• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Lou Lamoriello chez les Maple Leafs: Claude Carrier sous le choc 

Lou Lamoriello chez les Maple Leafs: Claude Carrier sous le choc

Lou Lamoriello quitte les Devils pour les Maple... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Lou Lamoriello quitte les Devils pour les Maple Leafs.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Dépisteur pour les Devils durant tout le règne de Lou Lamoriello au New Jersey, Claude Carrier était sous le choc, jeudi midi, de voir son patron de longue date partir pour Toronto. «Je n'ai pas du tout vu ça venir», a-t-il avoué.

Chez les Devils depuis plus de 30 ans, Carrier travaillait avec Lou Lamoriello depuis 1987. Ce n'est plus le cas, ce dernier ayant accepté le poste de directeur général des Maple Leafs.

Si Claude Carrier est surpris de voir Lamoriello quitter le New Jersey, il se doute que la perte de ses fonctions de dg, il y a quelques semaines, y est pour quelque chose.

«Je présume qu'il n'a pas dû apprécier de perdre le poste qu'il occupait depuis 28 ans au New Jersey. C'est sûr que, pour lui, ça devait être difficile», a expliqué Carrier à propos de la nomination de Ray Shero comme directeur général, qui ne laissait à Lamoriello que sa fonction de président des Devils. «Il a vu une opportunité et ça ne me surprend pas qu'il quitte pour revenir à un poste aux opérations hockey.»

Le dépisteur des Devils est convaincu que son ex-patron aura du succès à Toronto. «C'est une personne très active et très présente intellectuellement. Je n'ai aucun doute sur sa capacité à faire le travail.»

Il rappelle également que le président des Leafs, Brendan Shanahan, avait été le tout premier choix au repêchage de Lou Lamoriello à son arrivée à la barre de l'équipe, en 1987. «Ils sont définitivement proches l'un de l'autre. Brendan a toujours eu le plus grand respect pour Lou. Ils ont un but commun, c'est de gagner. Point à la ligne.»

Claude Carrier croit que l'expérience de l'homme de hockey de 72 ans le servira dans la Ville Reine. «À Toronto, ce n'est sûrement pas facile. Ils viennent de placer une personne qui ne sera pas dérangée par tels ou tels articles ou distractions. Il en a vu d'autres.

Dg de la vieille école

Reconnu comme autoritaire et plutôt vieille école, Lamoriello sera-t-il capable de travailler avec les jeunes hommes de hockey des Maple Leafs, très axés sur les statistiques analytiques?

«C'est Lou qui est le patron. Il ne va pas demander aux gens qu'il gère ce qu'ils veulent lui donner. Il va leur dire ce à quoi il s'attend. Il a toujours fonctionné comme ça. Il ne changera pas.»

N'empêche, le vétéran dépisteur croit que Lamoriello est capable de s'adapter à un directeur adjoint comme le mathématique Kyle Dubas, âgé de 28 ans. Tant que ce dernier comprend qui dirige. «J'espère qu'il va reconnaître qu'il a 28 ans, et que Lou, lui, a 28 ans d'expérience comme dg.»

Pour ce qui est de son propre avenir avec les Devils, Claude Carrier ne s'en fait pas trop. Après tout, il travaillait pour l'organisation avant même l'arrivée de Lou Lamoriello. Suivre ce dernier à Toronto n'est pas dans ses plans actuels. «Il s'en va là-bas où il y a déjà des gens en place et moi, je suis encore sous contrat pour un an.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer