Omnium Manac: Edmondson en tête avec une ronde de 62

En ramenant une carte de 62, Zachary Edmondson... (Fournie par AGPQ)

Agrandir

En ramenant une carte de 62, Zachary Edmondson a effacé le record (64) du parcours du club de golf de Saint-Georges qui était détenu par Yvan Beauchemin depuis une dizaine d'années.

Fournie par AGPQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
SAINT-GEORGES

L'Américain Zachary Edmondson a pris les commandes de l'Omnium Manac en fracassant le record du parcours du club de golf de Saint-Georges avec un score de 62, jeudi.

La vedette locale Max Gilbert avait joué 62 il y a quelques semaines, mais ce n'était pas lors d'une compétition. Officiellement, en tournoi, le record appartenait à Yvan Beauchemin, un 64 enregistré il y a une dizaine d'années.

Edmondson, de la Caroline du Nord, a commis deux bogueys, mais il s'est bien racheté avec deux aigles et huit oiselets. Quant à Gilbert, il a enflammé les spectateurs avec un pointage de 63.

«J'ai hâte aux trois prochains jours, car je suis persuadé qu'en fin de semaine il y aura énormément de spectateurs. Tous les gens qui étaient ici aujourd'hui sont super contents pour moi. Ça m'a fait chaud au coeur de voir mon grand-père Emmanuel se présenter si tôt au terrain. C'est la première fois qu'il me voyait jouer en compétition», a dit le golfeur de 25 ans, dont le caddie est son père Noël.

Gilbert estime qu'il aurait pu jouer 61. «J'ai commis un boguey au septième trou à cause d'un mauvais élan au départ, puis j'ai pris trois coups roulés. Au 13e, une normale trois, ma balle a atterri à quelques pouces de la coupe, a roulé jusqu'au poteau, et elle est revenue là où elle avait touché le vert en premier.» 

Beon Yeong Lee (Great Lakes Tour) a également ramené une carte de 63 pour devancer David Markle, Cody Paladino, Marc-Étienne Bussières, Michael Gligic et Pierre-Alexandre Bédard. La seule femme à participer au tournoi, Sylvie Schetagne, a ramené une carte de 70 et se retrouve parmi les 65 pros qui ont joué la première ronde sous la normale.

Quant à Edmonson, il se dit très à l'aise sur un parcours comme celui de Saint-Georges, même s'il a joué à l'Omium des États-Unis en juin dernier et a disputé quelques tournois du circuit PGA Tour. «Les normales sont atteignables en deux pour nous et c'est là qu'il faut en profiter», a noté le meneur. «Par contre, les distances des normales 3 sont longues, avec des verts ondulés, et tu es content de jouer la normale.»

À l'Omnium des États-Unis, Edmondson a eu l'occasion de disputer une ronde d'entraînement avec Dustin Johnson. «Il frappait la balle de façon extraordinaire et son jeu était tout simplement à point. Il méritait amplement sa victoire. Je pensais qu'il allait faire sa petite affaire lors de la ronde d'entraînement, mais non, il était d'agréable compagnie.» Avec Le Soleil

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer