Gary Player se souvient d'Arnold Palmer

Lors d'une activité des Grands du golf présentée... (Archives AP, Dave Einsel)

Agrandir

Lors d'une activité des Grands du golf présentée en 2012, le légendaire trio formé de Jack Nicklaus, à gauche, de Gary Player, au centre, et d'Arnold Plamer, à droite, s'amusait ferme après l'oiselet de Palmer au 18e trou.

Archives AP, Dave Einsel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Gary Player s'est rappelé les nombreux traits de caractère d'Arnold Palmer : un fier compétiteur au style fringant, qui ne savait pas quand il était battu.

«Tous l'adoraient, même s'ils ne le connaissaient pas», l'a louangé Player par communiqué. «Arnold représentait plusieurs choses pour plusieurs personnes et il a sans contredit rendu le golf plus populaire. Mais à mes yeux, il a simplement été un ami pendant plus de 60 ans.»

Player a appris la mort de Palmer à son lever, lundi matin, sur sa ferme d'Afrique du Sud. Palmer est décédé dimanche soir à Pittsburgh, à l'âge de 87 ans.

Vainqueur de neuf tournois du grand chelem, la carrière de Player est liée à celles de Palmer et de Jack Nicklaus, trois hommes qui ont possiblement été définis par leur rivalité du «Big Three» dans les années 50, 60 et 70. Si souvent réunis pour lancer le Tournoi des maîtres, le golf a reconnu que ces trois joueurs, menés par Palmer, le «King», ont une place spéciale dans l'histoire du sport.

Player s'est rappelé tellement de vifs souvenirs de Palmer, souvent les mêmes que Nicklaus, par ailleurs. Ces deux hommes ont probablement compris ce que vivait Palmer, la première super vedette du golf avec sept titres en tournois majeurs, plus que quiconque.

Comme Nicklaus, Player a dit que Palmer «avait transcendé le sport». Comme Nicklaus, le Sud-Africain s'est souvenu, plus que tout, de son amitié pour Palmer. S'il y a eu quelques tensions avec Palmer, elles restaient sur les allées, ont noté les deux hommes.

«Bien sûr, comme tout le monde, nous avons connu quelques accrochages, mais ils n'ont jamais jeté ombrage à notre amitié et il me manquera terriblement, a indiqué Player. Il pouvait être à la fois difficile et demandant, mais il était charismatique, charmant et patient. Il a inspiré tant de gens, vivant sa vie au maximum. Il avait un style fringant et un sourire entendu.»

Player a conclu son hommage à Palmer par : «Repose en paix. Je t'aime.»

Honoré en Grande-Bretagne

Plus tôt lundi, les organisateurs de l'Omnium britannique ont rendu hommage à Palmer pour son «immense» contribution au plus ancien des tournois majeurs, qu'il a remporté en deux occasions au début des années 60 et dont il a contribué à la notoriété internationale.

Martin Slumbers, directeur général de la Royal & Ancient, a qualifié Palmer de «véritable gentleman, un des plus grands de l'histoire du golf et une véritable figure emblématique du sport».

Palmer a remporté l'Omnium britannique en 1961 et 1962. Il a participé à ce tournoi pour la dernière fois en 1995, soit 35 ans après sa première présence.

«Sa contribution à l'Omnium a été, et reste, incommensurable», a déclaré Slumbers dans un communiqué. «Il nous manquera et restera dans nos mémoires à la R & A et dans le monde du golf comme un champion charismatique et un chef de file dans notre sport.»

Palmer a fait une première présence à l'Omnium britannique en 1960, terminant deuxième dans ce qu'il a plus tard décrit comme l'une des plus grandes déceptions de sa carrière. Mais sa présence a donné une impulsion au tournoi, qui était boudé par les Américains depuis des années.

«Il ne fait aucun doute que la présence d'Arnold à l'Omnium britannique au début des années 60 a été le catalyseur qui a permis de vraiment internationaliser le golf», a déclaré le président du circuit européen, Keith Pelley. «Le fait qu'il était aimé et reconnu par tous à travers le monde, que ce soit des amateurs de golf ou non, est un témoignage de son héritage charismatique qui lui survivra.»

Palmer a été fait membre honoraire du circuit européen en 1995. «En cette semaine de la présentation de la 41e édition de la Coupe Ryder, nous nous souvenons avec émotion de ses six victoires comme joueur à la Coupe Ryder et ses deux autres comme capitaine, a ajouté Pelley. Nos pensées et nos prières accompagnent sa famille en cette triste journée.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer