La résurrection de Vincent Lecavalier

Vincent Lecavalier (44) en a fait voir de... (AP, Ross D. Franklin)

Agrandir

Vincent Lecavalier (44) en a fait voir de toutes les couleurs aux Coyotes de l'Arizona et à leur gardien, le Québécois Louis Domingue (35), la fin de semaine dernière.

AP, Ross D. Franklin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
El Segundo

Plusieurs athlètes qui sont échangés pendant la saison font le voyage seul et passent des semaines ou des mois dans un hôtel avant de s'installer avec leur famille dans un nouveau domicile.

Mais Vincent Lecavalier n'est pas un athlète ordinaire. Moins d'une semaine après avoir été échangé aux Kings de Los Angeles par les Flyers de Philadelphie, sa femme Caroline et leurs trois enfants, tous âgés de moins de six ans, l'avaient rejoint en Californie.

«J'adore passer du temps avec mes enfants et ma femme», a dit Lecavalier mardi, après l'entraînement des Kings. «J'ai voulu les retrouver le plus rapidement possible. C'est quelque chose d'important pour moi. On passe beaucoup de temps sur la route pendant la saison régulière. Alors, quand je suis à la maison, j'aime passer du temps avec eux.»

C'est d'autant plus remarquable puisque Lecavalier ne prévoit pas séjourner longtemps à Los Angeles. Il a promis de prendre sa retraite cet été à la conclusion de sa 17saison dans la LNH, mettant fin à sa carrière après une dernière marche vers la conquête de la Coupe Stanley.

Mais en seulement neuf matchs, Lecavalier a démontré qu'il avait encore du bon hockey à offrir et les Kings sont déjà une deuxième famille pour le hockeyeur de 35 ans.

Lecavalier a marqué quatre buts à ses six derniers matchs avec les Kings, égalant son total lors de ses 45 dernières parties avec les Flyers. Après avoir passé la majorité de la dernière année sur la galerie de presse, Lecavalier se retrouve dans un rôle important chez les Kings, qui ont un dossier de 5-3-1 depuis son arrivée.

La retraite peu importe

Il prend des mises en jeu importantes et il semble capable de continuer de gonfler son total de 415 buts en carrière. Cependant, il continue de sourire quand on lui dit que certains partisans espèrent qu'il changera d'idée et qu'il n'accrochera pas ses patins à la fin de la saison.

«Ma décision est déjà prise, a déclaré Lecavalier. Mais je ne veux pas regarder trop loin devant. Je prends les choses un match à la fois et je dois continuer de rebâtir ma confiance. Je me concentre sur le match de mercredi, pas sur ce que je vais faire dans cinq mois.»

Jusqu'ici, Lecavalier cadre bien dans le système de l'entraîneur-chef des Kings, Darryl Sutter. Il accepte ses responsabilités en défensive et capitalise sur ses occasions de marquer.

«J'ai joué sous de bons entraîneurs pendant ma carrière, mais en ce qui concerne les systèmes de jeu, je pense que c'est probablement le meilleur dans lequel j'ai joué, a dit Lecavalier. [Sutter] rend les joueurs à l'aise. Tout est noir ou blanc et ça simplifie beaucoup les choses.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer