Les Cataractes toujours en vie

Les protégés de Claude Bouchard voulaient jouer un... (Le Nouvelliste, Stéphane Lessard)

Agrandir

Les protégés de Claude Bouchard voulaient jouer un cinquième match.

Le Nouvelliste, Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Shawinigan

La Coupe du président prendra le chemin de Rouyn-Noranda, mais pas en possession des Huskies. Les Cataractes de Shawinigan ont démontré du caractère et se sont assurés de ne pas subir l'élimination en quatre matchs en signant une éprouvante victoire de 6-4, mardi soir, au Centre Gervais Auto. Le cinquième match aura lieu jeudi à l'Aréna Iamgold.

Les locaux ont donné des sueurs froides à leurs partisans en bousillant une avance de trois buts, mais ils ont répliqué alors qu'on s'affairait en coulisses à polir le précieux trophée. 

Les Cataractes, qui n'avaient inscrit que quatre buts depuis le début de la série, ont ouvert la machine au cours de cet affrontement. Ils ont notamment trouvé le moyen de faire fonctionner l'avantage numérique, qui avait été blanchi depuis le premier match de la série. Cette fois, les hommes de Claude Bouchard ont profité de trois de leurs quatre occasions.

«Après avoir travaillé aussi fort pendant trois mois, on ne voulait pas que ça se finisse comme ça», a déclaré le pilote des Cataractes. «On voulait laisser un souvenir qui était différent de ce qu'on a fait dans les deux derniers matchs. Je dois donner A+ à tout le monde ce soir.»

Beauvillier tranche

Anthony Beauvillier est celui qui a tranché le débat grâce à un boulet du cercle des mises au jeu à 14:04 du dernier engagement. «Je pense qu'ils ont vu l'équipe qu'on a été dans les trois premières rondes, a déclaré le capitaine. On est tous orgueilleux, on ne voulait pas finir en quatre.»

Alexis D'Aoust, Alex Pawelczyk, Dennis Yan, Gabriel Gagné et Dmytro Timashov, dans un filet désert, ont été les autres marqueurs des Cataractes.

Martins Dzierkals, Francis Perron, Philippe Myers et Gabriel Fontaine ont répliqué du côté de la formation abitibienne, qui a menacé en toute fin de match, alors que le gardien Samuel Harvey avait été retiré au profit d'un attaquant supplémentaire.

«Ils sont sortis en force, ils ont tout donné, a concédé l'entraîneur des Huskies, Gilles Bouchard. On sait qu'on est capables d'être meilleurs, on aurait quand même pu gagner ce match-là, mais en même temps, on n'a pas joué 60 minutes.»

Harvey est venu en relève à Chase Marchand, qui a cédé trois fois sur 12 lancers, et a réalisé six arrêts. Leur vis-à-vis, Philippe Cadorette, a été solide devant son filet durant la majeure partie de la rencontre et a repoussé 33 tirs.

Partager

À lire aussi

  • Petit parfum de mai 2012...

    Cataractes

    Petit parfum de mai 2012...

    Présente dans les entrailles du Centre Gervais Auto, la coupe du Président s'en va à Rouyn-Noranda. Mais pas dans l'avion des Huskies. Toujours sous... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer