Woods s'inspire de son vieil ami Federer

Roger Federer et Tiger Woods sont amis depuis... (AP)

Agrandir

Roger Federer et Tiger Woods sont amis depuis longtemps. On les voit ci-dessus se serrer la main lors de la Classique du désert de Dubaï de 2007.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Tiger Woods veut s'inspirer de son vieil ami Roger Federer pour relancer sa carrière.

Le golfeur de 41 ans n'a pas gagné de tournoi majeur depuis 2008, tandis que le tennisman de 35 ans s'est adjugé son 18e titre du grand chelem en carrière, dimanche aux Internationaux d'Australie, après un arrêt de six mois pour soigner une blessure au genou.

«Personne ne gagne de titre du grand chelem à son âge. Qu'il puisse effectuer son retour au jeu, après avoir manqué autant de temps, sans perdre son synchronisme, c'est ça qui est impressionnant», a confié Woods, qui a participé à son premier tournoi officiel de la PGA la semaine dernière après une pause de 15 mois pour soigner son dos.

Woods a gagné 14 titres majeurs, dont son dernier à l'Omnium des États-Unis en 2008. Depuis ce temps, il est passé du premier au 666e rang mondial. Il a triomphé à deux reprises à Dubaï, mais a raté le seuil de qualification à sa première présence dans un tournoi depuis son retour lors de l'Omnium Farmers Insurance à Torrey Pines.

Après trois interventions chirurgicales au dos réalisées ces dernières années, Woods espère pouvoir imiter Federer et retourner au sommet de son sport. «En vieillissant, tu dois adapter ton jeu et tu dois t'y prendre légèrement différemment, et c'est ce qu'il est parvenu à faire», a expliqué Woods à propos de Federer.

«Est-ce que je ferai la même chose? Ouais, je ne frapperai plus la balle comme certains des gars du circuit, à 340 verges», a admis Woods. «J'ai regardé Dustin [Johnson] frapper la balle la semaine dernière, alors que c'était frais, venteux et détrempé, et il cognait des coups à 335 verges. Jason [Day] et moi nous sommes regardés et nous sommes dits : "Nous ne pouvons pas faire ça."»

Éviter la douleur

La Classique du désert de Dubaï est la dernière escale du circuit européen de la PGA. Lors des deux premières rondes, Woods sera jumelé au champion du Tournoi des maîtres, Danny Willett, et au vainqueur du Championnat du circuit.

Et son objectif demeure le même : ne pas ressentir de douleur au dos en jouant. «En somme, je veux juste éviter la douleur. C'est tout. Que mon élan soit classique, rythmé ou qu'il paraisse inorthodoxe, je m'en fous. Tant que je ne ressens pas de douleur au dos.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer