Spieth tient tête aux éléments

Brillant autour des verts et grâce à un... (AFP, Andy Buchanan)

Agrandir

Brillant autour des verts et grâce à un coup de bois 3 étonnant qui a mené à un aigle, Spieth a pris les commandes du tournoi grâce à une ronde de 69 (- 1).

AFP, Andy Buchanan

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Southport

Jordan Spieth s'attendait au pire à l'Omnium britannique avant même de se présenter sur le parcours, vendredi.

Il a passé la matinée dans une maison louée à regarder son téléviseur, voyant les golfeurs se battre avec le vent au Royal Birkdale tout en consultant les prévisions météorologiques encore plus catastrophiques pour l'après-midi, moment où il devait disputer sa ronde.

«Ce n'était pas très encourageant de savoir que nous allions jouer dans des conditions encore pires que celles que nous regardions», a-t-il raconté.

Spieth a toutefois fait mieux que simplement survivre.

Brillant autour des verts et grâce à un coup de bois 3 étonnant qui a mené à un aigle, Spieth a pris les commandes du tournoi grâce à une ronde de 69 (- 1). Il détient deux coups d'avance sur Matt Kuchar avant les rondes de la fin de semaine.

Spieth a sauvé une normale en calant une approche coupée au 10e trou. Et il a découvert en regardant la télé que de risquer un coup plus long au 15e trou, une normale 5, allait augmenter ses chances d'oiselet. Au lieu de prendre son fer 3, il a utilisé son bois 3. La balle a roulé sur une centaine de verges sur le gazon mouillé et s'est arrêtée à environ 18 pieds de l'objectif.

«J'ai un peu raté mon coup et je n'ai pas eu l'air très élégant, a admis Spieth. La balle a cogné le talon du bâton, mais elle a évité les fosses de sable et j'ai été chanceux de la voir continuer son chemin aussi longtemps.»

Si la trajectoire de sa balle a été aussi laide que la météo, le résultat a été aussi brillant que ses chances d'inscrire son nom sur un autre trophée majeur.

Spieth se retrouve à - 6. C'est la quatrième fois que le Texan de 23 ans partage la tête ou mène après deux rondes d'un tournoi majeur. Il a remporté le Tournoi des maîtres en 2015 et était en contrôle du tournoi l'année suivante jusqu'à ce qu'il commette un triple bogey fatidique au 12e trou de l'Augusta National.

«Chaque fois que vous vous retrouvez dans le dernier groupe de jeu pendant la fin de semaine d'un tournoi majeur, c'est stressant. Ce sera encore le cas en fin de semaine, a reconnu Spieth. Mais je dois en profiter. Je dois rester positif.»

Kuchar

Matt Kuchar a dû affronter le vent en matinée, mais il a évité la pluie. Il a bouclé sa ronde en 71 coups pour aboutir à - 4.

«Je crois que c'est ce que les gens aiment de l'Omnium britannique. Le vent, la pluie, les gars essaient simplement de survivre sur le terrain, a déclaré Kuchar. J'ai connu une bonne journée.»

Le groupe de poursuivants inclut le champion de l'Omnium des États-Unis Brooks Koepka, qui n'a pas réussi d'oiselet, mais qui est resté dans la course grâce à 16 normales lors d'une ronde de 72. Ian Poulter (70) et lui sont à - 3, devant l'Écossais Richie Ramsay (70) à - 2.

Le Canadien Austin Connelly a joué 72 pour se retrouver à - 1, à égalité au sixième rang avec notamment le Nord-Irlandais Rory McIlroy (68).

L'autre Canadien en lice, Adam Hadwin, a joué 82 et ne participera pas aux rondes de la fin de semaine.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer