Le Canada veut placer les Suédois sous pression

Les Suédois ne semblaient pas trop stressés, mardi,... (La Presse canadienne, Ryan Remiorz)

Agrandir

Les Suédois ne semblaient pas trop stressés, mardi, à l'approche de la demi-finale de mercredi contre le Canada.

La Presse canadienne, Ryan Remiorz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Le Canada est bien conscient que son match de demi-finale contre la Suède au Championnat mondial junior ne sera pas de la tarte, mercredi. L'adversaire démontre une incroyable force de frappe et n'a pas subi la défaite en cinq matchs depuis le début du tournoi, si bien que les Canadiens sont perçus comme les négligés.

On ne peut cependant pas dire que la formation suédoise a réellement été mise à l'épreuve jusqu'à maintenant. Elle a battu le Danemark, la Suisse, la République tchèque, la Finlande et la Slovaquie. Aucune de ces équipes ne possède autant de talent que les Canadiens.

«Nous allons voir comment ils vont réagir à la pression», a déclaré l'entraîneur-chef Dominique Ducharme, mardi. «Les Suédois n'ont pas perdu en ronde préliminaire depuis 10 ans. C'est certainement positif pour eux. Par contre, quand arrive le temps des matchs éliminatoires, ils ont un peu plus de difficultés, donc on veut exploiter ce côté-là.»

L'équipe suédoise démontre une grande rapidité et compte sur un premier trio qui peut faire des ravages. L'unité composée d'Alexander Nylander, le meilleur pointeur du tournoi avec une récolte de 11 points, de Joel Eriksson Ek et de Carl Grundstrom peut faire payer l'adversaire pratiquement chaque fois qu'il commet une erreur.

«Ce sera un match différent et un défi différent, mais pour nous, ça revient à jouer notre style de jeu comme nous avons fait tout au long du tournoi, a expliqué l'entraîneur suédois Tomas Monten. Nous voulons contrôler la rondelle, appliquer de la pression et gagner les batailles devant le filet. Nous verrons qui aura le meilleur.»

Mystère dans les buts

Le Canada ne pourra donc pas se permettre de connaître un départ amorphe comme il l'a fait dans un gain de 5-3, lundi contre la République tchèque, parce qu'il pourrait bien devoir jouer du hockey de rattrapage. Et celui qui défendra le filet canadien devra sans doute offrir sa meilleure prestation du tournoi.

Depuis une semaine, Ducharme a alterné entre ses deux gardiens Carter Hart et Connor Ingram, et aucun des deux n'a été en mesure d'offrir une performance assez convaincante pour s'assurer du poste de partant. Hart a aidé les siens à battre la Russie 5-3 au tour préliminaire, mais a connu des ennuis par la suite. Ingram était d'office contre la République tchèque et il a paru faible sur au moins un but.

L'entraîneur n'avait pas encore fait son choix à la veille du match contre la Suède, mais il est venu à la défense des deux portiers qui représentent le point d'interrogation de l'équipe canadienne.

«Quand on ne donne pas beaucoup de lancers, ce n'est pas toujours évident pour les gardiens, a-t-il fait valoir. Demain, ça va probablement être plus partagé au niveau du temps de possession. En même temps, ça peut aider nos gardiens parce que ça va être un rythme de match normal.» 

Une demi-finale à rabais

La foule dégarnie de 10 215 personnes au... (La Presse canadienne, Ryan Remiorz) - image 3.0

Agrandir

La foule dégarnie de 10 215 personnes au Centre Bell pour la rencontre de quarts de finale entre le Canada et la République tchèque a fait beaucoup réagir.

La Presse canadienne, Ryan Remiorz

Le comité organisateur du Championnat mondial junior a décidé de revoir à la baisse le prix de certains billets en vue du match de demi-finale entre le Canada et la Suède, qui sera disputé mercredi au Centre Bell.

Les billets les plus abordables dans la section bleue se vendaient à 82,50 $ en matinée et le prix a été réduit à 52,50 $ au cours de la journée. Un peu plus bas, dans les bancs gris et blancs, les amateurs pourront payer 40 $ de moins qu'en matinée, soit 57,50 $. Le prix des autres sièges - dans la zone Desjardins et dans les rouges - est demeuré le même et varie entre 117,50 $ et 202,50 $.

La foule dégarnie de 10 215 personnes pour la rencontre de quarts de finale entre le Canada et la République tchèque a fait beaucoup réagir, notamment sur les réseaux sociaux. Il s'agissait de la plus petite foule du tournoi pour un match impliquant les favoris, qui ont amorcé le Mondial junior au Centre Air Canada de Toronto. Des journalistes étrangers se sont aussi dits surpris du faible engouement généré par l'arrivée de la formation canadienne à Montréal.

Les assistances avaient aussi été décevantes en 2015, alors que le Canada avait disputé la ronde préliminaire à Montréal avant de se rendre à Toronto pour le tour éliminatoire. Cette année, le comité organisateur avait décidé de baisser le prix moyen des billets de 30 % par rapport à la dernière édition présentée en sol canadien. «Globalement, nous ne pouvons pas dire que ce ne fut pas une réussite (en 2015)», avait déclaré le directeur du tournoi, Denis Hainault, lors de la mise en vente des forfaits. «Ce fut un succès, mais nous pouvons nous ajuster et faire mieux.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer