Bonne soirée pour le hockey!

Patrick Roy sera derrière le banc du Centre...

Agrandir

Patrick Roy sera derrière le banc du Centre Bell, samedi soir, aux commandes de l'Avalanche du Colorado.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les 21 273 sièges du Centre Bell seront occupés, samedi soir, pour le seul match de la saison régulière opposant les Canadiens de Montréal à Patrick Roy aux commandes de l'Avalanche du Colorado. Dans le coeur de milliers de Québécois amateurs de hockey, la vraie saison commence pour se prolonger jusqu'à la finale de la célèbre Coupe Stanley, quelque part au printemps prochain. Une saison qui s'annonce prometteuse, une saison comme on les aime déjà à l'avance!

Pour la seule fois de la saison régulière, Patrick Roy, à la tête de l'Avalanche du Colorado, affrontera ce soir son ancien club, le Canadien, à Montréal. Une soirée très attendue. En somme, le Centre Bell sera complet et ça devrait être une bonne soirée pour le hockey au Québec!

La saison de la Ligue nationale de hockey (LNH) a bien débuté la semaine dernière, mais il n'en reste pas moins que, pour des milliers de Québécois, la vraie saison est lancée avec le match attendu ce soir.

«J'ai de beaux souvenirs ici et c'est toujours le fun de revenir, c'est vraiment spécial pour moi», avait dit en conférence de presse Patrick Roy lors du match hors concours organisé à Québec, le 26 septembre. Il avait alors présenté un alignement rêvé pour le public de la capitale avec l'ancien du Canadien Daniel Brière et les jeunes prodiges Nathan MacKinnon et Gabriel Landeskog. «Quand on a voulu organiser un match hors concours à Québec, j'ai tout de suite pensé aux gens de Québec. J'adore les gens de Québec et ce soir je veux les gâter avec un alignement solide.» La visite de l'Avalanche à Montréal aura assurément cette même attention de l'ancien gardien qui a célébré son 49e anniversaire le 5 octobre.

La place des Remparts

Les deux fils du spécialiste du style papillon, Frédérick et Jonathan Roy, ont tous les deux évolué chez les Remparts, une équipe qui occupe une place importante dans le clan Roy.

«Je suis très attaché encore aux Remparts et je regarde encore les games», a-t-il également confié à sa venue à Québec à la fin septembre.

De 2006 à 2012, il a été l'entraîneur des Remparts et la vedette de la LHJMQ. Son expérience lui a permis de conquérir et de s'attacher au public de la ville. «Les gens de Québec méritent un nouvel amphithéâtre et je souhaite qu'il y ait une équipe de hockey un jour ici, c'est le voeu de la population», a-t-il déclaré au sujet de la venue d'un club de la LNH à Québec.

Il a d'ailleurs été impressionné par la taille du nouveau bâtiment sportif. «Ça fait drôle parce qu'on pensait que le Colisée était gros... Les amphithéâtres ont tellement changé», avait-il lancé, appuyé par Joe Sakic à ses côtés.

«C'est toujours le fun et spécial de revenir là où j'ai commencé ma carrière, ça fait revivre de grandes expériences», a lancé Joe Sakic, qui a évolué pour la même formation, chez les Nordiques, puis à l'Avalanche, tout au long de sa carrière.

Atmosphère particulière

«La dernière fois que je suis venu, c'est il y a deux ans pour le Tournoi pee-wee avec ma famille. Mon fils a eu la chance de jouer au Colisée», ajoutant que l'atmosphère et les admirateurs de Québec étaient particuliers. «Je ne peux pas vous parler de l'économie de Québec, mais je peux vous dire que les fans d'ici supportent le hockey autant sinon plus que nulle part ailleurs en Amérique du Nord. C'est un endroit extraordinaire pour un joueur.»

Rien n'est encore joué concernant le retour des Nordiques à Québec, mais en récoltant des appuis de taille de partout dans la ligue et en mettant sur pied des infrastructures rivalisant avec les plus beaux arénas d'Amérique du Nord, les projecteurs se braquent plus que jamais vers Québec.

Stéphane Quintal est le nouveau vice-président à la... - image 2.0

Agrandir

Stéphane Quintal est le nouveau vice-président à la sécurité des joueurs de la LNH.

Des Québécois aux commandes de la LNH

Début septembre, Stéphane Quintal a reçu l'appel téléphonique qu'il attendait depuis longtemps. Celui de Gary Bettman lui annonçant qu'il occuperait le poste de vice-président à la sécurité des joueurs. Après avoir occupé le poste en remplacement de Brendan Shanahan l'an dernier, Stéphane Quintal s'attend cette année à moins de suspensions.

Le Soleil a interrogé Stéphane Quintal sur son ascension dans la LNH et surtout sur son statut de Québécois. Quintal est clair: «Ce sont mes compétences qui ont fait la différence et non pas d'où je viens. Et c'est la même chose pour les autres qui se présenteront à moi ou à la LNH.»

Celui qui a fait ses débuts comme administrateur dans la LNH, il y a trois ans, en étant assistant de Brendan Shanahan, affirme aussi être fier de s'occuper du côté francophone dans la Ligue. À New York seulement, cinq francophones occupent des postes d'administrateurs.

Même réponse pour les joueurs et entraîneurs francophones. «C'est une question de compétence, je crois, tout simplement.»

Enfin, que ce soit à New York, Montréal ou Toronto, une grosse ville de hockey est représentée par ses fans, certes, et la provenance n'y change rien, selon Stéphane Quintal. «Une ville de hockey, c'est une ville de hockey!»

>> Consultez notre cahier LNH 2014-2015, une saison pleine d'espoir!

Partager

À lire aussi

  • Maurice Dumas | Le CH : pas encore la coupe aux lèvres!

    Maurice Dumas

    Le CH : pas encore la coupe aux lèvres!

    Le Canadien de Montréal a réalisé des progrès immenses depuis deux ans. Parti du 28e rang du classement général de la Ligue nationale, il était du... »

  • Les hauts salariés de la saison 2014-2015 dans la LNH

    Hockey

    Les hauts salariés de la saison 2014-2015 dans la LNH

    Shea Weber (14 millions $US) »

  • En attendant les Nordiques

    Hockey

    En attendant les Nordiques

    Dans l'attente de la venue d'un club de hockey professionnel à Québec, plusieurs amateurs se tournent vers les voyages sportifs. Ceux rencontrés ne... »

  • Franchises sportives: le beau risque

    Hockey

    Franchises sportives: le beau risque

    Une franchise de hockey est-elle une mine d'or ou un suicide financier? La réponse n'est pas absolue, tout dépendrait de la ville qui l'accueille. »

  • Amphithéâtres: ici et ailleurs

    Hockey

    Amphithéâtres: ici et ailleurs

    Le domaine de la construction profite indirectement de la LNH. Au Canada et aux États-Unis, des amphithéâtres tombés dans la désuétude sont remplacés... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer