L'indiscipline du Drakkar lui coûte cher

Les hommes de Marco Pietroniro se sont inclinés... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Les hommes de Marco Pietroniro se sont inclinés 4-2 devant les Wildcats de Moncton.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(BAIE-COMEAU) BAIE-COMEAU - L'indiscipline semble s'être installée à demeure au sein du Drakkar. Quelques minutes de ce régime ont de nouveau fait mal aux hommes de Marco Pietroniro, qui se sont inclinés 4-2 devant les Wildcats de Moncton, vendredi à Baie-Comeau.

C'est en fin de première période que les locaux ont offert le match à l'adversaire sur un plateau d'argent. Samuel Thibault a d'abord écopé d'un quatre minutes pour bâton élevé qui semblait accidentel, mais Nicolas Leblond a enchaîné avec un dardage totalement inutile, une autre pénalité de quatre minutes.

Heureusement pour le Drakkar, les Wildcats n'ont marqué qu'une seule fois durant le long avantage numérique de deux hommes qui a suivi, portant la marque 2-0. Mais avec l'attaque anémique des Nord-Côtiers, un écart de deux buts est considérable.

«On s'enlève beaucoup de momentum avec les punitions», n'a pu que constater le pilote du Drakkar. «La première punition est questionnable, c'était dans la continuité du lancer de Samuel.» Pietroniro ne s'est toutefois pas prononcé sur le geste de Leblond, qu'il dit n'avoir pas vu, mais il a ajouté que «quand tu t'appelles Leblond, c'est sûr que l'arbitre te regarde».

En troisième, en retard 3-1, les locaux ont eu toutes les chances du monde de revenir dans le match, alors que les Wildcats s'installaient à leur tour au banc des pénalités avec cinq punitions. Fabrizio Ricci (1er) a réduit l'écart durant une double supériorité numérique, mais Will Smith a mis fin au débat en marquant dans un filet désert.

Croire à l'attaque

«Lors des deux dernières périodes, on s'est donné la chance d'être dans le match. On a créé de belles choses et c'est un point positif», a ajouté Pietroniro, qui convient que son attaque a été «assez limitée» jusqu'ici cette saison. «Si on veut changer les choses, il faut commencer à y croire.»

Les deux gardiens ont bien fait dans ce duel. Pour les vainqueurs, Zachary Fortin a stoppé 21 tirs. À l'autre bout, Evgeny Kiselev a affronté 26 lancers. Il aurait probablement voulu revoir celui qui a conduit au troisième but des visiteurs, celui de Kelly Klima, qui a ricoché sur son épaule avant de glisser derrière la ligne.

Cameron Askew, oublié fin seul devant Kiselev, et Adam Holwell ont touché la cible pour Moncton en première. Klima a porté le pointage 3-0 en deuxième. Trente secondes avant la fin de cet engagement, Vincent Lavoie (1er) a brisé la glace pour Baie-Comeau en faisant dévier le tir de Matt Staples, qui disputait un premier match dans l'uniforme du Drakkar, et qui s'est fort bien débrouillé.

Moncton n'a marqué qu'une fois en 10 supériorités numériques, le Drakkar affichant 1 en 8 à ce chapitre. Baie-Comeau reçoit cet après-midi les Screaming Eagles du Cap-Breton.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer