environnement Canada, l'organisation assure que la sécurité des joueurs n'est pas compromise.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer