LNH: la chute du huard sème la grogne chez les joueurs

Même si les joueurs apprécieraient les nouveaux emplois... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Même si les joueurs apprécieraient les nouveaux emplois créés avec l'expansion, l'agent Jay Grossman souligne que ceux-ci ne toucheraient rien du milliard de dollars que la LNH encaisserait pour l'ajout de deux nouvelles équipes.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(ENVOYÉE SPÉCIALE À NASHVILLE) Afin de contrer les effets de la chute du dollar canadien sur ses revenus, la LNH a augmenté de 16 % à 18 % la part des joueurs dans le fonds de réserve de la ligue, en début de semaine. Et si la tendance à la baisse du huard se maintenait, elle pourrait avoir à la hausser de nouveau dans un avenir rapproché. Un scénario qui est loin de plaire aux joueurs.

Signée pour 10 ans en janvier 2013, la convention collective de la LNH prévoit un partage des revenus à parts égales entre les propriétaires et les joueurs, mais pas des pertes. C'est pourtant l'impression que les joueurs ont présentement, avec la plus récente hausse de leur participation au fonds de réserve (escrow).

«Partant de l'idée du partenariat, c'est un fait avéré que les joueurs subventionnent les propriétaires en raison de la baisse du dollar canadien. En faisant passer leur participation de 16 % à 18 %, c'est une énorme somme d'argent que les joueurs doivent concéder. L'obligation des joueurs est de performer sur la glace. Ils n'ont aucun contrôle sur les soubresauts des devises. Ça ajoute pourtant une responsabilité financière supplémentaire sur leurs épaules», estime l'agent new-yorkais Jay Grossman, qui représente notamment Pekka Rinne et Mikhail Grigorenko.

La LNH en bonne santé

La LNH n'a pourtant jamais été en meilleure santé. Au cours des dernières années, elle a d'ailleurs engrangé des profits record. Qui plus est, la valeur de ses franchises a connu une croissance exponentielle.

«Ce n'était pas le cas quand cette entente a été signée. Beaucoup de choses ont changé dans la dynamique de la ligue. Alors pourquoi les joueurs devraient-ils supporter le poids des variations de la monnaie?» demande l'agent.

La contribution supplémentaire des joueurs agace d'autant plus qu'elle survient alors que la ligue mène un processus d'expansion qui pourrait lui rapporter jusqu'à 1 milliard $US. Si les joueurs ne peuvent pas s'opposer à la création de plusieurs nouveaux emplois, ils déplorent ne pas pouvoir toucher leur part de la cagnotte.

«Quand on pense à l'expansion, la ligue va engranger 1 milliard $US pour deux nouvelles équipes et rien pour les joueurs? Mais comme ces discussions se tiennent en dehors de la convention collective, il n'y a pas de négociation. Il est temps que les propriétaires comprennent que cette entente est devenue un fardeau irréaliste pour les joueurs. Mais personne ne prend les joueurs en pitié. La mentalité de plusieurs, c'est qu'ils devraient jouer pour rien!» lance Grossman.

Un million vite envolé

La situation est d'autant plus préoccupante, selon l'agent, que le dollar canadien pourrait chuter jusqu'à 0,60 $US d'après certains experts. Et tout ça alors que plusieurs patineurs déplorent déjà le poids des déductions sur leurs salaires.

«Par exemple, un joueur qui gagnerait 1 million $ dans l'un des marchés les plus taxés de la LNH, comme New York, dont le taux de taxation est environ de 50 %, doit d'abord payer l'escrow de 18 %, ce qui représente180 000 $. Du 820 000 $ qui reste, on enlève ensuite les taxes de 50 %. Il ne reste que 410 000 $. C'est encore plus que la moyenne des gens, mais c'est quand même la moitié de son revenu qui part», note Grossman.

Sans compter qu'une partie va à l'agent! Comme solution, ce dernier suggère une mesure mise en place dans la NBA, soit un plafond sur le fonds de réserve (escrow). «Parce qu'en ce moment, la ligue partage les dépenses, mais pas les profits. Ce n'est pas une situation qui fonctionne pour les joueurs.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer