• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Tournoi des maîtres: Bussières dompte le vent du Bic 

Tournoi des maîtres: Bussières dompte le vent du Bic

Marc-Étienne Bussières a pris les commandes du Tournoi... (Photo collaboration spéciale, Johanne Fournier)

Agrandir

Marc-Étienne Bussières a pris les commandes du Tournoi des maîtres avec une première ronde de 67, mercredi au Bic de Rimouski.

Photo collaboration spéciale, Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) Marc-Étienne Bussières a dompté le vent qui a balayé le parcours du Bic toute la journée pour prendre les commandes de la première ronde du Tournoi des maîtres Valeurs mobilières Desjardins - équipe René Gagnon, mercredi à Rimouski.

Le méthodique golfeur de Sherbrooke a pris les devants avec un excellent pointage de 67, soit cinq coups sous la normale. Pourtant bien confiant la veille, Dave Lévesque a bien mal amorcé la défense de son titre en jouant une ronde de 75. Il partage le 23e rang avec six autres golfeurs.

«Le total me surprend un peu», a admis Bussière, qui se considérait pourtant rouillé lors du pro-am de la veille. «Les conditions étaient assez difficiles. J'ai été bien patient. Le premier neuf a été relativement moyen. J'ai fait une erreur au 4. J'ai fait un double cross. Je voulais frapper une balle qui partait à gauche, puis qui tournait à droite. Mais, elle est partie à gauche, puis elle a tourné à gauche. Ça m'a saisi et réveillé un peu. Je me suis dit que là, il fallait que je commence à jouer au golf! Après, j'ai fait des excellents coups de fer. Finir au 18 avec un birdie, c'est un boni!»

À sa deuxième participation au Bic - il avait terminé troisième l'an dernier -, Bussières se souvenait très bien à quel point l'endroit est venteux. Pour la deuxième ronde, le champion canadien de la PGA de 2016 s'attend au même coefficient de difficulté. Par conséquent, il appliquera la même stratégie.

«Si celle-là a fonctionné, je vais garder la même», prévoit le joueur du Club Longchamp. «Il faut rester patient et ne pas paniquer.»

Bédard bien placé

Bussières devance par trois coups Vincent Blanchette, Lucas Duperré Vanden Hecke et le Beauceron Max Gilbert, qui évolue sur le Circuit Mackenzie Tour (PGA Canada) et Pierre-Alexandre Bédard, du club de Cap-Rouge. Seulement sept joueurs auront réussi à jouer sous la normale.

Ayant obtenu son statut de golfeur professionnel en août lors de la Coupe Canada à Victoriaville, Bédard est considéré comme un bel espoir chez les pros au Québec. Le terrain du Bic a été un avantage pour le golfeur de 22 ans. Il lui fait penser à celui de Chibougamau, où il a commencé à frapper des balles dès l'âge de quatre ans.

«J'ai connu un bon premier neuf», raconte le jeune golfeur originaire de Chibaugamau. «Au deuxième neuf, avec la pluie et le vent, c'était des conditions hallucinantes. On joue et on ne pratique jamais dans ces conditions. Je suis content de ramener une carte de - 2. Je suis dans la position que je voulais être. Demain [aujourd'hui], je devrais avoir une chance de gagner. J'ai appris qu'on ne peut jamais gagner avec la première ronde. Donc, c'est demain que ça se passe!»




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer