Plaidoyer pour des arénas plus sécuritaires

L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, aimerait que tous... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, aimerait que tous les arénas du circuit soient adéquats en matière de sécurité, notamment en ce qui a trait aux baies vitrées.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Nouveau domicile des Remparts, le Centre Vidéotron ne pourra jamais, de façon réaliste, devenir un nouveau standard dans la LHJMQ. Il pourrait toutefois enclencher un effet d'entraînement, qui poussera peut-être les autres formations à améliorer leurs installations et à les rendre plus sécuritaires, souhaite Serge Beausoleil.

Sans réclamer que tous les marchés de la LHJMQ se dotent de nouveaux amphithéâtres, le directeur général et entraîneur-chef de l'Océanic croit qu'il reste encore beaucoup de travail à faire afin de rendre tous les arénas du circuit Courteau adéquats.

«Surtout au niveau de la protection des joueurs. Je regarde chez nous, on a changé nos baies vitrées cet été, et notre première blessure est due à nos baies vitrées. Parce qu'on a des montants en métal, on n'a pas des tiges pliantes en plexiglas comme ici. Je trouve qu'on a encore beaucoup d'améliorations à apporter», a laissé entendre le pilote, dont le premier défenseur Guillaume McSween, s'est blessé jeudi, en percutant l'une de ces tiges de métal avec son visage.

Dans ce cas précis, Beausoleil déplore que les responsables de l'achat de la nouvelle baie vitrée du Colisée Financière Sun Life à la ville de Rimouski ait privilégié le moindre coût plutôt que la sécurité des joueurs.

«J'en fais un cheval de bataille personnel. Je vais aller plus loin que ça, ça doit être un cheval de bataille pour tout le monde. On parle de sécurité des joueurs. En tant que dirigeants, on doit travailler dans ce sens-là.

«Parce qu'on a fait des avancées incroyables dans l'encadrement des joueurs», a ajouté Beausoleil. «Au niveau de l'encadrement scolaire aussi. C'est le jour et la nuit. Je suis très fier de notre ligue, mais sur les installations, [...] on a encore du chemin à faire», a laissé entendre Beausoleil, qui songe sérieusement à envoyer la vidéo de l'incident de McSween à la Ville de Rimouski.

Boucher d'accord

Philippe Boucher faisait écho à son vis-à-vis. «On ne peut pas être le standard, mais c'est important de standardiser beaucoup de choses dans la ligue», a dit le dg et entraîneur-chef des Remparts. «Ça fait longtemps qu'on en parle et que ça n'a pas été fait. C'est dur de dire ça quand on a un building comme le nôtre, mais je vais seconder ce que Serge dit. [...] Qui plus est, il faudrait aussi qu'on fasse en sorte de bien recevoir les équipes [adverses, ailleurs dans la ligue]. Il me semble que ce ne serait pas trop demander...» a laissé entendre Boucher.

Questionné sur les propos de Serge Beausoleil, le commissaire de la LHJMQ Gilles Courteau a convenu qu'il y avait encore place à l'amélioration dans plusieurs marchés de son circuit. «Je suis entièrement d'accord avec ça. C'est une occasion dont on devra profiter pour revisiter nos standards», a-t-il laissé entendre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer