• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > La retraite pour Martin Brodeur: son fils Anthony se réjouit pour lui 

La retraite pour Martin Brodeur: son fils Anthony se réjouit pour lui

Le 14 septembre 2004, Martin Brodeur avait aidé... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le 14 septembre 2004, Martin Brodeur avait aidé l'équipe canadienne à remporter la Coupe du monde, grâce à une victoire de 3-2 sur la Finlande.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Drummondville) Anthony Brodeur n'est pas tombé en bas de sa chaise lorsque son père a annoncé sa retraite, mardi. On s'en doute, le fils de Martin Brodeur avait été mis au parfum de ses intentions, il y a déjà quelques jours.

«Je lui ai parlé un peu, aujourd'hui [mardi], mais on le savait, il attendait juste après le Match des étoiles. S'il avait voulu continuer à jouer, il aurait pu le faire, mais je pense qu'il était prêt à ça», confiait-il avant le match entre les Remparts et les Voltigeurs.

Gardien, lui aussi, Anthony n'était pas devant le filet des Voltigeurs, mardi soir, mais il se réjouissait de savoir son père en paix avec sa décision. «Je suis content pour lui. Je sais qu'il voulait jouer, cette année, et il l'a fait. C'était le temps. De toute ma vie, je n'ai jamais vu quelqu'un aimer autant le hockey que lui. Je sais qu'il aime le golf, qu'il pourrait passer son temps en Floride, mais il adore trop ça pour tout arrêter», ajoutait-il à propos du poste d'adjoint au directeur général des Blues que le paternel occupera.

Boucher élogieux

Fiston n'était pas encore né lorsque Martin a commencé sa carrière dans la LNH. Il aura eu le temps de le voir en action, de l'admirer. «Il n'y a pas beaucoup de gardiens qui ont joué aussi longtemps que lui. C'était un gagnant», ajoutait-il.

De l'autre côté, Philippe Boucher rendait aussi hommage à celui qui fut son rival dans la LHJMQ et la LNH. «Il a connu une carrière extraordinaire et sa constance a permis aux Devils d'avoir du succès. Il a toujours été respecté, c'était une bonne personne et il a été un ambassadeur pour la LHJMQ. Je l'ai affronté dans le junior, il jouait avec Pierre Sévigny à Saint-Hyacinthe. Mon plus beau souvenir, c'est un match éliminatoire qu'on [Buffalo] avait gagné 1-0 en quatrième prolongation. Je pense qu'il avait reçu 72 lancers...»

Partager

À lire aussi

  • Martin Brodeur quitte son filet

    Hockey

    Martin Brodeur quitte son filet

    Martin Brodeur, 42 ans, annoncera sa retraite demain après une glorieuse carrière de plus de 21 ans. Aucun gardien dans l'histoire n'aura remporté... »

  • Martin Brodeur: des joueurs du CH se souviennent

    Hockey

    Martin Brodeur: des joueurs du CH se souviennent

    C'est ce matin, à St. Louis, que Martin Brodeur officialisera sa retraite. En plus de deux décennies de carrière, le Québécois aura dominé son sport,... »

  • Martin Brodeur: «Je pars avec le sourire»

    Hockey

    Martin Brodeur: «Je pars avec le sourire»

    La scène était un peu surréaliste, jeudi matin à St. Louis. Même s'il a disputé seulement 7 matchs avec les Blues, contre 1259 dans l'uniforme des... »

  • Martin Brodeur devient conseiller spécial au dg des Blues

    Hockey

    Martin Brodeur devient conseiller spécial au dg des Blues

    Le gardien de but Martin Brodeur a officiellement annoncé sa retraite du hockey, jeudi, et a accepté un poste de conseiller spécial au directeur... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer