• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Simon Gagné honoré par le Blizzard du Séminaire Saint-François 

Simon Gagné honoré par le Blizzard du Séminaire Saint-François

Simon Gagné salue la foule en compagnie de... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Simon Gagné salue la foule en compagnie de sa fille aînée Lily-Rose et du maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau, qui avait enfilé pour l'occasion le chandail numéro 8 du Blizzard du Séminaire Saint-François.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il n'avait même pas fait l'équipe en début de saison! Vingt ans plus tard, Simon Gagné a vu son numéro 8 être retiré par le Blizzard du Séminaire Saint-François, vendredi soir.

La bannière à son nom flotte désormais dans les hauteurs du nouveau Complexe sportif de Saint-Augustin, résidence de la formation de la Ligue de hockey Midget AAA. L'hommage a permis à l'ex-hockeyeur natif de Sainte-Foy de se rappeler les bons - et moins bons - souvenirs de son passage d'une saison à ce niveau.

«Ç'a été une grosse déception», a admis Gagné vendredi soir, en parlant de son retranchement dans le bantam AA à la fin du camp d'entraînement de la campagne 1995-1996. «Ça m'avait fouetté. Quand tu fais face à des choses comme ça, t'apprends. Ça construit ton caractère.»

Il est rapidement été rappelé par l'équipe, qui s'appelait alors les Gouverneurs et qui évoluait à Sainte-Foy. L'entraîneur-chef de l'époque, Jeannot Gilbert, lui accorde un essai d'une dizaine de jours. «Ç'a super bien été», a raconté Gagné. «Dans le temps, on avait une veste de cuir des Gouverneurs de Sainte-Foy et c'était la grosse affaire. Après le 10 jours, [Gilbert] m'avait reçu : "Tiens, voilà ton coat de cuir". J'étais dans l'équipe. Après ça, j'ai jamais regardé en arrière.»

Progression fulgurante

Gagné connaît une progression fulgurante. En saison : 22 points en 27 matchs. En séries : 15 points en autant de matchs. Il est nommé joueur par excellence. L'équipe gagne ensuite la Coupe Air Canada, l'ultime récolte dans le midget. Gagné inscrit deux buts en finale.

Vendredi, l'ancien de Flyers de Philadelphie a pu s'entretenir avec les joueurs du Blizzard, avant leur match. «Je leur ai dit : "Regardez les gars, j'étais ici en 1996 et en 1999, j'étais dans la Ligue nationale." C'est la première étape qu'il faut franchir.»

Évidemment, les succès de Gagné avec les Remparts de Québec, puis dans la LNH, où il a joué 822 matchs et remporté une Coupe Stanley, comptent beaucoup dans le fait qu'il est devenu le premier à voir son numéro retiré par les Gouverneurs/Blizzard.

De «ti-cul» à la LNH, Gagné a d'ailleurs toujours porté le 12. Mais pas chez les Gouverneurs, où il était déjà pris lors de son rappel.

Mardi, ce sera au tour des Flyers d'honorer leur ancienne vedette. Pas de bannière cette fois-ci, mais la formation avec laquelle il a passé la majeure partie de sa carrière professionnelle voulait souligner sa retraite, officialisée en septembre.

Appelons ça une semi-retraite, car le médaillé d'or olympique en 2002 a rejoint une «ligue de garage» de haut calibre, dans laquelle jouent les anciens Nordiques Marc Fortier et Pierre Lacroix, entre autres ex-joueurs de la LNH. Il est père de famille à temps plein, mais compte rester impliqué dans le hockey. Il a parlé de télévision, vendredi...

Le président du Blizzard, Serge Duchesne, aimerait répéter l'expérience avec un autre joueur, l'an prochain ou dans deux ans. Patrick Roy et Patrice Bergeron font partie des athlètes de renom qui ont porté les couleurs de la concession.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer