Québec comme possible plan B en 2017 pour le mondial junior

Le président de la Fédération internationale de hockey... (Archives AP)

Agrandir

Le président de la Fédération internationale de hockey sur glace, René Fasel

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Devant les assistances décevantes du Championnat mondial junior à Montréal, le président de la Fédération internationale de hockey sur glace, René Fasel, avait évoqué la possibilité de présenter quelques matchs de ronde préliminaire à Québec en 2017, la semaine dernière. En conférence de presse à Toronto dimanche, le grand patron de la FIHG a réaffirmé qu'une telle décision reviendrait toutefois à Hockey Canada.

En entrevue sur les ondes du 98,5 à Montréal mercredi, René Fasel avait lui-même soulevé l'idée de présenter quelques matchs de la ronde initiale dans le nouvel amphithéâtre de Québec.

«Pourquoi pas, en 2017, partir à Québec pour jouer cette ronde [préliminaire], avec Toronto et Québec, et peut-être jouer la finale ici, [à Montréal]. Je ne sais pas... Finalement, c'est Hockey Canada qui va prendre la décision. Ce sont eux qui ont la responsabilité de cet événement», avait-il rappelé.

Toujours fraîches à la mémoire du président, les excellentes assistances du Championnat mondial de 2008 lui avaient inspiré ce scénario.

«C'est juste une idée qui m'est venue. Ils ont un aréna qu'ils vont finir au mois de juillet... Je connais les partisans de Québec, avec les Championnats du monde de 2008. Je pense qu'on remplirait l'aréna beaucoup plus facilement à Québec qu'on l'a rempli ici [à Montréal]», avait-il encore mentionné au 98,5.

La responsabilité de modifier le tournoi de 2017 ne revient toutefois pas à la Fédération internationale de hockey sur glace, mais bien à la fédération nationale qui en est mandataire, en l'occurrence Hockey Canada. Ce qui est prévu, pour l'instant, c'est que l'équipe canadienne évoluera à Toronto pendant la ronde préliminaire et que les demi-finales et la finale seront disputées à Montréal.

«Absolument, on n'a aucun poids sur la décision prise par Hockey Canada. N'oublions pas qu'il existe un contrat entre Montréal, Toronto et Hockey Canada. Mais je pense que c'est un avertissement pour Montréal. Si on veut réussir en 2017 il faudra trouver le moyen de remplir l'aréna...» a laissé entendre Fasel à Toronto, dimanche.

Le président a en outre affirmé n'avoir eu aucune discussion avec le maire Régis Labeaume, quant à l'éventualité de tenir quelques matchs de ronde préliminaire dans le nouvel amphithéâtre de Québec, en 2017.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer