Carter Hart, le calme incarné

Le gardien Carter Hart a repoussé les 25... (La Presse canadienne, Graham Hughes)

Agrandir

Le gardien Carter Hart a repoussé les 25 tirs dirigés vers lui pour permettre au Canada de blanchir les champions en titre du Championnat mondial junior par la marque de 5-0, lundi.

La Presse canadienne, Graham Hughes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guillaume Lepage
La Presse Canadienne
Montréal

Carter Hart n'avait jamais foulé la patinoire du Centre Bell, ni même mis les pieds dans l'amphithéâtre montréalais. Et disons que les premiers coups de patin qu'il a donnés sur la mythique glace n'ont pas été les plus glorieux de sa jeune carrière.

Lorsqu'est venu le temps de mener son équipe sur la glace pour le match préparatoire face à la Finlande, lundi, le gardien d'Équipe Canada junior s'est trompé de côté et s'est dirigé avec assurance vers le filet finlandais sous le regard amusé de ses coéquipiers.

Cette bourde n'annonçait rien de bon pour le jeune homme originaire de Sherwood Park, en Alberta. Rien cependant pour inquiéter son entraîneur. «J'ai été un peu surpris de le voir s'en aller de l'autre côté, a lancé Dominique Ducharme en riant. Mais il joue tellement bien depuis le début du camp que je ne croyais pas que ça allait l'affecter.»

Le gardien a plus tard donné raison à son entraîneur en repoussant les 25 tirs dirigés vers lui pour permettre au Canada de blanchir les champions en titre du Championnat mondial junior par la marque de 5-0.

Rien ne semble pouvoir affecter Hart, qui affiche un calme légendaire autant sur la patinoire que devant les médias, où il se présente toujours avec un sourire en coin et une attitude bon enfant. Un peu comme le gardien qu'il admire depuis quelques années déjà... un certain Carey Price.

«C'était très cool de jouer dans cet aréna. Price est l'un de mes gardiens favoris», a déclaré Hart, qui a défendu le filet habituellement réservé à son idole en portant le numéro 31. «Je l'ai toujours regardé faire en grandissant. J'essaie juste de faire mon travail et d'arrêter les rondelles. Je dois me soucier de ce que je peux contrôler.»

Camp en blanc

Avec ce jeu blanc, Hart a poursuivi sur sa lancée, lui qui n'a donné aucun but à chacune de ses présences devant le filet canadien depuis le début du camp d'évaluation.

Si plusieurs observateurs avaient des doutes quant à la qualité des gardiens admissibles cette année, force est d'admettre que le portier des Silvertips d'Everett, de la Ligue de l'Ouest, s'impose comme le choix logique pour le poste de partant.

Hart n'a pas beaucoup été menacé, lundi, mais il a été en mesure de garder sa concentration et d'effectuer les arrêts importants au bon moment. Il s'est notamment distingué en deuxième période lorsqu'il a privé Kasper Björkqvist d'un but certain avec un déplacement gauche-droite effectué tout en finesse.

«Il a été excellent, il ne peut pas être meilleur que ça, a admis Ducharme. Il est tellement calme dans les buts, il est toujours en bonne position. Je pense qu'il amène aussi beaucoup de sécurité à notre équipe, un sentiment de confiance. Il a été bon dans toutes les facettes. Il a fait des arrêts importants. Je pense aussi que notre défensive a bien fait. Elle a limité les chances, mais il a quand même réussi à faire des arrêts-clés.»

Le Canada disputera un autre match préparatoire mercredi face à la République tchèque.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer