Place au marathon de golf

La pluie a forcé l'interruption du Championnat de... (AP, Tony Gutierrez)

Agrandir

La pluie a forcé l'interruption du Championnat de la PGA, samedi.

AP, Tony Gutierrez

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Springfield

Le Championnat de la PGA a été interrompu par des orages, samedi, laissant planer une possible conclusion le lundi pour une troisième fois de suite lors d'un tournoi majeur, au club Baltusrol.

Kevin Kisner... (AFP, Andrew Redington) - image 1.0

Agrandir

Kevin Kisner

AFP, Andrew Redington

Jimmy Walker et Robert Streb, dans l'impasse en tête à moins neuf, ne devaient pas entamer la ronde avant 40 minutes quand on a stoppé le jeu.

La troisième ronde reprendra dimanche matin à 7h, si Dame Nature le veut bien. La pluie pourrait de nouveau être au rendez-vous.

La PGA a mentionné que les joueurs allaient conserver les mêmes duos et le même ordre de jeu pour la ronde finale. Celle-ci pourrait s'amorcer vers 8h40. Cela permettrait au tournoi de prendre fin dimanche soir même si le champion pourrait avoir terminé sa dernière ronde plusieurs heures avant le dernier groupe sur le terrain.

Kevin Kisner a brillé avec un 65, se plaçant à quatre coups des meneurs. Un coup derrière Padraig Harrington, qui a lui aussi joué 65.

Seulement 37 joueurs sur 86 ont pu compléter leur troisième parcours.

Le Baltusrol a été le théâtre de deux grands tournois s'étirant jusqu'au lundi: l'Omnium des États-Unis de 1993, puis le Championnat de la PGA de 2005. Phil Mickelson l'avait emporté en 2005 et il avait dû compléter le tournoi le lundi après que les organisateurs eurent pris le pari de ne pas repousser la ronde finale malgré la pluie battante.

Il ne faut pas remonter très loin pour trouver la dernière fois qu'un tournoi majeur a dû être complété lundi, car en 2015, l'Omnium britannique avait nécessité une cinquième journée de golf sur le parcours de St. Andrews.

Conditions favorables

Kevin Kisner... (AFP, Andrew Redington) - image 2.0

Agrandir

Kevin Kisner

AFP, Andrew Redington

Padraig Harrington... (AFP, Andrew Redington) - image 2.1

Agrandir

Padraig Harrington

AFP, Andrew Redington

Kisner et Harrington ont remis les meilleures cartes de la journée de samedi, notamment en raison de conditions de jeu plus favorables sur le parcours.

«Si tu gardes la balle dans l'allée, tu peux attaquer, a insisté Kisner. Le parcours est assez réceptif. Tu peux réussir plusieurs oiselets.»

Mickelson avait évité le couperet par un coup, vendredi. Il a joué 68, samedi, et il se retrouve à égalité en 42e place, à - 1.

«Il y aura une ronde dans la basse soixantaine, a dit Mickelson lorsqu'il a terminé la troisième ronde. Je crois qu'un golfeur va battre le record de 63 au cours des deux prochaines journées. Les verts sont en excellentes conditions et tu peux réussir plusieurs coups roulés. C'est possible que l'on voie le 61 ou 62 que j'essayais un peu trop de faire.»

Vendredi, Streb est devenu le 28e joueur à remettre une carte de 63 lors d'un tournoi majeur quand il a vu un roulé d'une distance de 20 pieds pour l'oiselet tomber au fond de la coupe.

Le parcours est si réceptif que Harrington n'estime pas avoir joué son meilleur golf même s'il n'a commis aucun boguey.

«J'ai fait les bons coups aux bons moments et les coups que j'ai ratés ne m'ont pas ennuyé, a-t-il affirmé. C'était une de ces journées. J'ai beaucoup mieux joué jeudi et j'ai remis ma pire carte du tournoi.»

Jordan Spieth n'a complété qu'un seul trou et il a raté un oiselet de peu. Rickie Fowler se retrouvait quant à lui à une distance de 45 pieds d'un oiselet sur le premier trou.

Ils devront maintenant prendre part à un marathon de golf, dimanche, avec de grosses chances qu'ils ne puissent terminer le tournoi avant lundi.

Jutanugar en tête à l'Omnium britannique

Ariya Jutanugarn a pris la tête à l'Omnium britannique féminin, samedi, près de quatre mois après avoir bousillé une avance tardive lors du premier tournoi majeur de l'année.

«Je crois que je sais comment je joue sous pression, a déclaré la Thaïlandaise de

20 ans. Je sais sur quoi je dois me concentrer et la seule chose sur laquelle j'ai du pouvoir, c'est ma concentration.»

Aumois d'avril au tournoi ANA Inspiration disputé dans le désert de la Californie, Jutanugarn a commis trois bogueys de suite en fin de ronde pour laisser filer le titre à Lydia Ko. «Je deviens très nerveuse, surtout que c'était l'une de mes premières avances, avait-elle déclaré. J'ai beaucoup appris cette semaine.»

Depuis mai,elle a remporté trois tournois de suite et elle est devenue la première championne thaïlandaise sur le circuit de la LPGA. Samedi, elle n'a commis aucun boguey et a ramené une carte de 66 pour devancer Mirim Lee par deux coups.

Alena Sharp, de Hamilton, a ramené une carte de -2 pour partager la 40e place. Brooke Henderson, de Smiths Falls, et Maude-Aimée Leblanc, de Sherbrooke, ont toutes les deux joué -1. Leblanc et Henderson sont à égalité au 46e échelon à -1.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer