Tanguay misera sur le circuit Symetra

Anne-Catherine Tanguay... (Archives La Presse canadienne)

Agrandir

Anne-Catherine Tanguay

Archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Anne-Catherine Tanguay se concentrera sur ses performances dans le circuit Symetra, d'ici la fin de la saison de golf.

La journée de dimanche dernier a servi de pivot pour l'athlète de Québec. À la qualification du Championnat Lotte, à Hawaii, Tanguay a remis une carte de 72, bonne pour le troisième rang de la ronde. Toutefois, seules les deux meilleures golfeuses du jour se qualifiaient pour ce tournoi de la LPGA. Un petit coup de trop pour Tanguay.

«C'est dur, parce que c'est une seule ronde. Ton score ne définit vraiment pas ton jeu. C'est un petit peu injuste. Dans le premier neuf, je n'ai pas vraiment joué mon golf, alors je suis un petit peu déçue», a souligné Tanguay, qui voit dans l'amélioration de ses roulés une façon d'aller gruger quelques coups. «Je n'ai aucun regret, même si ça n'a pas passé, a-t-elle toutefois ajouté. Il fallait que je le fasse.»

Une qualification - et une belle performance dans le tableau principal du tournoi en cours - aurait sans doute incité Tanguay à mettre plus d'énergie dans d'autres qualifications du genre afin d'obtenir sa carte de la LPGA le plus tôt possible. Elle se tourne maintenant vers l'autre option, celle de connaître une saison du tonnerre sur le circuit satellite. Un top 10 en fin de campagne lui garantirait une place dans la «grande ligue» l'an prochain.

Ce qui est loin d'être utopique. Tanguay occupe la quatrième place avec des gains de 17 711$. Elle a terminé deuxième et troisième de ses deux derniers tournois. Trois victoires sur le circuit Symetra cette saison lui garantiraient aussi une carte de la LPGA. «Mon jeu est super bon. C'est faisable», croit Tanguay, convaincante. Son prochain rendez-vous aura lieu à Sarasota, la semaine prochaine.

Elle n'exclut toutefois pas de retenter sa chance dans une autre qualification du lundi plus tard en saison, si son horaire le lui permet. Elle devrait aussi participer à l'Omnium canadien, fin août, à Ottawa.

Tout ça en s'accordant le repos nécessaire pour garder sa concentration et son énergie au maximum. «La recette utilisée l'an passé, qui a vraiment bien fonctionné, c'est de me donner des congés pendant la saison, a expliqué Tanguay. Même si ça me tente d'aller pratiquer, d'aller au club de golf, le repos c'est important. Si c'est bien dosé, je sens que c'est ce qui m'aide à passer à travers.»




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer