LPGA: rien d'acquis pour Tanguay

Grâce à des gains de 23 603 $ en 2016, Anne... (La Presse canadienne)

Agrandir

Grâce à des gains de 23 603 $ en 2016, Anne Catherine Tanguay occupe le 146e rang des boursières. Juste assez pour lui permettre de garder sa carte de la LPGA et de jouer quelques tournois en 2017.

La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même si elle a participé à 10 tournois de la LPGA en 2016, qu'elle a fait la coupe de la moitié d'entre eux, Anne-Catherine Tanguay devra encore travailler d'arrache-pied en 2017 pour gagner et conserver une place, même partielle, dans le grand circuit du golf féminin.

La mauvaise nouvelle : Tanguay a connu une semaine difficile lors des qualifications de la LPGA, début décembre. Une chance ratée de faire tomber des barrières. «Ç'a été assez moyen», affirme-t-elle d'un ton qui ne cache pas sa déception. «C'était pas ma semaine. J'avais fait une intoxication alimentaire la semaine d'avant. C'est dommage. J'ai tout fait pour me préparer, mais ça n'a comme pas cliqué.» Son + 7 au terme de quatre rondes a été insuffisant pour faire la coupe.

La bonne : grâce à des gains de 23 603 $ en 2016, Tanguay occupe le 146e rang des boursières. Juste assez pour lui permettre de garder sa carte de la LPGA et de jouer quelques tournois en 2017. «J'ai encore un statut, mais ce n'est pas un très bon statut», nuance l'ancienne de l'Université de l'Oklahoma.

Cette position au classement lui permet toutefois de participer à certaines «qualifications du lundi», où elle pourra se faire une place en vue du tournoi de la semaine. De bons résultats ensuite augmenteraient son emprise sur une place parmi les meilleures. Son premier rendez-vous de la saison 2017 sera d'ailleurs lors de l'un de ces lundis, le 23 janvier, aux Bahamas.

Après quelques jours de repos, la golfeuse de Québec a déjà repris le collier, en Floride. Elle compte travailler sur son jeu court et ses coups roulés afin d'aller chercher les quelques oiselets supplémentaires qui feront la différence. Ses coups de départ semblent être sa force : malgré ses 5'4'', Tanguay a présenté la 39e meilleure moyenne de distance de la LPGA en 2016 avec 259,7 verges par coup de bois 1.

Solide saison 2016

L'ampleur de la tâche à accomplir ne diminue en rien sa fierté pour sa saison 2016. Elle a conclu son parcours parmi les grandes en faisant la coupe à ses trois derniers tournois, gardant le meilleur pour la toute fin, une 44e place à la Classique Manulife, disputée en septembre devant des compatriotes, à Cambridge, en Ontario.

«Ç'a été vraiment un gros boost. J'ai eu mon meilleur classement et je sais que j'aurais été capable d'encore plus», dit Tanguay de son moment favori de la saison. «Tous les spectateurs, tous les gens qui te supportent... De bien jouer à la maison, ç'a été super trippant.»

Au-delà des résultats, le fait d'avoir brisé la glace dans la LPGA représente une immense progression dans la carrière de l'athlète de 25 ans. «Je suis allée chercher beaucoup d'expérience. Je pense que ça a été vraiment bon de voir les terrains, de voir les calibres, la difficulté des parcours», explique Tanguay, qui a aussi joué huit tournois sur le circuit Symetra, niveau inférieur à la LPGA, où elle a réussi deux tops 5.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer