Rimouski 4/Québec 2: l'Océanic de retour

L'Océanic de Rimouski est revenu au plus fort de la lutte dans la finale de la... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'Océanic de Rimouski est revenu au plus fort de la lutte dans la finale de la LHJMQ qui l'oppose aux Remparts, dimanche après-midi, en battant ces derniers 4-2. Les Diables rouges mènent maintenant cette série 2-1.

«On s'attendait à un meilleur match de leur part; ils nous l'ont donné», a analysé l'entraîneur-chef de Québec, Philippe Boucher. «On l'a vu venir un petit peu. Ils ont vraiment bien joué dans la deuxième partie du match numéro 2. On a vu leurs vraies couleurs aujourd'hui. Et nous, on avait l'air fatigués par moments, je peux pas expliquer pourquoi. Mais personne ne s'attendait à ce qu'on gagne la série 4-0.»

L'indiscipline a été un facteur déterminant dans le match, a poursuivi Boucher, mécontent de certaines pénalités prises par ses joueurs. Les Remparts ont flanché deux fois en désavantage numérique, leurs premiers échecs du genre de la série. Ils ont de plus été incapables de profiter de cinq occasions avec un homme en plus sur la patinoire.

Il s'agit d'une première défaite après 11 victoires consécutives pour les Remparts. Donc aucune raison de paniquer, affirme l'entraîneur-chef. «On ne tirera pas tout à la poubelle pour revenir avec de nouvelles idées. On va revenir avec ce qui fonctionne pour nous, à ce qui fait de nous une bonne équipe», a dit Boucher.

Gauthier ouvre la marque

Les Remparts avaient pourtant ouvert la marque en première période. Devant une foule de 10 549 bruyants spectateurs au Colisée Pepsi, Guillaume Gauthier a poursuivi son bon travail en inscrivant à la volée le premier but du match à 8:37, son huitième des séries.

Mais avec un peu plus de trois minutes à jouer dans l'engagement, Alexis Loiseau a nivelé la marque pendant un quatre contre trois. Le défenseur Ryan Graves venait de faire vibrer la foule en bloquant trois lancers en quelques secondes pendant cette pénalité à Anthony Duclair.

En début de deuxième, Samuel Laberge a fait mal aux Diables rouges grâce à un lancer qui a dévié sur le bâton du défenseur Ryan Graves devant Zachary Fucale.

Plus la période progressait, plus Rimouski contrôlait le match. Dix minutes après le but de Laberge, Michaël Joly a trompé la vigilance du gardien des Remparts après avoir réalisé une belle pièce de jeu en entrée de zone.

En milieu de troisième, Olivier Garneau a rétréci l'écart en déjouant Louis-Philip Guindon alors qu'il était seul à la gauche du gardien pour cueillir la belle passe de Gauthier. Un premier but dans les séries pour le jeune homme de Québec.

Mais à peine une minute plus tard, Massimo Carozza a écopé d'une pénalité pour avoir donné un coup de bâton à Guindon après le coup de sifflet. Laberge a profité de l'avantage numérique pour redonner une priorité de deux buts aux visiteurs avec sa seconde réussite du match.

Le gros trio blanchi

Le gros trio des Remparts composé d'Anthony Duclair, Adam Erne et Kurt Ecthegary a été blanchi, dimanche. «Il ne faut pas s'attendre à ce qu'ils fassent tout le temps 8, 9, 10 points par match, a tempéré Boucher. Ils ont fait leur possible, mais on joue contre la meilleure défensive de la Ligue. Il faut trouver le moyen de gagner des matchs plus serrés.»

Fucale a reçu 33 tirs contre 28 pour son vis-à-vis Guindon, très solide tout au long du match.

Le quatrième duel de la finale aura lieu mercredi, 19h, toujours au Colisée Pepsi.

Excès de confiance chez les Remparts

Cherchant à expliquer la défaite de 4-2 de dimanche, l'attaquant-vedette des Remparts Anthony Duclair a évoqué un possible excès de confiance chez les Diables rouges.

«On pensait peut-être que ça allait être un peu trop facile aujourd'hui. On avait l'avance et on s'est éloigné de notre plan de match. On n'a pas gardé les choses simples», a affirmé l'espoir des Coyotes de l'Arizona.

Un des tournants de la rencontre est venu dans les minutes suivant le but de Guillaume Gauthier, qui a ouvert la marque en première période. Les Remparts ont eu deux avantages numériques dont ils n'ont pas profité. Un but - et une avance de 2-0 - aurait porté un dur coup aux Rimouskois. «Quand tu as un avantage numérique, tu veux que ça te procure du momentum, a dit Duclair. Mais ça n'a pas été le cas. Ils jouent un désavantage numérique très serré.»

On a ensuite senti que les visiteurs prenaient l'avantage. Les Remparts ont à leur tour écopé de deux pénalités consécutives. L'Océanic en a profité pour égaler la marque.

«La majorité des pénalités étaient méritées, croit Boucher. C'est sûr que ça casse le momentum, mais on n'a jamais vraiment été capables de l'établir même si on a marqué les premiers. On n'a pas réussi à créer l'énergie qu'on avait depuis un bon bout de temps.»

Le gardien Zachary Fucale a mis le compte de la défaite de dimanche sur la qualité de l'adversaire. L'Océanic a nettement joué son meilleur match de la finale. «On s'attendait à ce qu'ils sortent forts. Personne n'a dit que ça serait une série facile. C'est une équipe très puissante», a dit le gardien, des paroles qui contrastent un peu avec celles de Duclair.

Pour le reste, les petits détails ont fait la différence, estime Fucale. «Des erreurs, ça arrive à chaque match. Mais il faut maintenant regarder ce qui s'est passé, l'analyser, puis se regrouper pour arriver prêts pour le prochain match.»

Un premier pour Garneau

Olivier Garneau est peut-être le seul Remparts qui avait une bonne raison de sourire, même s'il s'est gardé une petite gêne pendant la conférence de presse d'après-match. Le hockeyeur de Québec a marqué son premier but des séries, filet qui a redonné espoir aux spectateurs en milieu de troisième période. Il a aussi obtenu une mention d'aide. 

«Quand tu comptes, t'es tout le temps content. En plus au Colisée, avec toute la foule, ça n'arrive pas souvent. Mais ça aurait été mieux dans une cause gagnante», a dit le talentueux patineur de 16 ans, qui jouait, comme à l'habitude, devant une dizaine de ses proches. Le dernier but en séries du jeune homme remontait à 2013, alors qu'il jouait dans les rangs Midget Espoir.

Live Blog Remparts c. Océanic en direct
Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer