Séries de la LHJMQ: en route vers Québec!

Les Foreurs ont remporté la Coupe du Président... (Collaboration spéciale Gérald Poirier)

Agrandir

Les Foreurs ont remporté la Coupe du Président en 2014.

Collaboration spéciale Gérald Poirier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Qui succédera aux Foreurs de Val-d'Or? Qui accompagnera les Remparts à la Coupe Memorial disputée à Québec du 21 au 31 mai? On connaîtra la réponse au cours des prochaines semaines, alors que s'amorcent les séries éliminatoires de la LHJMQ. Pour l'instant, 16 équipes ont le même objectif : remporter la Coupe du Président. Tour du Québec des forces en présence avec les spécialistes des journaux du Groupe Capitales Médias.

Les prédictions de nos experts... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Les prédictions de nos experts

Infographie Le Soleil

Voici d'abord les prédictions de nos experts (ci-contre).

Serge Beausoleil, entraîneur de l'Océanic, a fait un... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet) - image 2.0

Agrandir

Serge Beausoleil, entraîneur de l'Océanic, a fait un trait sur sa série de 2013 contre les Olympiques.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Duel inégal à prévoir

  • 16Tigres de Victoriaville (27-34-3-4, 61 pts)
  • 1er Océanic de Rimouski (47-16-3-2, 99 pts)

Si la série entre l'Océanic de Rimouski et les Tigres de Victoriaville semble inégale au premier regard... c'est qu'elle l'est, selon les chiffres.

L'Océanic, champion de la saison régulière avec 99 points, affronte les Tigres, 16e au classement avec 61 points, pour la première fois de l'histoire en séries éliminatoires. Cette saison, les Rimouskois ont eu le dessus quatre fois en six matchs, ce qui leur procure un dossier de 20 victoires à leurs 30  dernières rencontres avec Victoriaville. 

La préparation aurait été la même, peu importe qui l'Océanic allait affronter en première ronde, selon Serge Beausoleil. Pas question d'excès de confiance. «Les équipes qui calculent et qui jouent en fonction de qui va être leur adversaire, c'est des équipes qui ont peur», souligne vivement l'entraîneur-chef. «Si tu es soulagé de ne pas affronter Gatineau, par exemple, c'est que tu manques de respect pour les Tigres.»

Ces derniers ont d'ailleurs connu une bonne première moitié de saison, avant de voir les choses se corser en deuxième moitié avec une récolte de seulement 9 victoires en 34 matchs. Les Félins, derniers en terme de buts accordés dans la LHJMQ, sont notamment sur une séquence de sept défaites consécutives à l'aube des séries. 

Dans le cas de l'Océanic, c'est tout le contraire. Les hommes de Beausoleil ont remporté leurs quatre dernières rencontres et n'ont terminé la saison qu'à une victoire du record d'équipe de 48.

Jamais deux sans trois?

Rappelons que les deux fois précédentes où l'Océanic a remporté le trophée Jean-Rougeau, il avait également remporté la Coupe du Président, soit en 2000 et en 2005. Est-ce dire que la saison 2014-2015 est un échec si Rimouski ne participe pas à la Coupe Memorial?

«Je ne me mets pas de pression», tranche l'entraîneur-chef. «Ce sont des objectifs de motivation à long terme. Si on commence à juste viser le long terme, à partir du moment où ça va mal dans un match, tu tombes du côté de la frustration. C'est que tu prévoyais de la facilité, et ça, c'est très très mal te préparer.»

Serge Beausoleil a peut-être en mémoire l'affrontement de 2013 en première ronde des séries contre Gatineau. L'Océanic, 4e au classement général, était largement favoris, selon les chiffres, et c'était pourtant les Olympiques qui les avaient éliminés en six parties. «C'est comme dans un match. Tu peux marquer le premier but, le deuxième but, mais il ne faut pas que tu penses que tu as gagné.»

Sébastien Desrosiers (collaboration spéciale)

***

Laurent Dauphin... (Photo fournie par la LHJMQ) - image 3.0

Agrandir

Laurent Dauphin

Photo fournie par la LHJMQ

Besoin de perfection

  • 15e Saguenéens de Chicoutimi (29-32-4-3, 65 pts)
  • 2e Wildcats de Moncton (46-19-0-3, 95 pts)

Pour simplifier, cette série sera l'affaire du spectaculaire duo des Wildcats, le champion marqueur Conor Garland et Ivan Barbashev, contre la défensive chicoutimienne. Les deux joueurs ont accumulé plus de 200 points en saison régulière avec l'attaque la plus productive du circuit, ce qui a de quoi faire frémir une défensive qui a concédé 238 buts en 68 rencontres.

Toutefois, depuis quelques semaines, les joueurs des Sags ont resserré leur jeu pour terminer en force. Contre les Wildcats, pour espérer passer au tour suivant, les Sags devront frôler la perfection. Aussitôt qu'ils laisseront une quelconque marge de manoeuvre à Garland et à Barbashev, ces deux-là le leur feront payer. Du côté des Sags, le retour de Gabryel Paquin-Boudreau viendra aider les gros canons, mais on ne parle pas de la même menace offensive. Boudreau, qui n'a pas joué depuis octobre, ne devrait pas non plus avoir un impact important en début de série.

Pour que les Sags donnent une opposition de qualité aux représentants du Nouveau-Brunswick, Laurent Dauphin devra être au sommet de son art et bien appuyé par Alexandre Ranger et Nicolas Roy. L'attaquant de 17 ans est vraiment sorti de sa coquille lors des dernières semaines. Devant les buts, Julio Billia et Alex Dubeau ont cumulé des statistiques similaires. Le gardien des Sags a retrouvé son aplomb dans la dernière ligne droite et il n'a pas à avoir de complexe. 

Dave Ainsley (Le Quotidien)

***

François Brassard... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 4.0

Agrandir

François Brassard

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

La bataille de la 50

  • 14e Olympiques de Gatineau (31-31-0-6, 68 pts)
  • 3e Armada de Blainville-Boisbriand (41-18-2-7, 91 pts)

En se fiant strictement au classement général, la bataille de l'autoroute 50 devrait être inégale entre les Olympiques de Gatineau et l'Armada de Blainville-Boisbriand. La troupe de Joël Bouchard a pris le troisième rang du classement général et 23 points la séparent de celle de Benoît Groulx.

Le classement est toutefois trompeur. Les Gatinois ont été fortement diminués par les blessures pendant les premiers mois de la saison, mais les morceaux importants de l'équipe sont tous dans l'alignement depuis le début de février. Les Olympiques ont formé la meilleure équipe de la LHJMQ dans le dernier segment de 15 parties avec un dossier de 12-1-2. L'offensive est bien répartie, la défensive concède moins de buts et François Brassard a été l'un des meilleurs gardiens du circuit depuis qu'il s'est amené à Gatineau pour remplacer Brandon Whitney, blessé.

Chez l'Armada, on mise beaucoup sur le premier trio composé de Danick Martel, Nikita Jevpalovs et Philippe Sanche. À trois, ils ont marqué 55 % des buts du club cette saison. Défensivement, la «flotte» est la plus hermétique de la LHJMQ. L'Armada a alloué le moins de tirs et le moins de buts. Les deux équipes se sont affrontées une fois par le passé. En 2012, l'Armada était aussi en 3e place et les Olympiques, en 14e. Les Gatinois avaient été balayés en quatre matchs, mais ça risque d'être différent cette fois.

Jean-François Plante (Le Droit)

***

Marvin Clipper... (Photothèque Le Soleil) - image 5.0

Agrandir

Marvin Clipper

Photothèque Le Soleil

La différence devant le filet

  • 12e Mooseheads de Halifax (32-30-4-2, 70 pts)
  • 5e Cataractes de Shawinigan (39-26-1-2, 81 pts)

Les Cataractes doivent trouver des solutions pour relancer leur jeu de puissance, arme essentielle à cette période de l'année pour une jeune équipe.

Le gardien Marvin Cüpper pourra tenir le fort face aux meilleurs éléments adverses, mais il aura besoin de soutient offensif. Notamment d'Anthony Beauvillier. Il n'a pas marqué à ses six derniers matchs et son entraîneur a jugé bon de lui donner congé au dernier match de l'équipe. Avec quelques jours de repos, Beauvillier devrait reprendre son rôle de moteur offensif des Cataractes. Son jeu au cours des prochaines semaines dictera son rang de sélection au prochain repêchage de la LNH.

L'attaque des Mooseheads est plus explosive, avec Nikolaj Ehlers, le meilleur joueur de la ligue. Il met la main à la pâte à cinq contre cinq, sur le jeu de puissance et en désavantage numérique. Ehlers doit toutefois faire la différence dans cette série lors des matchs serrés pour permettre à son club de passer à la ronde suivante. Reste que la défensive des Cataractes est plus stable. Avantage également pour les Cataractes entre les poteaux. C'est ce qui devrait faire la différence.

Steve Turcotte (Le Nouvelliste)

***

L'ailier droit Nicolas Aubé-Kubel est le troisième meilleur... (Photo fournie par la LHJMQ) - image 6.0

Agrandir

L'ailier droit Nicolas Aubé-Kubel est le troisième meilleur marqueur des Foreurs de Val-d'Or avec 80 points, dont 38 buts. 

Photo fournie par la LHJMQ

La guerre de la 117

11e Huskies de Rouyn-Noranda (33-30-4-1, 71 pts)

6e Foreurs de Val-d'Or (35-25-3-5, 78 pts)

Les amateurs de hockey junior de l'Abitibi ne pouvaient pas espérer une première ronde plus palpitante que celle qui s'annonce entre les Foreurs de Val-d'Or et les Huskies de Rouyn-Noranda. Place à la troisième bataille de la 117 de l'histoire!

Aucune campagne publicitaire n'aurait pu davantage capter l'imaginaire que cet affrontement entre les rivaux naturels d'une région qui a eu droit à son lot de séries intéressantes ces dernières années. «On appelle notre rivalité la "Guerre de la 117", mais là, ça va être vraiment la guerre. Ce sera quelque chose d'extraordinaire pour les partisans et l'Abitibi-Témiscamingue», a dit l'entraîneur-chef des Huskies, Gilles Bouchard.

Il n'y a eu que deux séries entre les Huskies et les Foreurs au fil du temps, et à chacune des occasions, Rouyn-Noranda l'avait emporté (2007-2008 et 2009-2010). Jamais deux sans trois? Ce n'est pas une mince tâche qui attend la meute. Les Foreurs sont les champions en titre de la Coupe du Président et viennent de connaître une excellente saison. Sixième au classement, Val-d'Or possède l'une des attaques les plus redoutables de la Ligue avec cinq marqueurs de 29 buts et plus, dont Anthony Richard (43). En saison, chaque équipe l'a emporté quatre fois, trois matchs ayant nécessité une prolongation.

Carl Tardif (Le Soleil)

***

Maxime St-Cyr a récolté 84 points (54-30) pour... (Photo fournie par la LHJMQ) - image 7.0

Agrandir

Maxime St-Cyr a récolté 84 points (54-30) pour terminer en tête des compteurs du Drakkar de Baie-Comeau cette saison. 

Photo fournie par la LHJMQ

La robustesse à l'honneur?

  • 10e Sea Dogs de Saint-Jean (32-26-4-6, 74 pts)
  • 7e Drakkar de Baie-Comeau (35-25-5-3, 78 pts)

À première vue, la robustesse et le jeu physique devraient être à l'honneur dans cette série entre le Drakkar de Baie-Comeau et les Sea Dogs de Saint-Jean, séparés par seulement quatre points au classement général.

«Ça va opposer les deux équipes les plus punies de la Ligue [les Sea Dogs ont accumulé 1308 minutes de pénalité, 5 de plus que le Drakkar], mais ce n'est pas nécessairement un signe que ce sera une série physique», a indiqué le pilote du Drakkar, Marco Pietroniro. «De notre côté, on va devoir être très disciplinés. À chaque fois qu'on a eu une chance de gagner en saison, c'est parce qu'on était disciplinés.»

La série se déroulera selon la formule 2-3-2, loin d'avantager le détenteur de l'avantage de la glace. Pietroniro tente toutefois d'en voir les bons côtés. «Il y a une bonne distance entre les deux villes et ça brûle les joueurs de faire un voyage supplémentaire. De toute façon, on n'a pas le choix et on est conscient qu'on va s'en aller là-bas pour trois matchs.»

Drakkar et Sea Dogs se sont croisés une fois en éliminatoires, en deuxième ronde des séries 2012. En route vers une deuxième Coupe du Président consécutive, Saint-Jean n'avait alors fait qu'une bouchée du Drakkar, 13e au classement. Cette saison, les deux équipes l'ont emporté sur leur glace dans leur programme double annuel. Elles ne se sont pas vues depuis la mi-novembre. Depuis ce temps, le jeu robuste de l'ex-Drakkar Bokondji Imama sert la cause des Sea Dogs.

Steeve Paradis (collaboration spéciale)

***

Le meilleur marqueur du Phoenix de Sherbrooke avec... (Photo fournie par la LHJMQ) - image 8.0

Agrandir

Le meilleur marqueur du Phoenix de Sherbrooke avec 73 points, Daniel Audette, tentera d'aider son équipe à remporter la toute première série de sa courte histoire. 

Photo fournie par la LHJMQ

Vent d'espoir sur Sherbrooke

  • 9e Islanders de Charlottetown (35-28-1-4, 75 pts)
  • 8e Phoenix de Sherbrooke (36-26-2-4, 78 pts)

D'un côté, le Phoenix de Sherbrooke tentera de remporter la toute première série de sa courte histoire. La bonne nouvelle? Les hommes de Judes Vallée profiteront de l'avantage de la patinoire, une première encore une fois pour eux. De l'autre, les Islanders de Charlottetown forment une équipe bâtie pour les séries. Réputée pour sa robustesse, la formation de Gordie Dwyer se trouve au sixième échelon chez les équipes les plus punies et n'hésitera pas à utiliser l'intimidation comme arme fatale.

Lors des deux rencontres opposant le Phoenix aux Islanders, les deux clubs ont surpris leur adversaire sur la route. Même s'ils ont dû composer avec un effectif réduit plus souvent qu'à leur tour, les Sherbrookois ont puisé dans la profondeur de leur alignement afin de terminer au huitième rang. L'absence de l'imposant défenseur Alexis Vanier se fera sentir. Sans parler des cas incertains que représentent Cameron Darcy et Jérémy Roy.

Comptant sur un excellent gardien en Mason McDonald, les Islanders (9e) alignent deux des meilleurs attaquants du circuit. Daniel Sprong et Filip Chlapik possèdent à eux seuls assez de talent pour faire tourner le vent de bord. Mais cette saison, une brise d'espoir semble enfin souffler sur Sherbrooke. Reste à voir maintenant si les gardiens Alex Bureau et Evan Fitzpatrick sauront transporter les Oiseaux pour ainsi réécrire l'histoire du hockey junior à Sherbrooke.

Jerôme Gaudreau (La Tribune)

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer