Coupe Jimmy-Ferrari: place à la première finale

Le gardien du Blizzard, Philippe Gaudreault, présente en... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le gardien du Blizzard, Philippe Gaudreault, présente en séries une moyenne de 2,07 et un taux d'efficacité de ,930.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Une semaine en Colombie-Britannique juste les boys du Blizzard, ce serait l'fun!» lance Jakob Pelletier, qui se prend à rêver. Vite ramené sur terre. Car avant d'aller à Prince George pour la Coupe Telus, les midgets AAA du Séminaire Saint-François doivent passer par Trois-Rivières et la Coupe Jimmy-Ferrari.

La finale québécoise commence vendredi soir, au complexe sportif de Saint-Augustin-de-Desmaures. Champion en titre du calendrier régulier, le Blizzard participe en toute logique à la finale. Les Estacades, par contre, ont pris le huitième rang sur 15, en saison.

Mais attention aux analyses superficielles, prévient l'entraîneur Martin Laperrière. «Trois-Rivières est probablement l'équipe la plus dangereuse de la ligue, parce qu'ils atteignent leur sommet au bon moment. Ils l'ont fait au Challenge», souligne le pilote du SSF, rappelant le triomphe des Estacades au tournoi de mi-saison bon pour un laissez-passer en première ronde éliminatoire.

Face à l'équipe de Québec reconnue pour sa puissance offensive, une formation mauricienne acharnée qui aime jouer la trappe et ralentir l'attaque adverse. «Ils sont un peu les Devils du New Jersey des années 90, dans notre ligue», résume Laperrière, estimant qu'«ils vont vouloir nous avoir à l'usure».

Attaquant vedette du Blizzard - il devrait être choisi parmi les cinq premiers au prochain repêchage junior majeur -, la recrue Pelletier prédit «une bonne série qui va être longue» et où «chaque erreur peut coûter le match».

Pas fou quand l'on considère que les trois derniers affrontements entre les deux clubs se sont soldés au compte de 3-2, les deux plus récents en fusillade et en prolongation. Trois-Rivières s'est dégagé un léger avantage de trois victoires au total de cinq matchs.

Pelletier, de Québec, n'a pas marqué dans ces cinq rencontres, récoltant quatre aides. Et a été blanchi dans la dernière manche de la demi-finale contre Lévis, série de six rencontres au cours de laquelle il revendique quand même 10 points.

Gaudreault devant le filet du Blizzard

Devant le filet, Laperrière fera de nouveau confiance à Philippe Gaudreault. Établi gardien numéro un du Blizzard à l'aube des séries, il a été remplacé après 10 minutes et deux buts dans le troisième match contre Lévis. Puis ignoré dans les rencontres 4 et 5, avant de reprendre la cage vendredi dernier et de bloquer 32 des 33 tirs des Commandeurs.

«Martin a bien fait de me laisser sur le banc pour deux games. Ça m'a permis de reprendre mes esprits et de comprendre que ma place comme partant n'est pas acquise, que je dois toujours travailler fort pour la gagner», indique le portier de Clermont, lui qui affiche en séries une moyenne de 2,07 et un taux d'efficacité de ,930.

Le Blizzard compte sur un alignement en santé, mais l'attaquant Xavier Lavoie purgera deux matchs de suspension pour un plaquage par-derrière dans le match de vendredi.

Le SSF participe à une troisième finale en six ans, après les déceptions de 2012 et de 2013. Le Blizzard a gravé son nom sur la Coupe Jimmy-Ferrari pour la dernière fois en 2008.

Dans l'histoire, SSF/Sainte-Foy a gagné huit de ses neuf séries éliminatoires contre Trois-Rivières/Cap-de-la-Madeleine, mais la victoire mauricienne s'avère la plus récente, il y a deux ans.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer