Therrien parle du retour des Nordiques comme d'une chose faite

L'entraîneur-chef du Canadien, Michel Therrien, a été élogieux pour... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

L'entraîneur-chef du Canadien, Michel Therrien, a été élogieux pour l'imposant bâtiment blanc de la rue Soumande. «C'est si gros. C'est lumineux. C'est un amphithéâtre de première classe, il n'y a aucun doute.»

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Michel Therrien n'est pas dans le secret des dieux, mais il parlait lundi comme si le retour d'une équipe de la Ligue nationale de hockey à Québec était déjà devenu réalité.

Lors d'une conférence de presse d'avant-match au Centre Vidéotron, un journaliste a demandé à l'entraîneur-chef du Canadien s'il avait l'impression de visiter le temple d'une future rivalité Montréal-Québec. Therrien a souri et a lancé : «Ça va être le fun.» Aucun conditionnel dans le discours du coach, hier.

Il a été élogieux pour l'imposant bâtiment blanc de la rue Soumande. «C'est si gros. C'est lumineux. C'est un amphithéâtre de première classe, il n'y a aucun doute.»

Therrien souhaite bien sûr le retour de la grande ligue dans la vieille capitale. La rivalité sera toutefois très différente de celle qui a divisé le Québec de 1979 à 1995, prévient-il. «Le hockey a changé et a évolué, si on compare à il y a une vingtaine d'années ou plus. Ça devrait être une belle et saine rivalité. [Québec] est une ville qui a beaucoup de passion, comme Montréal.»

De la passion, certes, mais les excès seront moins nombreux qu'il y a 30 ans, espère Therrien. Il doute que l'animosité provoque des débordements, comme ce fut le cas lors de la bagarre générale du 20 avril 1984, connue sous le nom de bataille du Vendredi saint. «Ça me surprendrait de revoir ça. J'espère que ça n'arrivera pas. C'est pas bon pour l'image. Et ce n'est pas dans cette direction-là que la Ligue nationale s'en va. On a une rivalité avec les Bruins. Avec les Maples Leafs. On commence à avoir une rivalité avec les Sénateurs. Ce sont des rivalités qui sont saines», analyse Therrien.

Longue relation

La relation de ce dernier avec la capitale remonte à loin. Il a participé au Tournoi international pee-wee avec les Cougars de Saint-Léonard au milieu des années 70, avant de devenir un membre des Remparts en 1980-1981, alors qu'il n'avait que 16 ans. Il a par la suite été entraîneur-chef des Citadelles de Québec de la LAH en 1999 et en 2000 avant de faire le saut pour son premier passage avec le Tricolore cette année-là.

Therrien a grandi à Saint-Léonard, une ville désormais fusionnée à Montréal. Partisan du Canadien depuis toujours, il a toutefois admis hier que pendant son passage avec les Remparts, ses sentiments ont légèrement balancé vers le bleu. «On avait la chance d'aller voir des matchs et de côtoyer les joueurs des Nordiques. Mon coeur a penché une couple de fois. Mais je suis revenu à mes bonnes vieilles amours», a rigolé l'entraîneur, évoquant les noms de Marc Tardif et de Réal «Buddy» Cloutier comme les Fleurdelisés l'ayant impressionné à l'époque. 

En fin d'après-midi, hier, il a affirmé avec enthousiasme que ses joueurs avaient tous bien hâte de se retrouver dans l'amphithéâtre flambant neuf de Québec pour cette rencontre présaison jouée devant une salle comble. «Tout le monde était excité à l'entraînement ce matin à Montréal. On sentait que les gars avaient hâte de venir disputer ce match-là.»

«Je me souviens que les Canadiens et les... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 2.0

Agrandir

«Je me souviens que les Canadiens et les Nordiques s'étaient affrontés. J'ai assisté à une couple de matchs [au Colisée]. [...] La rivalité, c'était surtout dans la famille. Mon père, c'était un Canadien. Du côté de ma mère, la plupart étaient Nordiques. Je me souviens d'une couple de batailles dans la famille...» a raconté David Desharnais, quelques minutes avant le match de lundi au Centre Vidéotron.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Les souvenirs en bleu de David Desharnais

Comme plusieurs jeunes Québécois, David Desharnais se souvient de la rivalité Canadien-Nordiques pour l'avoir vécue dans le salon familial! Aujourd'hui, le natif de Laurier-Station soutient qu'il aimerait vivre le deuxième chapitre de la guerre de la 20 de l'intérieur.

David Desharnais n'avait que six ans lorsque le Canadien a défait les Nordiques en première ronde des séries en 1993, pour ensuite remporter leur 24e Coupe Stanley face aux Kings de Los Angeles. La série demi-finale de la division Adams demeure toutefois bien vivante dans sa mémoire.

«Je me souviens que les Canadiens et les Nordiques s'étaient affrontés. J'ai assisté à une couple de matchs [au Colisée]. [...] La rivalité, c'était surtout dans la famille. Mon père, c'était un Canadien. Du côté de ma mère, la plupart étaient Nordiques. Je me souviens d'une couple de batailles dans la famille...» a-t-il raconté quelques minutes avant le match d'hier au Centre Vidéotron.

Le possible retour de la rivalité entre le Canadien et les Nordiques n'a pas manqué d'occuper les discussions estivales des nombreux joueurs de la LNH qui habitent Québec, pendant l'entre-saison. Desharnais n'y a pas échappé.

«Lorsqu'on revient et qu'on voit la frénésie qu'il y a - cet été c'était encore pire, parce que le building allait être fini. En plus, il y a une couple de gars qui sont venus à l'ouverture -, c'est sûr qu'on en parle entre nous autres. On l'a vécu, [la rivalité], quand on était petits. [...] Ce serait le fun de pouvoir la vivre, un peu plus vieux», a souhaité Desharnais qui, à chacune des visites du Tricolore à Québec, demande à être de l'alignement.

Même s'il a vu pousser le Centre Vidéotron au cours des deux dernières années, l'attaquant du Canadien n'a pu le visiter que pour la première fois, hier. «C'est super beau et c'est impressionnant de dehors», a-t-il remarqué.

Desharnais imagine déjà y voir évoluer une équipe de la Ligue nationale. «On l'espère! [...] Je ne serai peut-être pas aussi bien accueilli la prochaine fois...» a-t-il laissé entendre. 

Avec Kathleen Lavoie

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer