Thomas Chabot: puni pour mieux rebondir

Thomas Chabot est le Québécois le mieux classé... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Thomas Chabot est le Québécois le mieux classé par la Centrale de dépistage de la Ligue nationale de hockey.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Au début de la dernière saison, Thomas Chabot a été laissé de côté pour un match par son entraîneur Ross Yates, insatisfait des performances défensives de son arrière de 17 ans. Aujourd'hui, le hockeyeur de Sainte-Marie de Beauce n'hésite pas à dire que ce pénible moment pourrait représenter un tournant dans sa carrière.

Un tournant positif, car le défenseur des Sea Dogs de Saint-Jean est classé 16e sur la liste de la LNH des meilleurs espoirs nord-américains en vue du repêchage qui s'amorcera vendredi, en Floride. «Sur le moment, j'étais moins d'accord un peu... Mais si on regarde ça maintenant, j'aurais peut-être pas allumé s'il ne m'avait pas assis. Ç'a été un wake up call», dit le jeune homme de 6'2'' et 183 livres, qui a maintenant 18 ans.

Il est le Québécois le plus haut placé sur cette fameuse liste. Les deux joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui le devancent, Timo Meier (10e) et Jakub Zboril (12e, coéquipier de Chabot à Saint-Jean), sont Européens.

S'il est désormais un espoir de premier plan, ce n'est pas seulement grâce à son jeu défensif amélioré. Chabot est avant tout un arrière à caractère offensif, un patineur agile qui est à son meilleur avec la rondelle. La saison dernière, dans une jeune équipe, il a récolté 12 buts et 41 points en 66 matchs. Il a aussi participé au Championnat mondial des moins de 18 ans, en Suisse, où il a obtenu cinq points en sept matchs, ainsi qu'une médaille de bronze avec l'équipe canadienne.

Il avait connu une première éclosion dans l'uniforme des Commandeurs de Lévis de la Ligue midget AAA, en 2012-2013. Chabot avait alors amassé 26 points en 41 matchs lors de sa seule saison à ce niveau.

«Ç'a débourré dans le midget AAA», analyse son entraîneur de l'époque, Adam Thériault, qui travaille toujours avec Chabot pendant ses entraînements estivaux. «Il a connu une très bonne saison à 15 ans. Il a des habiletés avec la rondelle qui sont au-dessus de la moyenne. Chez ce type de joueur, l'aspect défensif est toujours à améliorer», explique l'ex-coach des Commandeurs.

Chabot a rencontré 26 équipes - dont le Canadien - lorsqu'il a participé au camp d'évaluation (combine) de la LNH, qui s'est déroulé début juin, à Buffalo. Une autre rencontre avec l'équipes montréalaise est prévue cette semaine en Floride, dévoile-t-il. Le Tricolore choisit au 26e rang, ce qui fait de lui une cible potentielle. Le jeune espoir ne cache pas qu'il rêve de jouer pour son équipe favorite. «Mais je vais aller n'importe où», lance-t-il en souriant.

Calgary et Ottawa intéressés

Les Flames de Calgary et les Sénateurs d'Ottawa sont les formations qui ont démontré le plus d'intérêt, l'invitant chez eux avec deux autres espoirs. «Ils aiment le joueur que je suis. Mais on ne sait jamais comment un repêchage peut se dérouler. Ils ne peuvent rien promettre.»

Une cinquantaine de parents et amis accompagneront Chabot en Floride, dont une dizaine qui s'assoiront avec lui dans les gradins du BB&T Center, la résidence des Panthers.

Son 16e rang au classement nord-américain des espoirs permet de supposer qu'il pourrait aussi bien être choisi en première ronde que glisser un peu plus loin dans la hiérarchie, auquel cas il n'entendra pas son nom avant samedi.

«J'essaie de me dire que ça ne serait pas grave, mais je pense que ça me ferait peut-être un peu quelque chose, avec toutes les listes qui sortent, admet Thomas Chabot. Veux, veux pas, tu les regardes et tu y penses. Mais je vais profiter du moment. Tout ce que je veux, c'est un camp d'entraînement pour démontrer ce que je suis capable de faire.»

Bourque et Laberge retrouvent leur place

Simon Bourque (76e rang) et Samuel Laberge (119e) sont les deux joueurs de l'Océanic de Rimouski qui apparaissent sur la liste des 210 meilleurs espoirs nord-américains de la centrale de recrutement de la LNH. Étonnamment, ils ne figuraient pas dans le palmarès de mi-saison. «Un oubli pur et simple», lance l'entraîneur-chef et directeur général de l'équipe rimouskoise, Serge Beausoleil, qui assure que les deux athlètes n'ont «rien fait de plus qu'en première moitié». Bourque est un défenseur de 6' et 184 livres, bon dans les deux sens de la patinoire. La saison dernière, le Longueuillois a amassé 38 points, dont 10 buts en 68 matchs. Quant à Laberge, il est un ailier de puissance de 6'2'' et 206 livres qui a beaucoup amélioré son coup de patin, selon Beausoleil. L'homme de hockey ne serait pas surpris de voir le joueur de Châteauguay partir plus haut que son rang. En 2014-2015, Laberge a marqué 15 buts et obtenu 26 points en 61 rencontres. Beausoleil croit par ailleurs que Guillaume McSween et Andrew Picco pourraient se trouver une niche dans la grande ligue en fin de semaine, même s'ils ne sont pas sur la liste.

Le directeur général du Drakkar de Baie-Comeau, Steve... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.0

Agrandir

Le directeur général du Drakkar de Baie-Comeau, Steve Ahern

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Meloche en deuxième ronde?

Chez le Drakkar de Baie-Comeau, seul Nicolas Meloche se retrouve dans le palmarès de la centrale de recrutement de la LNH. Le défenseur de LaSalle occupe le 40échelon du palmarès. Une sélection en deuxième ronde semble donc probable dans son cas. Il sort d'une saison de 34 points en 44 matchs, au cours de laquelle il a passé 99 minutes au cachot. Meloche mesure 6'3'' et pèse 204 livres. «C'est un bon vivant qui essaie de mettre de la vie dans le vestiaire», affirme son directeur général, Steve Ahern, qui vante aussi son sens du hockey, son implication physique et son jeu en avantage numérique. Ahern espère par ailleurs qu'une équipe se laissera tenter par le gardien Philippe Cadorette, 19 ans, ignoré depuis deux ans. Au cours des trois dernières saisons, le cerbère a gagné 99 matchs en plus de conserver une excellente moyenne de buts accordés de 2,79.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer