Bédard et Michaud prêts pour l'Omnium du Québec

L'an dernier, Pierre-Alexandre Bédard a raté l'Omnium du... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'an dernier, Pierre-Alexandre Bédard a raté l'Omnium du Québec, parce qu'il participait à son dernier tournoi du Duc de Kent.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Ils sont inséparables! Ils cohabitent, roulent ensemble, partagent les chambres d'hôtel et s'inscrivent aux mêmes tournois. Une fois sur le terrain, par contre, c'est chacun pour soi. Les golfeurs Pierre-Alexandre Bédard (Cap-Rouge) et Sonny Michaud (La Tempête) participeront à l'Omnium du Québec Canam présenté par Desjardins, à compter de jeudi, au club de golf Saint-Georges.

«Ça va même plus loin que l'amitié entre nous, nos parcours sont assez similaires», admet Michaud, l'aîné de deux joueurs professionnels désormais installés dans la région de Québec.

Ils ne l'ont pas fait en même temps, mais Michaud et Bédard sont deux produits du club Rouge et Or. Ça explique qu'ils aient le même entraîneur, soit Mathieu Paradis, toujours associé au programme de l'Université Laval.

«Nous sommes aussi tous les deux originaires de régions éloignées, Pierre-Alexandre vient de Chibougamau, et moi, de l'Abitibi [Rouyn-Noranda]», note le joueur de 28 ans.

«On se connaît bien, on s'entraide à se pousser vers le haut. Le golf est un sport individuel, ça nous fait se sentir moins seul de faire ça à deux», soutient Bédard, le plus jeune joueur à avoir remporté un tournoi du Circuit Canada Pro Tour (CCPT).

Il a réussi l'exploit à 22 ans, au Tournoi des maîtres disputé au club de golf du Bic, en juin. Bédard ne s'interdit plus de penser à la victoire chaque fois qu'il s'installe sur un tertre de départ.

«J'ai fait un peu mes preuves, je ne veux pas que ça s'arrête», dit celui qui avait pris le huitième rang de l'Omnium Canam disputé en Beauce en 2016 et remporté par Beon Yeong Lee avec une carte record de 258 (- 30). Bédard avait bouclé le tout en huitième place (- 18).

«Il s'agissait de mon deuxième tournoi pro, j'avais participé à mon premier une semaine plus tôt, à Victoriaville. Ça avait été une semaine de rêve. J'aspire à gagner ma vie dans le golf, chaque tournoi me permet d'acquérir de l'expérience. Je me sens à l'aise, mon golf est bon. Il y a des hauts et des bas, mais il n'est jamais mauvais, et je me présente à Saint-Georges avec confiance.»

Il vient de participer à l'Omnium Placements Mackenzie, n'y faisant pas la coupure. Qu'importe!

«Le but est toujours de gagner, j'ai soif de victoire», a précisé celui qui a raté l'Omnium du Québec, l'an dernier, parce qu'il participait à son dernier Duc de Kent (amateur). En 2015, il avait fait 12e à l'Omnium du Québec, où il avait profité d'une invitation. Dans deux semaines, il aura la chance de jouer sur son propre terrain, à Cap-Rouge, où l'on tiendra la Classique Bâton Rouge, un tournoi de la division nationale du CCPT.

***

Un nouvel objectif

À 28 ans, Sonny Michaud ne renonce pas... - image 3.0

Agrandir

À 28 ans, Sonny Michaud ne renonce pas à son rêve : jouer sur le circuit de la PGA.

Bien qu'il soit un tournoi relevé, l'Omnium du Québec n'était pas l'objectif saisonnier de Sonny Michaud. «Il l'est devenu depuis en fin de semaine», admet le golfeur jouant sous les couleurs du club La Tempête.

Michaud a participé la fin de semaine dernière à l'Omnium Placements MacKenzie, où il espérait faire un coup d'éclat. Il a bouclé ce tournoi à égalité en 63e position, y jouant la normale au terme des quatre rondes.

«Je comptais faire assez bien pour être réinvité au prochain tournoi et finir la saison sur le circuit MacKenzie, sauf que je suis arrivé à court. Il s'agit un peu d'une déception pour moi, car je suis rendu à ce niveau, mais il y a encore plus d'opportunités devant moi», notait-il avant de partir pour Saint-Georges.

Michaud est un ami de Beon Yeong Lee, le champion en titre du tournoi disputé en Beauce. Il y croisera quelques joueurs du circuit MacKenzie, plusieurs golfeurs en provenance des États-Unis et de nombreux gars du Québec.

«Celui qui va l'emporter aura joué du golf extraordinaire pendant quatre jours, personne ne va gagner ce tournoi-là par chance.»

Michaud est un produit du Cégep St. Lawrence et du Rouge et Or. Il a remporté le tournoi amateur Duc de Kent, en 2012. Il occupe le deuxième rang du classement Coors Light, réservé aux joueurs canadiens ayant le mieux performé lors des événements des divisions internationale et nationale du Circuit Canada Pro Tour. Le meneur Stephane Dubois (Ontario) a aussi confirmé sa présence à Saint-Georges.

«J'ai déjà gagné quelques fois chez les pros, mais je ne l'ai pas encore fait dans un tournoi du CCPT. J'ai hâte de soulever un trophée. Mais si j'occupe le deuxième rang, c'est en raison de ma constance.»

Le natif de Rouyn-Noranda vise toujours la victoire, mais celle-ci ne l'obsède pas à chaque coup. «Souvent, je tombe dans le piège de penser à la victoire, ce qui devient contre-productif. À l'Omnium Placements MacKenzie, je jouais - 4 assez tôt, sauf que j'ai connu une période creuse au cours de laquelle j'ai joué + 7 en 20 trous. Je me suis replacé par la suite. Quatre jours de golf, c'est long. Il ne faut surtout pas regarder ce que les autres font. Le grand Jack Nicklaus disait que faire cela n'était qu'une perte d'énergie.»

À 28 ans, Michaud ne renonce pas à son rêve : jouer sur le circuit de la PGA. «Je voyais le circuit MacKenzie comme une façon de me propulser rapidement, mais il n'y a pas qu'un seul chemin pour atteindre son but. Ils sont différents pour chaque joueur. La beauté, c'est qu'il s'agit d'un sport où il n'y a pas d'âge. Je suis un late bloomer, mais je m'améliore constamment.»

NOTES : Le champion en titre de l'Omnium du Québec Derek Gillespie défendra son titre acquis à La Faune, en 2016... Deuxième à l'Omnium du Québec en 2015, l'Américain Bobby Gage a fini 32e à l'Omnium senior des États-Unis en 2016... Parmi les Québécois à surveiller, on pense à la fierté locale Max Gilbert, qui profite d'un congé du circuit Mackenzie Tour pour jouer à la maison... Dave Lévesque pourrait devenir le 10e joueur de l'histoire à gagner le tournoi à trois reprises. 




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer