Un tournoi sans or pour Matthews et les Américains

L'attaquant Auston Matthews (à l'arrière) avait la mine... (La Presse Canadienne, Sean Kilpatrick)

Agrandir

L'attaquant Auston Matthews (à l'arrière) avait la mine basse à la suite du but de Pavel Kraskovski qui a permis aux Russes de prendre l'avance pour de bon dans la demi-finale.

La Presse Canadienne, Sean Kilpatrick

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Helsinki

Auston Matthews a démontré pourquoi on le considère comme le meilleur espoir en prévision du prochain repêchage de la LNH. Mais pour l'instant, ça lui importe peu. Tout ce que l'attaquant américain avait à la bouche, lundi, était la défaite de 2-1 des États-Unis contre la Russie en demi-finale du Championnat du monde de hockey junior.

Certes, ses sept buts lui ont permis de trôner au sommet des buteurs du tournoi avant la finale. Et certes, ses sept mentions d'aide lui ont permis de s'emparer du troisième rang des marqueurs de la compétition. Ces statistiques ne sont pas passées inaperçues, et l'entraîneur-chef des États-Unis, Ron Wilson, avait d'ailleurs encensé Matthews pour son rendement pendant le tournoi après une séance d'entraînement, dimanche après-midi.

«Je suis très impressionné», avait commenté l'ex-entraîneur des Maple Leafs de Toronto. «Dès le départ, l'été dernier, Auston était notre meilleur joueur. J'espère seulement que mon style derrière le banc n'influencera pas sa façon de jouer, mais jusqu'ici ça va plutôt bien de ce côté. Il joue de façon exemplaire.»

Mais pour Matthews, rien de tout cela n'a d'importance s'il ne rentre pas à la maison avec la médaille d'or accrochée au cou. «J'ai bien joué», a dit Matthews pour résumer ses performances au cours du tournoi. «Je crois que mon trio s'est bien débrouillé. Je crois que la chimie s'était bien installée entre nous, et nous avons offert un niveau de jeu incroyable en tant qu'équipe. Il n'y a rien à redire. Nous avons donné notre 110 %, et de toute évidence cette défaite en demi-finales est difficile à avaler.»

Yegor Korshkov a marqué l'éventuel but victorieux et récolté une aide pour la Russie, qui croisera le fer avec la Finlande lors du match de la médaille d'or, mardi.

Les Finlandais ont obtenu leur laissez-passer pour la finale en prenant la mesure de la Suède 2-1, plus tôt, lundi. Les États-Unis croiseront donc le fer avec la Suède dans le match de la médaille de bronze, mardi après-midi.

«Nous devons retrouver notre concentration, être prêts pour demain [mardi] et jouer avec fierté pour notre pays, a noté Matthews. Chaque fois qu'on enfile ce chandail, il faut être prêt à jouer.»

Pavel Kraskovski a aussi touché la cible pour la Russie, et Ilya Samsonov a effectué 26 arrêts pour remporter la victoire. Christian Dvorak a riposté pour les États-Unis, et Alex Nedeljkovic a repoussé 31 lancers devant la cage américaine.

Dvorak a ouvert le score à 9:03 de la première période. Il a habilement redirigé une passe transversale de son coéquipier Sonny Milano derrière Samsonov. «Nous avons connu un bon début de match, a déclaré Dvorak. Nous avons assez bien joué; nous étions solides aujourd'hui. Mais nous n'avons pas profité des rebonds favorables. Nous avons passé trop de temps au cachot. Ça fait mal, c'est certain.»

Kraskovski a ensuite rabattu un retour de lancer au fond du filet des États-Unis pour créer l'égalité à 15:08 de la période médiane. Korshkov a donné les devants aux Russes quelques minutes plus tard, en poussant la rondelle entre le patin de Nedeljkovic et le poteau du côté rapproché.

Ce filet s'est révélé celui de la victoire, puisque les deux équipes ont été incapables de noircir la feuille de pointage au troisième engagement.

La Finlande rejoint la Russie en finale

Antti Kalapudas (à gauche) et Sami Niku célèbrent... (AFP) - image 3.0

Agrandir

Antti Kalapudas (à gauche) et Sami Niku célèbrent la victoire de la Finlande contre la Suède.

AFP

Antti Kalapudas a marqué le but gagnant dans un gain de 2-1 contre la Suède pour propulser la Finlande en finale du Championnat mondial de hockey junior. Kalapudas a inscrit un but en avantage numérique en deuxième période pour permettre à la Finlande de disputer une deuxième finale en trois ans. Les Finlandais avaient vaincu la Suède 3-2 en finale en 2014. «C'est une sensation incroyable», a déclaré l'entraîneur-chef de la Finlande, Jukka Jalonen. «Nous travaillons très fort afin de nous rendre à ce stade-ci du tournoi. C'est tout un exploit, mais il nous reste encore du pain sur la planche.» La Finlande affrontera la Russie pour la médaille d'or.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer