Éric Gélinas: le frère de l'autre...

Le lanceur des Capitales Karl Gélinas (à droite)... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le lanceur des Capitales Karl Gélinas (à droite) a profité du Boot Camp de Québec pour aller voir jouer son jeune frère Éric, défenseur des Devils du New Jersey.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Éric Gélinas a beau être un jeune défenseur prometteur dans la LNH, lorsqu'il est de passage à Québec, il est le frère de l'autre. L'autre, c'est Karl, son aîné de sept ans et demi, mieux connu pour ses prouesses sur la butte du Stade municipal depuis près d'une décennie.

Les frères Gélinas étaient tout sourire, samedi après-midi, après le premier match au Boot Camp d'Éric, un défenseur de 24 ans chez les Devils du New Jersey. Pointant tous deux à 6 pieds et 4 pouces avec de solides paires d'épaules, le duo ne passe pas inaperçu.

«C'est sûr que je suis moins connu ici que Karl et les Capitales», reconnaît le cadet sous le regard amusé de son frère. «Peut-être que si une équipe de la LNH revient à Québec...»

Karl Gélinas n'allait pas manquer l'occasion de voir jouer Éric en personne. Entre des matchs des Capitales et le déménagement de la salle d'entraînement dont il est le propriétaire, il s'est fait un devoir de venir faire un saut à l'aréna de Sainte-Foy.

Éric n'avait qu'une dizaine d'années lorsque Karl a quitté le nid familial de Rockland, en banlieue d'Ottawa, pour aller jouer au baseball dans un collège américain. Ce qui n'a pas empêché les deux frères de rester très proches l'un de l'autre.

«Je ne manque jamais un match des Devils. Si je ne peux pas l'écouter en direct, je l'écoute en reprise», assure l'as lanceur. «On se parle après chacune des parties d'Éric, on est vraiment en contact durant sa saison.»

Son frangin ne peut se targuer d'être aussi assidu avec les matchs des Capitales, mais il vient à trois ou quatre départs de Karl au Stade municipal chaque été. «C'est sûr que depuis que je ne m'entraîne plus à Québec, on se voit un peu moins durant l'été», admet Éric.

Pas besoin de chercher trop loin pour trouver d'où viennent les talents de sportifs - et la carrure - des deux frères. «On a hérité d'une bonne génétique, le bonhomme est 6 pieds 8!» lance Karl à propos du père Gélinas, Marc, pdg de l'Institut national du sport du Québec.

«Nos parents nous ont soutenu dans le sport depuis le jour un, mais ils ne nous ont jamais poussé à rien. Quand on a atteint un certain niveau, le seul message c'était : si vous voulez le faire, faites-le sérieusement et on va vous suivre.»

Le mouton noir

En raison de sa participation à la téléréalité Montréal-Québec, on sait que Karl Gélinas se débrouille bien sur une patinoire, comme sur un terrain de baseball. L'inverse est-il vrai avec Éric? La question fait sourire les deux frères.

«J'ai arrêté le baseball autour de 10 ans. Quand j'ai commencé le hockey d'été, mes parents m'ont demandé de choisir», explique le principal intéressé. Ce qui fait un peu de lui le mouton noir de la famille, souligne son aîné. «Mon père jouait au baseball, moi, j'ai choisi le baseball, mais Éric a choisi le hockey. Il se débrouillait bien au baseball, il frappait des deux côtés. Mais ça ne bougeait pas assez pour lui.»

Si Karl Gélinas trempe depuis plusieurs années dans le monde de l'entraînement physique avec sa salle de CrossFit, ce n'est pas lui qui conseille son frère dans sa préparation en gymnase en vue de sa troisième saison dans la LNH. «Pendant deux ou trois ans, il restait chez nous à Québec pendant l'été, alors il venait au gym de temps en temps. Mais il a toujours eu des préparateurs physiques spécialisés en athlètes de pointe pour s'occuper de lui, ce que je ne suis pas.»

***

«Le début d'une nouvelle ère»

Le départ de Lou Lamoriello vers les Maple Leafs de Toronto permettra aux Devils d'aborder la saison 2015-2016 sur de nouvelles bases, croit Éric Gélinas. «Quand une équipe n'a plus vraiment de succès comme ça a été notre cas ces dernières années, c'est un signe qu'il y a besoin de changement.» Si le transfert rapide vers les Leafs de celui qui agissait à titre de dg des Devils depuis 1987 l'a surpris, il explique que les joueurs de l'équipe s'attendaient tout de même, tôt ou tard, au départ de Lamoriello. Ne serait-ce qu'en raison de son âge (72 ans). «Je pense qu'on est entre bonnes mains avec la nouvelle direction. Ray Shero a l'air de savoir où il s'en va. C'est le début d'une nouvelle ère.» D'autant plus que chez les Devils, il n'y a pas que le deuxième étage qui s'est rajeuni. L'organisation a dit adieu à quelques vétérans et signé quelques jeunes joueurs. Tant et si bien que Gélinas se retrouve pratiquement avec un rôle de vétéran. «C'est drôle à dire, mais à 24 ans, je suis maintenant le deuxième défenseur le plus vieux de l'équipe!»

***

Pas jaloux de Larsson

Après quelques années à se chercher, l'arrière Adam Larsson, quatrième choix au total du repêchage de 2011, a finalement fait sa place chez les Devils l'an dernier. L'organisation l'a récompensé cet été avec un contrat de six ans et 25 millions $. Éric Gélinas fait pour sa part partie intégrante de la défensive des Devils depuis deux ans, mais il a dû se contenter, en juillet, d'un contrat transitoire de deux ans d'une valeur totale de 3,15 millions $. Déçu? «Oui et non, parce que j'ai la chance de me prouver ces deux prochaines années pour me donner la chance de signer un plus long contrat», explique Gélinas, qui estime que le parallèle ne se fait pas avec son coéquipier suédois. «Larsson est un haut choix au repêchage et il a vraiment débloqué cette saison. Il mérite son contrat. Il n'y a pas de jalousie, nous sommes simplement dans deux situations complètement différentes.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer