Un avenir brillant pour les Islanders

Les Insulaires seront à garder à l'oeil au... (La Presse Canadienne, Nathan Rochford)

Agrandir

Les Insulaires seront à garder à l'oeil au cours de deux prochaines saisons.

La Presse Canadienne, Nathan Rochford

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Charlottetown) Même s'ils ont été balayés par les Remparts jeudi soir, l'avenir sera brillant pour les Islanders de Charlottetown.

Alignant deux des plus beaux espoirs nord-américains en vue du prochain repêchage de la LNH, le centre tchèque Filip Chlapik (18e) et l'ailier droit montréalais Daniel Sprong (20e), les Insulaires seront à garder à l'oeil au cours de deux prochaines saisons. Formant un dangereux trio avec l'ailier gauche Alexandre Goulet, les attaquants de 17 ans Chlapik et Sprong se sont attiré l'attention des dépisteurs du circuit Bettman, toute la saison.

À sa première campagne dans la LHJMQ, Chlapik, un choix de première ronde (11e au total) au repêchage européen de 2014, vient de boucler une saison de 33 buts et de 42 mentions d'aide, en 64 matchs. 

Quant à Sprong, un natif des Pays-Bas, il a fait encore mieux, récoltant 39 buts et 49 mentions d'aide en 68 matchs, à sa deuxième saison.«Daniel Sprong, c'était une valeur sûre offensivement, pour nous, après sa saison de 16 ans. Et en allant chercher Chlapik dans le repêchage européen, on allait se chercher un premier centre. Est-ce qu'il était prêt à être premier centre à 17 ans? Ça restait à voir. Mais il a joué dans cette position-là et sur la première unité d'avantage numérique, toute l'année. C'est quand même quelqu'un qui a connu une saison exceptionnelle pour un joueur européen, qui a dû s'adapter au jeu, à la petite patinoire, à la vie en dehors de la glace», a laissé entendre l'entraîneur-chef Gordie Dwyer, vantant la personnalité «allumée et engagée» de son joueur.

Sprong, un choix de première ronde en 2013 (13e au total), a terminé au premier rang des compteurs des Islanders en séries, avec 7 buts et 4 passes, en 10 matchs. Son partenaire de trio, victime du virus de la gastro ayant circulé dans l'équipe au cours de la première ronde, a pour sa part inscrit un but et huit passes.«Daniel, c'est un beau talent. Il a des habiletés exceptionnelles. C'est un gars qui pense offensif, qui a le talent de créer des choses offensivement. C'est un gros morceau pour nous. Cette ligne-là, avec Goulet, joue du bon hockey. Ils nous ont créé des opportunités, mardi. C'est du positif pour nous. Chlapik, Sprong et Goulet, ce sont des gars qui prennent de l'expérience et sur lesquels on compte», a indiqué Dwyer.

Les sélections de Chlapik et Sprong se sont inscrites dans un vaste mouvement de jeunesse amorcé par les Islanders, il y a deux ans. Cette saison, les petits nouveaux ont tout de même pu compter sur les conseils de coéquipiers d'expérience tels que le défenseur Ryan MacKinnon, l'attaquant Ross Johnston ainsi que le gardien de but Mason McDonald. 

«Notre noyau est jeune. On les a entourés avec de bons vétérans, cette année. On savait qu'on avait besoin d'expérience dans certaines situations. [...] Mais on voit notre futur, avec Daniel Sprong et Filip Chlapik. Ils ont seulement 17 ans. Ils ont encore un apprentissage à faire, de l'expérience à gagner. Et on risque de les avoir encore pour une couple de saisons...», a laissé entendre l'entraîneur.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer