• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Hockey mineur: pétition pour laisser les filles jouer avec les gars 

Hockey mineur: pétition pour laisser les filles jouer avec les gars

La pétition pour laisser les filles jouer avec... (Photo fournie par Ninon Juan)

Agrandir

La pétition pour laisser les filles jouer avec les garçons, lancée par la joueuse midget B de Charlesbourg Ninon Juan (à droite), a récolté jusqu'ici quelque 550 signatures.

Photo fournie par Ninon Juan

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une pétition circule actuellement sur les réseaux sociaux pour convaincre Hockey Québec et Hockey Chaudière-Appalaches de renoncer au projet de règlement visant à obliger les filles à s'inscrire dans des équipes féminines.

Lancée vendredi dernier par la jeune joueuse midget B de Charlesbourg Ninon Juan, la pétition a récolté jusqu'ici quelque 550 signatures.

«Nous nous opposons au projet de règlement qui oblige les filles à jouer au hockey uniquement au sein de l'Association de hockey mineur féminin de la Capitale-Nationale [AHMFCN]. Ce projet est discriminatoire pour les filles évoluant dans le simple lettre. Les parents de ces dernières seraient contraints de se rendre à Val-Bélair pour certains matchs et les entraînements, alors qu'ils ont des arénas près de chez eux», dit la pétition.

À partir du niveau bantam, les filles jouent au sein de ligues extérieures, entraînant des coûts importants, ajoute-t-on. «De ce fait, certains parents ne pourraient plus permettre à leurs filles de pratiquer ce sport. [...] Ce projet de règlement est inapproprié. Nous demandons le libre choix pour les filles qui veulent jouer au sein des ligues masculines.»

En entrevue au Soleil, Ninon Juan affirme qu'elle sera contrainte d'abandonner le hockey si on l'oblige à se joindre à l'AHMFCN.

«J'ai joué une année dans le féminin. C'était un désastre, non seulement au niveau du jeu, mais aussi par rapport aux déplacements. Je devais aller pratiquer à Val-Bélair et jouer à Sherbrooke parce que j'étais dans la ligue de l'Estrie. Et en plus on a juste gagné deux matchs sur 24 dans l'année...» raconte l'adolescente de 17 ans, qui dit aussi préférer l'ambiance des équipes masculines. «J'ai toujours aimé mieux ça. Quand il y a un problème, ça se règle rapidement.»

Entériné par les conseils d'administration de Hockey Québec et de Hockey Chaudière-Appalaches, le projet de règlement a été présenté récemment par l'AHMFCN aux associations de la région de Québec. Plusieurs d'entre elles réclament des modifications.

clause «orpheline»

C'est le cas de l'Association de hockey mineur de Charlesbourg (AHMC), qui souhaite notamment que soit établie une clause «orpheline». Les joueuses ayant amorcé leur «carrière» avec les garçons avant l'arrivée du règlement doivent pouvoir choisir de rester au sein d'une équipe masculine sans passer par un processus de dérogation, demande l'AHMC.

Le Soleil a tenté à plusieurs reprises de parler aux représentants de Hockey Québec et de Hockey-Chaudière Appalaches pour savoir si le projet de règlement ira de l'avant ou s'il sera modifié, sans succès.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer