«Cap plus que symbolique» pour le Blizzard

L'actuel pilote, Martin Laperrière, espère bien atteindre la millième... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

L'actuel pilote, Martin Laperrière, espère bien atteindre la millième victoire cette fin de semaine.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Blizzard du Séminaire Saint-François est sur le point de remporter la 1000e victoire de l'histoire de la concession. Une première au Québec et «un cap plus que symbolique» pour «l'organisation phare de la ligue midget AAA».

Les mots sont de l'ancien entraîneur-chef du Blizzard, Serge Beausoleil. Il est biaisé. Mais force est d'admettre que l'équipe née Couillard de Sainte-Foy en 1976 et devenue Gouverneurs avant de s'appeler Blizzard montre «des chiffres fort impressionnants sur la durée», constate celui qui dirige maintenant l'Océanic de Rimouski dans le junior majeur et qui a été le dernier à mener une formation québécoise midget AAA au titre canadien, les Gouverneurs, en 2001.

L'actuel pilote, Martin Laperrière, espère bien atteindre la millième cette fin de semaine. Au mieux vendredi soir (19h), contre les Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup, ou encore dimanche (13h), contre les Riverains du Collège Charles-Lemoyne de Longueuil. Deux matchs disputés devant les partisans de Québec, au complexe sportif de Saint-Augustin-de-Desmaures.

Le CND s'avère surtout le plus proche poursuivant du SSF au sommet du classement général. Il s'agit aussi du début du dernier droit de 10 rencontres au calendrier régulier du Blizzard, dont sept seront présentées à domicile. «Les joueurs sont au courant, mais on ne met pas de pression additionnelle pour la 1000e. Ça démontre quand même toute la force et la stabilité que cette organisation-là a démontrées au fil des années», affirme Laperrière, pour qui c'est une première campagne à la barre.

Plus de hauts que de bas

Les deux coachs soulignent le travail primordial de plusieurs personnes au cours des 41 saisons d'existence du club, depuis sa fondation par Robert «Bob» Chevalier, en même temps que la ligue. Au premier chef les bénévoles, comme le statisticien Serge St-Michel et le couple Clermont Gingras et Jeannine Robitaille, lui directeur administratif et elle à la vidéo.

«Il y a eu des hauts et des bas au fil des années, mais il faut croire qu'il y a eu plus de hauts», résume avec sagesse Gingras, en poste depuis 26 ans. Il se souvient avec nostalgie des jeunes Simon Gagné et Patrice Bergeron. Tout comme de la dernière conquête du championnat canadien, 2001, marquée par l'incroyable trio composé de Steve Bernier, Dany Roussin et Marc-Antoine Pouliot, alors trois joueurs de 15 ans. Dans une ligue où peuvent évoluer des patineurs de 16 et même 17 ans.

En plus des 999 victoires en saison régulière, la franchise du Blizzard compte quatre triomphes nationaux à la Coupe Wrigley (1978) devenue Air Canada (1979, 1996 et 2001) et aujourd'hui Telus.

Course aux 1000 victoires

Blizzard du Séminaire Saint-François (Couillard/Gouverneurs)

1745 MJ 999 V 693 D 53 N

Riverains du Collège Charles-Lemoyne (Canotiers/Éclaireurs)

1745 MJ 941 V 756 D 48 N

Cantonniers de Magog

1626 MJ 890 V 705 D 31 N

Lions du Lac-Saint-Louis

1744 MJ 887 V 807 D 50 N




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer