• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Le but des Bruins est d'accéder aux séries, selon Talbot et Bergeron 

Le but des Bruins est d'accéder aux séries, selon Talbot et Bergeron

Maxime Talbot, Simon Gagné et Patrice Bergeron participaient,... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Maxime Talbot, Simon Gagné et Patrice Bergeron participaient, mardi, à une soirée-bénéfice au profit du Patro Laval, organisée par Marc-Édouard Vlasic et sa femme, Martine Auclair.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les Bruins de Boston ne sont pas en reconstruction, estiment les attaquants Maxime Talbot et Patrice Bergeron. «J'ai entendu ce mot deux, trois fois... Et ça me chatouille quand j'entends ça», a affirmé Talbot, mardi soir.

Les deux hommes faisaient partie de la dizaine de vedettes de la LNH réunis au terminal de croisières de Québec pour une soirée-bénéfice au profit du Patro Laval. Le défenseur des Sharks de San Jose Marc-Édouard Vlasic et sa femme, Martine Auclair, en étaient les organisateurs.

L'ancien attaquant des Penguins a complété la saison avec les Bruins, y jouant 18 matchs. Même si les éternels rivaux du Canadien n'ont pas participé aux séries pour la première fois depuis 2006-2007, Talbot est convaincu que le noyau dur de l'équipe demeure de première qualité, avec les Bergeron, David Krejci, Tuuka Rask, Zdeno Chara et Dennis Seidenberg. «Je ne pense pas qu'on soit en reconstruction, a d'ailleurs dit Bergeron. Le but est encore de faire les séries.»

Confiance en Sweeney

Si le mot a été évoqué, c'est que le nouvel homme fort des Bruins, Don Sweeney, a ébranlé la LNH en échangeant le colosse Milan Lucic aux Kings de Los Angeles et le talentueux défenseur Dougie Hamilton aux Flames de Calgary. Le tout en retour de choix au repêchage et d'espoirs.

«Hamilton, c'est un défenseur exceptionnel, mais il n'allait pas signer à Boston. Lucic, un peu la même chose. Je pense qu'ils ont eu un très bon retour contre lui», a expliqué Talbot.

«C'est plate de voir des amis partir», a affirmé Bergeron, un Bruins depuis 2003, qui s'est dit un peu surpris des changements. «Mais j'ai confiance en ce que font Sweeney et la direction. [...] Ils s'arrangent pour qu'on ait une meilleure saison cette année.»

Pour ça, les Bostonnais devront retrouver constance et confiance, ont dit les deux hockeyeurs mardi. Trop de bas et pas assez de haut ont jalonné la dernière campagne des hommes de Claude Julien, qui ne sont pourtant venus qu'à un point d'accéder à la danse du printemps.

La pression sera forte au TD Garden cette saison, reconnaît Talbot. L'échec de 2014-2015 servira de motivation. «Ne pas faire les séries à Boston, c'est inacceptable. Les gars l'ont vécu durement. Tout le monde va arriver crinqués au camp.»

Un été trop long

Pour Bergeron, pas question de vivre la même amertume deux ans de suite. L'été 2015 est beaucoup trop long à son goût. «Tu ne sais pas trop comment t'y prendre avec le temps que tu as. T'essaies de te reposer le plus possible au début. Mais ça fait mal de voir les autres équipes continuer à jouer», a indiqué le triple gagnant du trophée Selke, remis au meilleur avant défensif de la LNH.

«Pour retourner dans la Ligue nationale, il faut avoir le goût, il faut avoir la flamme. Et présentement, je ne l'ai pas»

Simon Gagné
qui dit toujours être «à 95 %» sûr de prendre sa retraite cet été
Alex Tanguay, de l'Avalanche du Colorado... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.0

Agrandir

Alex Tanguay, de l'Avalanche du Colorado

Le Soleil, Erick Labbé

Une erreur de parcours pour l'Avalanche

La mauvaise saison de l'Avalanche du Colorado en 2014-2015 est une erreur de parcours, selon Alex Tanguay. «Tu regardes une équipe comme Tampa Bay qui est allée en finale de la Coupe Stanley... Je ne pense pas que notre équipe est très loin de ça», a affirmé l'attaquant de Sainte-Justine, mardi soir. L'Avalanche a été très actif dans les dernières semaines, entre autres en embauchant le défenseur François Beauchemin, puis en échangeant les attaquants Ryan O'Reilly et Jamie McGinn aux Sabres contre les jeunes Nikita Zadorov et Mikhail Grigorenko, entre autres. L'ex-Bruins Carl Soderberg a aussi atterri à Denver. «On avait besoin de défenseurs, alors Beauchemin et Zadorov sont de bonnes additions. [...] On s'est grossis beaucoup avec l'acquisition de Soderberg. Pour compétitionner dans l'Ouest, c'est ce que ça prend. On est confiants.» L'Avalanche a d'ailleurs annoncé mardi l'embauche de l'ex-défenseur Dave Farrish à titre d'entraîneur adjoint. Il remplacera André Tourigny.

Marc-Édouard Vlasic, des Sharks de San Jose... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 4.0

Agrandir

Marc-Édouard Vlasic, des Sharks de San Jose

Le Soleil, Erick Labbé

L'arrivée de vétérans réjouit Vlasic

Marc-Édouard Vlasic se réjouit de constater que ses Sharks de San Jose ont fait le plein de vétérans dans les derniers jours. L'équipe californienne, qui a aussi un nouvel entraîneur en Peter DeBoer, a fait signer des contrats au défenseur Paul Martin et à l'attaquant Joel Ward, qui ont tous les deux 34 ans. Un pas dans la bonne direction, estime Vlasic. Les Sharks ont raté les séries pour la première fois depuis 2003. «L'année passée, [l'organisation] a dit qu'elle voulait donner plus de place aux jeunes. C'est le fun, mais t'es en reconstruction quand tu fais ça, croit Vlasic. Là, on amène des vétérans qui veulent gagner.» La présence du jeune Martin Jones comme gardien numéro 1 est toutefois «un risque», reconnaît-il du même souffle, ajoutant qu'il a le talent pour s'imposer. Vlasic prévoit d'autres changements à San Jose d'ici septembre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer