Québec se lance dans la course pour présenter le Mondial junior

Hockey Canada s'est vu confier la présentation du... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Hockey Canada s'est vu confier la présentation du Mondial junior de 2015, de 2017, de 2019 et celui de 2021. Le Groupe des Remparts et la Ville de Québec aimeraient bien organiser au moins un de ces tournois.

Photothèque Le Soleil

Partager

Dossiers >

Championnat mondial de hockey junior

Sports

Championnat mondial de hockey junior

Notre dossier sur le Championnat du monde de hockey junior. »

(Victoriaville) Trente-cinq ans après le dernier passage du Mondial de hockey junior au Québec - les demi-finales avaient été présentées à Québec et à Montréal et la finale au Forum -, le Groupe des Remparts, appuyé par la Ville de Québec, se lance officiellement dans la course pour l'obtention de l'une des prochaines présentations de la prestigieuse compétition internationale.

Alors que le Championnat mondial des moins de 20 ans se met en branle à Ufa, en Russie, l'organisation québécoise a fait connaître jeudi son intention d'organiser l'un des quatre prochains tournois confiés à Hockey Canada, soit ceux de 2015, de 2017, de 2019 ou de 2021.

«On signifie notre intérêt qu'on veut embarquer dans la course pour les quatre éditions que le Canada a obtenues jusqu'à maintenant. On ne cite pas une année en particulier, mais cependant, on a un intérêt à être le comité qui va tenir cet événement à Québec», a indiqué d'entrée de jeu le président du Groupe des Remparts, Claude Rousseau.

«On a déjà démontré, avec le Championnat du monde de 2008, qu'on était capables de tenir un événement international. Si on l'a fait avec des professionnels en 2008, je pense qu'on est capables d'accueillir des juniors.»

L'ancien président d'Équipe Québec rappelle que le Mondial junior était un des événements ciblés par le groupe de travail comme étant taillés sur mesure pour la capitale. Quant au Groupe des Remparts, il n'a jamais caché son intention d'organiser l'événement. Il ne reste à ce dernier qu'à étudier l'échéancier et le cahier de charges qui seront dévoilés par Hockey Canada au terme de l'actuel Mondial junior, en janvier.

Si le tour de Québec venait aussi rapidement que 2015, le Mondial n'aurait, contrairement à la volonté de la Ville de Québec, d'autre choix que d'être tenu dans le vieux Colisée Pepsi, puisque le nouvel amphithéâtre ne sera livré qu'à l'automne 2015. Ce scénario pourrait ouvrir la porte à une présentation commune avec Montréal.

Cette formule avait été retenue lors de la dernière tenue québécoise de l'événement en 1978, alors que le Canada et Wayne Gretzky décrochaient le bronze derrière l'Union soviétique et la Suède. «On avait déjà eu des discussions avec Pierre Boivin [président du Canadien] et il avait démontré de l'intérêt pour cette idée-là. Mais depuis son départ, nous n'avons eu aucune discussion avec le Canadien. Le principe, c'était qu'on aurait été chercher deux éditions, pas nécessairement consécutives, et qu'une année, la finale se serait tenue à Québec, alors que l'autre aurait été à Montréal.»

Selon Rousseau, l'expérience du Championnat mondial de 2008, où son groupe a travaillé en étroite collaboration avec la ville d'Halifax, témoigne du succès de ce genre de formule. Avant de privilégier quelconque scénario, Rousseau attend toutefois de voir quelles exigences formulera Hockey Canada.

«Peu importe ce qu'il contiendra cette fois, on pense que ce serait une grave erreur de ne pas se positionner pour dire qu'on a de l'intérêt. Si on veut obtenir l'événement, il faut entrer dans la danse un moment donné.»

La Coupe Memorial aussi

Outre le Mondial junior, les Remparts ont déjà exprimé leur intention de recevoir le tournoi de la Coupe Memorial en 2015.  «Comme organisation, on pourrait très bien mener les deux de front la même année. Ce sont deux événements qui sont complètement séparés», croit Rousseau.

«Par contre, la Coupe Memorial possède une composante de hockey plus importante, dans le sens que l'équipe hôte doit être compétitive. Pour ça, il faudrait que notre dg [Patrick Roy] nous donne la certitude qu'on va avoir une équipe forte...» laisse entendre Rousseau, ajoutant que les deux tournois se déroulent à deux périodes différentes de l'année.

L'un ou l'autre constituerait à coup sûr un «moteur économique important» pour la région de Québec, juge Rousseau. «Ce sont des événements qui apporteraient une belle visibilité à la ville de Québec, qui attireraient des gens qui viendraient dépenser de l'argent chez nous. Sans parler que ce serait un legs important pour nos jeunes hockeyeurs», a conclu le président, qui n'a pas voulu évaluer les retombées économiques du Mondial junior, dont chaque présentation possède ses propres particularités.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer