• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Nouveau projet privé d'aréna pouvant accueillir la LNH à Seattle 

Nouveau projet privé d'aréna pouvant accueillir la LNH à Seattle

Seattle a déjà deux stades, le Safeco Field... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Seattle a déjà deux stades, le Safeco Field et le CenturyLink Field, à l'arrière. Mais la ville ne possède pas d'amphithéâtre multifonctionnel pouvant accueillir une équipe de la LNH.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Seattle reprend du service comme adversaire de taille à Québec pour l'obtention d'une franchise de la Ligue nationale de hockey (LNH). Un groupe d'investisseurs a confirmé lundi qu'il souhaitait doter la ville d'un nouvel amphithéâtre multifonctionnel dont l'ouverture des portes serait prévue à la fin de 2017.

Le réseau ESPN et le Seattle Times ont rapporté lundi que Ray Bartoszek, un banquier du Connecticut qui détient notamment des parts des Yankees de New York dans le baseball majeur, a l'intention d'amener la LNH ou de ramener la NBA dans l'État de Washington grâce à un nouvel aréna.

Avec ses partenaires, il a déposé une série de documents aux élus de Tukwila, municipalité en banlieue de Seattle, afin de vérifier si le zonage actuel était approprié sur le site projeté pour le nouveau bâtiment. 

Le journaliste du Seattle Times Geoff Baker précise dans son article publié lundi que Bartoszek est associé à deux anciens membres des défunts SuperSonics dans la NBA - qui ont quitté la ville en 2008 -, et à un architecte pour ce projet.

En entrevue au quotidien américain, le banquier a précisé qu'il n'en était qu'à une étape embryonnaire et qu'il était encore trop tôt pour parler de l'arrivée imminente d'équipes sportives professionnelles à Seattle. Reste que c'est ce qu'il souhaite. 

Dans les documents déposés à la Ville de Tukwila, il est expliqué que l'amphithéâtre serait, comme à Québec, multifonctionnel. Il accueillerait des spectacles, événements corporatifs et bien sûr des événements de sport. La construction de l'édifice serait entièrement financée par des fonds privés. 

Ray Bartoszek est bien connu des dirigeants de la LNH. Toujours selon Geoff Baker, il a tenté en 2013 d'acheter les Coyotes de l'Arizona pour les délocaliser à Seattle. Une manoeuvre qui n'avait pas fonctionné. 

En entrevue à ESPN lundi, Gary Bettman a eu des bons mots pour Bartoszek. «Il n'y a pas de doute qu'il est une personne intelligente et passionnée par le hockey. Nous avons des conversations à savoir qu'il souhaitait nous parler de leur intérêt. Ce n'est pas allé plus loin que ça», a-t-il déclaré. 

Vendredi dernier, en point de presse lors de la rencontre des éditeurs d'Associated Press tenue à New York, le commissaire de la LNH parlait aussi en bien de Seattle pour accueillir une franchise. Il a rappelé que le maire de la ville, Ed Murray, lui avait encore récemment signifié sa volonté d'intégrer le circuit. 

«Nous ne sommes pas surpris de cet intérêt et nous croyons que Seattle serait un excellent marché de hockey de la LNH», a-t-il affirmé.

Mais Bettman, comme il l'avait fait pour Québec, a prévenu vendredi que Seattle devait se doter d'équipements sportifs de pointe si elle voulait être sur les rangs. «Bien sûr, des équipements appropriés doivent être construits d'abord», a-t-il dit.

Voie rapide

À part le zonage et les détails techniques, il ne semble plus y avoir d'obstacles à long terme. La volonté politique y est et les investisseurs sont là. Même que Bartosek et son groupe sont pratiquement impliqués dans une course contre l'homme d'affaires Chris Hansen. 

En piste depuis 2012, Hansen veut construire un amphithéâtre dans un autre district (Sodo) pour y ramener la NBA. S'il vise le basketball, rien n'exclut que la LNH fasse partie des locataires de l'amphithéâtre. Une évaluation environnementale est attendue le 7 mai pour le projet de Hansen, mais selon le Seattle Times, d'autres étapes devront être franchies par l'investisseur, qui ne pourrait pas lancer la construction avant le début 2016.

Le processus pourrait être plus rapide à Tukwila pour le groupe de Bartoszek. Si tout se passe bien, Geoff Baker rapporte qu'un permis de construction pourrait être obtenu à la fin de la présente année. Le projet serait alors finalisé tard en 2017, ce qui devancerait l'échéance prévue par Chris Hansen. Bataille à suivre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer