«Presque invisible», Daniel Audette retourne à Sherbrooke

Daniel Audette... (Archives La Presse)

Agrandir

Daniel Audette

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guillaume Lepage
La Presse Canadienne
Montréal

Quelques mois après avoir signé son premier contrat professionnel avec le Canadien de Montréal, Daniel Audette n'a certes pas connu le dénouement espéré au tournoi des recrues.

L'attaquant de 19 ans a été renvoyé au Phoenix de Sherbrooke de la LHJMQ, lundi, sans même avoir eu la chance de participer au camp d'entraînement de l'équipe. Il avait subi le même sort l'an dernier alors qu'il avait fait bonne impression.

Le plus récent tournoi préparatoire a été plus laborieux pour Audette, qui y a disputé trois matchs contre les espoirs des Sénateurs d'Ottawa, des Penguins de Pittsburgh et des Maple Leafs de Toronto.

Il a joué un rôle plutôt effacé au centre du troisième trio des recrues du Tricolore, et plusieurs ont souligné son manque d'implication dans les bagarres pour la possession de rondelle. D'autres observateurs ont dit qu'il avait été «presque invisible».

«Ç'a été plus difficile en commençant, il fallait que je m'habitue à la vitesse du jeu, a plaidé le choix de cinquième tour du Tricolore en 2014. Je trouve que ça s'est passé de mieux en mieux, mais c'est sûr que je ne suis pas heureux de la manière dont j'ai joué.»

À sa deuxième présence dans l'entourage du Canadien, Audette espérait obtenir une invitation au camp d'entraînement de l'équipe - comme l'avait fait Jérémy Grégoire, un autre espoir de l'organisation au parcours similaire, à l'âge de 19 ans.

«Rendre son jeu plus professionnel»

Il devra plutôt travailler sur certains aspects de son jeu dans les rangs juniors. Le Canadien lui a notamment conseillé de «rendre son jeu plus professionnel».

«C'est certain que j'aurais aimé ça aller plus loin, mais ce sont des choses qui arrivent, a-t-il expliqué. Je vois ça comme un défi de plus. C'est le 'fun' d'avoir signé un contrat l'été passé, mais en même temps, il faut continuer à travailler fort pour avancer.»

Auteur d'une récolte de 73 points, dont 29 buts, en 60 matchs la saison dernière, le patineur de cinq pieds neuf pouces et 188 livres peut aspirer aux grands honneurs à sa quatrième saison avec le Phoenix.

Plusieurs observateurs placent la formation sherbrookoise dans les hauteurs du classement du circuit Courteau, et Audette a l'intention de ne pas les faire mentir.

«Je veux m'assurer qu'on gagne le plus de matchs possible, a-t-il lancé. On a une équipe qui peut se rendre loin. On ne voit pas ça comme une pression, je pense qu'on est tous conscients de la formation qu'on a. On croit qu'on est capables.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer