Première Canadienne arbitre au Masters

Diane Barabé, présidente du comité des règlements de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Diane Barabé, présidente du comité des règlements de Golf Canada, est la première Canadienne à arbitrer au Tournoi des maîtres.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Réal Labbé, collaborateur spécial</p>
Réal Labbé

Collaboration spéciale

Le Soleil

(AUGUSTA) Diane Barabé a certainement dû avoir de la difficulté à trouver le sommeil, mercredi soir, elle qui a vécu une expérience peu ordinaire, ayant été choisie comme officielle au Tournoi des maîtres.

Première Canadienne à arbitrer au Masters, Mme Barabé n'a pas volé sa place. Elle est la présidente du comité des règlements de Golf Canada, un titre qui lui vaut de jouer un rôle d'officielle dans les tournois majeurs. «Je suis plutôt excitée qu'énervée», disait-elle mardi lors de la soirée de Golf Canada. «Je vais bien dormir ce soir, mais je ne sais pas comment ça va aller mercredi soir.»

Administratrice à la retraite, elle est une véritable dynamo et son enthousiasme est vite contagieux. «Je ne suis pas capable d'être à ne rien faire.»

Comment en est-elle arrivée à devenir officielle? «Je suis membre du club Miner à Granby depuis très longtemps. Je participais à des tournois au club et il y avait une joueuse dont la balle était toujours bien placée. Je la surveillais attentivement et j'ai vu son manège. C'est alors que je me suis informée des règlements, pour savoir si c'était correct ce qu'elle faisait.»

Nommée capitaine du club peu après, elle n'a eu d'autre choix que d'en savoir plus sur les règles. Au fur et à mesure qu'elle apprenait, elle avançait dans les niveaux de certification. Jusqu'à ce qu'elle soit nommée présidente du comité des règles de Gof Québec, et ensuite de Golf Canada. Ses connaissances lui ont valu de travailler dans trois championnats américains féminins, dans trois Omniums canadiens RBC et dans trois Omniums canadiens féminins.

Son agenda pour l'été est bien rempli. Elle donne des séminaires, elle sera officielle à l'Omnium britannique, et aux omniums canadiens et féminins. «Je serai loin de la famille, mais heureusement mon conjoint accepte bien ma situation.»

Un peu plus facile chez les hommes

Diane Barabé a été bien conseillée à ses débuts. «Jacques Nols, un arbitre de réputation internationale, m'a beaucoup aidée. Je le considère comme mon mentor et il est très généreux de ses connaissances. J'ai beaucoup appris avec lui.»

En officiant autant dans les tournois féminins que masculins, l'ancienne administratrice au Cégep de Granby peut facilement comparer les deux groupes. «Oui, il y a une différence. C'est peut-être un peu plus facile chez les hommes parce qu'ils acceptent facilement les décisions. Des fois, c'est un peu plus compliqué avec les femmes, mais en général ça va très bien.»

Mercredi, elle officiait au 17e trou. «Ici, à Augusta, nous sommes assignés à des trous spécifiques. Vendredi, je serai entre les 8e et 9e parce que les allées sont près l'une de l'autre et je vais me promener entre les deux.» Elle sera au 3e trou samedi et au 4e dimanche.

À certaines occasions, des joueurs demandent une deuxième opinion. «Il y a toujours des arbitres que l'on appelle des rovers. Ils viennent nous rejoindre quand nous en avons besoin. Si un joueur ou une joueuse n'accepte pas une première opinion, on fait appel à un autre arbitre. C'est toujours mieux ainsi dans les cas litigieux.»

Quand la pression monte...

Si Diane Barabé arbitre pour la première fois au Tournoi des maîtres, ce n'est toutefois pas la première fois qu'elle côtoie les grands du golf comme officielle. La Québécoise se souvient d'ailleurs d'un Omnium canadien RBC à Glen Abbey, alors qu'un joueur avait envoyé une balle à l'eau au 14e trou. «Le trou est coudé et je ne savais pas qui c'était, puis quand j'ai vu apparaître Ernie Els, ma pression est montée tout d'un coup. Puis quand les joueurs sont arrivés à leur balle, je me suis rendu compte que ce n'était pas sa balle qui était à l'eau. Ce fut un grand soulagement.»




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer