Défi mondial des moins de 17 ans: place au show Connor McDavid

Connor McDavid joue dans la Ligue junior majeur... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Connor McDavid joue dans la Ligue junior majeur de l'Ontario (OHL) malgré ses 15 ans. L'attaquant des Otters d'Érié est présenté comme le «prochain Sidney Crosby» et il fait déjà rêver les dépisteurs de la LNH.

Photo La Presse Canadienne

Partager

(Victoriaville) À 15 ans, l'attaquant des Otters d'Érié Connor McDavid fait déjà rêver les dépisteurs de la LNH. Ayant reçu une dérogation afin d'évoluer dans la OHL avant l'âge de 16 ans, le prodige sur patins sera le centre d'attention du Défi mondial des moins de 17 ans, qui se mettra en branle à Victoriaville et à Drummondville, le 28 décembre.

À sa première saison dans le Circuit Branch, Connor McDavid ne se contente pas de suivre la parade, il domine. Présentant une fiche de 18 buts et 22 passes en 35 matchs, le phénomène originaire de Newmarket, un centre de 5'11" et de 170 livres, occupe présentement le 18e rang du classement des compteurs la Ligue de l'Ontario.

Fait exceptionnel, il a amorcé sa campagne en réussissant une séquence de 15 matchs avec au moins un point. À 15 ans, il a également pris part à la Super Série Subway, une compétition sur invitation généralement réservée aux joueurs de 19 ans.

Le plus incroyable, c'est qu'il ne fêtera ses 16 ans que le 13 janvier, ce qui ne le rend pas admissible au repêchage de la LNH, dont on le projette bon premier, avant 2015!

C'est donc précédé d'une forte rumeur que le «prochain Sidney Crosby» se pointera dans le Centre-du-Québec pour le Défi mondial des moins de 17 ans. Le passage de ce joueur d'exception se fait d'ailleurs déjà ressentir à la billetterie du Colisée Desjardins, où, même si on n'affiche pas complet, on constate une forte demande pour les matchs de l'Ontario.

«Dans son cas à lui, on le sent que sa présence joue dans les ventes aux guichets. Les gens veulent tous assister aux matchs de l'Ontario. Et je pense que le phénomène Connor McDavid va encore s'amplifier lorsqu'il va mettre les patins sur la glace ici», estimait jeudi le directeur général des Tigres de Victoriaville, Jérôme Mésonéro, dont la salle de conférence a été transformée en centre nerveux de l'événement.

L'élite de demain

Pour l'organisateur, le Défi des moins de 17 ans, ce n'est toutefois pas que la chance de découvrir le jeune McDavid, mais bien toute l'élite mondiale de demain, puisque les puissances du sport y seront toutes représentées. Une occasion qui ne s'était pas présentée au Québec depuis près de 20 ans!

«C'est le Championnat du monde junior, mais en un plus petit. C'est une grosse machine. Et ça fait 19 ans que ce n'est pas venu au Québec. On espère que le leadership dont on a fait preuve, en organisant cet événement-là, va donner le goût à d'autres communautés du Québec, de prendre le relais», souhaite Mésonéro.

La collaboration exemplaire entre les deux rivaux naturels que sont les Tigres et les Voltigeurs de Drummondville dans la coordination de l'événement permettra aux amateurs de vivre une expérience unique, croit le dg.

«On veut que le partisan ou le joueur, qui va se retrouver à Victoriaville un soir et à Drummondville l'autre soir, ait l'impression de se retrouver dans le même événement. Pour la cédule, on a voulu ça aussi. Il y a deux pools, mais on fait voyager les équipes entre les deux villes. Je pense que ça va être bon pour l'enthousiasme des partisans. Tous les meilleurs joueurs vont passer dans les deux arénas.»

En offrant plusieurs forfaits à coûts accessibles, les organisateurs espèrent également donner la piqûre du hockey international aux Québécois. «Ici, on n'a pas une culture de Hockey Canada. Ce sont des événements qui marchent beaucoup au Canada anglais. C'est le temps de prouver au reste du Canada qu'on est de bonnes régions de hockey. C'est le temps de passer de la parole aux actes.»

*****

Le Défi mondial U17 en vrac

Le tournoi, c'est 27 rencontres, du 29 décembre au 4 janvier, au Colisée Desjardins de Victoriaville et au Centre Marcel-Dionne de Drummondville.

En tout, 400 bénévoles, divisés à parts égales entre ses deux pôles, sont nécessaires au bon fonctionnement du Défi.

Six pays sont représentés: Finlande, Russie, Suède, Slovaquie, États-Unis et le Canada, divisé en cinq équipes (Atlantique, Québec, Ontario, Ouest, Pacifique).

La formation du Québec est dirigée par Donald Audette. Elle comprend 18 joueurs de la LHJMQ et quatre du midget AAA. Du nombre trois sont originaires de la capitale: Olivier Leblanc (Sea Dogs), Alexandre Delisle-House (Blizzard) et Alexandre Carrier (Olympiques), et un seul de l'Est, Tristan Pomerleau (Tigres).

Les Remparts ont un représentant dans le tournoi. Il s'agit du défenseur Duncan MacIntyre, qui s'aligne avec la formation de l'Atlantique. On y trouve également des porte-couleurs du Drakkar, Loïk Léveillé, et de l'Océanic, Nicolas Hébert.

Fait inusité, c'est la silhouette de l'ancien attaquant des Remparts Angelo Esposito, lors de la victoire québécoise de 2006 à Regina, qui orne le logo officiel du Défi mondial des moins de 17 ans.

Sous-site officiel et billetterie de l'événement au www.hockeycanada.ca.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer