Le Drakkar au coeur des jeux de coulisses

L'ex-patron des Olympiques de Gatineau Benoit Groulx était... (Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

L'ex-patron des Olympiques de Gatineau Benoit Groulx était tout sourire lorsqu'il a posé avec son fils Benoit-Olivier Groulx, qui pourrait être le premier choix du repêchage de la LHJMQ, samedi.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Charlottetown) À quelques heures de l'ouverture du marché des échanges, les jeux de coulisses se multipliaient aux assises annuelles de la LHJMQ, qui se poursuivaient à Charlottetown, jeudi.

Deux équipes, les Mooseheads d'Halifax et les Sea Dogs de Saint-Jean, ont amorcé des discussions avec le Drakkar de Baie-Comeau, détenteur d'un deuxième choix au total très convoité, dans le but de mettre la main sur les deux plus beaux espoirs de la cuvée 2016, soit l'attaquant gatinois Benoît-Olivier Groulx et le défenseur néo-écossais Jared McIsaac.

Grands vainqueurs de la loterie, les Mooseheads continuaient d'hésiter, jeudi, entre la sélection de Groulx, fils de l'ancien entraîneur-chef des Olympiques de Gatineau Benoît Groulx et premier joueur répertorié par la Centrale de soutien au recrutement (CSR), et McIsaac, un espoir local classé deuxième par la CSR.

La sélection de l'organisation néo-écossaise aura une incidence importante sur la suite des choses pour le Drakkar, qui pourrait préférer échanger son choix plutôt que de repêcher McIsaac. Ce dernier a déjà laissé entendre qu'il pourrait s'exiler aux États-Unis s'il était réclamé par une formation avec laquelle il ne souhaite pas s'aligner.

Sur les rangs pour obtenir cette sélection, les Sea Dogs cherchent à s'améliorer en vue d'une candidature pour la présentation de la Coupe Memorial. «Eux autres, ils veulent recevoir la Coupe Memorial sous peu chez eux. Ça prend une meilleure équipe dans ce temps-là et un meilleur dossier. Quand tu as des joueurs de cet impact-là, qui sont dans ta région très rapprochée, tu veux prendre les meilleurs possible. Et il y a d'autres gars qui sont excellents aussi. Il n'y a pas juste ces deux-là», a indiqué le directeur général du Drakkar, Steve Ahern.

Quant aux Mooseheads, ils visent le coup double, en obtenant les deux meilleurs joueurs disponibles au repêchage. La balle est donc dans leur camp.

«Tout dépendant de ce qu'Halifax va faire au premier rang. Ils ont la pression de prendre le meilleur joueur disponible ou un joueur qui, pour eux, est un joueur local. [...] Pour nous autres, c'est sûr que McIsaac est un excellent joueur qui va nous aider. Quand tu as un bon défenseur comme lui au repêchage, tu le prends. Et c'est sûr que si on ne fait pas de transaction, c'est lui qu'on va prendre», a poursuivi Ahern, impatient que les Mooseheads annoncent leurs couleurs.

Attitude décriée

Le directeur général du Drakkar s'est par ailleurs élevé contre les espoirs qui tentent de choisir leurs équipes, jugeant que la LHJMQ fait tout en son pouvoir pour s'assurer du bien-être de ses joueurs à travers la ligue.

«Un jeune qui prend une décision d'aller dans une équipe ou une autre, je ne comprends pas, parce que nos 18 équipes sont dans des milieux super intéressants pour socialiser et éduquer les enfants. Peut-être que les gens devraient regarder leurs valeurs avant de prendre des décisions comme celles-là...» a laissé entendre Ahern, tenant pour exemple Shawinigan, un «milieu d'ouvriers qui est derrière son équipe et qui a gagné la Coupe Memorial».

Philippe Boucher n'avait toujours pas reçu d'offres intéressantes... (Le Soleil, Kathleen Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Philippe Boucher n'avait toujours pas reçu d'offres intéressantes pour Callum Booth et Evgeny Kiselev, jeudi.

Le Soleil, Kathleen Lavoie

Peu d'offres pour les gardiens de Boucher

Même s'il a annoncé ses couleurs en mettant ses gardiens de 19 ans sur le marché, Philippe Boucher n'avait toujours pas reçu d'offres intéressantes pour Callum Booth et Evgeny Kiselev, jeudi.

Tentant toujours de mettre la main sur un choix de première ronde en vue du repêchage de samedi, le dg des Remparts a affirmé bien vivre avec l'idée d'échouer dans sa tentative. «Il n'y a pas d'urgence à repêcher en première ronde. On est mieux situés que depuis le début que je suis ici à Québec, du point de vue de la banque de choix. S'il y a des joueurs qui nous intéressent en fin de la première ou au début de la deuxième, on va peut-être pouvoir bouger quand même», a laissé entendre le Diable rouge en chef, au sujet de la courte période des échanges précédant la séance régulière de samedi.

Mais rien ne laissait présager un tel scénario jeudi, alors que les offres étaient loin d'affluer pour les deux hommes masqués. «Je trouve ça tranquille jusqu'à maintenant. [...] Du point de vue des mouvements de joueurs, je n'ai pas entendu grand-chose. En même temps, je serais surpris qu'on ait les deux mêmes gardiens de but après Noël, l'année prochaine. Cela étant dit, ça ne veut pas dire que l'un des deux va bouger ici, cette semaine. Ça va dépendre des offres...» 

Pas question de courir après tout le monde 

Boucher se dit tout à fait à l'aise d'amorcer la prochaine campagne avec son duo de vétérans devant le filet. La valeur de ces derniers ne pourra qu'augmenter aux Fêtes.

«À l'étape où on est là présentement, on n'a aucun problème à commencer la saison avec les deux. En mettant l'un ou l'autre à tous les soirs, on va se donner une chance de gagner. Les dg sont au courant qu'on va probablement en bouger un à un moment donné. C'est un fait que ce serait surprenant qu'on finisse la saison avec deux gardiens de 19 ans, en ayant une jeune équipe. Mais pas de là à courir après tout le monde pour faire de quoi qui n'a pas de sens pour l'organisation cette semaine...»

Pas de vague non plus du côté de l'Océanic, où le dg Serge Beausoleil n'a pas de besoins pressants à combler. «On s'en vient tout le temps avec l'optique d'améliorer l'équipe. Si les offres sont là et qu'on peut faire quelque chose de positif, on va le faire. On a 19 ou 20 gars qui peuvent revenir. On n'a pas le couteau sous la gorge.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer