Anthony Duclair heureux au camp d'Équipe Canada

Josh Morrissey et Anthony Duclair durant le camp... (Photo La Presse canadienne, Darren Calabrese)

Agrandir

Josh Morrissey et Anthony Duclair durant le camp de sélection d'Équipe Canada junior, vendredi, à Toronto. L'attaquant des Rangers, qui appartient toujours aux Remparts, aura la chance de participer au Mondial junior pour la première fois.

Photo La Presse canadienne, Darren Calabrese

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) De retour dans les rangs juniors pour participer au dernier camp de sélection d'Équipe Canada,  Anthony Duclair déborde d'enthousiasme. Car même s'il est maintenant un habitué des patinoires de la Ligue nationale de hockey, il n'aurait pour rien au monde voulu rater le grand rendez-vous du hockey mondial junior, présenté après Noël.

«Quand Alain Vigneault m'a rencontré pour me demander mon opinion concernant une participation au championnat, je lui ai dit que je serais très heureux d'y prendre part», a expliqué lors d'une conversation téléphonique le hockeyeur ayant évolué pour les Remparts au cours des dernières saisons. «Non seulement je n'y ai jamais participé, mais de plus, c'est ma dernière chance d'y aller. Et c'est présenté à Montréal, dans ma ville natale. Ça va être très spécial. Je suis donc très excité.»

Conscient que sa présence avec les Rangers augmentera les attentes à son endroit, Duclair assure que ça ne lui met pas de pression additionnelle sur les épaules. Il désire être un leader au sein d'Équipe Canada, mais ajoute que cette ambition n'a rien à voir avec le fait qu'il avait évolué dans la LNH cette saison.

D'ailleurs, la pression, tous les joueurs d'Équipe Canada en ressentiront, souligne-t-il. «Dans ce contexte, je vais jouer mon jeu. Et on verra ce qui arrivera. Le Championnat du monde est un très gros tournoi. J'aurai l'occasion d'affronter les meilleurs hockeyeurs de la planète. Et c'est certain que pour mon développement, ça sera très bon.»

Montrant un dossier de un but et six aides en 18 matchs avec les Rangers cette saison, Duclair a confié qu'il ne s'attendait jamais à amorcer la campagne 2014-2015 à New York. C'est avec les Remparts qu'il se voyait jouer et terminer son stage chez les juniors.

«J'ai vraiment été surpris quand Alain Vigneault m'a dit que je restais avec les Rangers», a indiqué Duclair, qui s'est dit heureux d'avoir sa place dans le hockey professionnel et charmé par la ville de New York. «Mais j'avais connu un bon camp et j'avais travaillé fort. Et c'est ce qui fait qu'il m'arrive de belles choses. Je suis très heureux de ma saison.»

Pas de situation perdante

Pour Duclair, l'après-Mondial pourrait-il être un retour avec les Remparts et une participation à la Coupe Memorial? Le hockeyeur de 20 ans est conscient qu'il y a toujours une possibilité qu'il revienne à Québec, même si Vignault lui a dit, avant son départ de la Grosse Pomme, qu'il pourrait y revenir. Le coach a cependant insisté sur le fait qu'il devait jouer son meilleur hockey avec Équipe Canada.

«Peu importe où j'irai, il n'y aura pas de situation perdante pour moi. C'est certain que j'aimerais retourner à New York et continuer à vivre mon rêve de jeunesse, qui est de jouer dans la Ligue nationale. Mais si je reviens à Québec, je serai extrêmement content. Je pourrai aider l'équipe et continuer à me développer. Pour le moment, cependant, je ne sais pas ce qui m'arrivera après le Mondial. On va l'apprendre tous en même temps.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer