Dave Lévesque a raison du vent

Dave Lévesque a fait plaisir à ses nombreux... (Collaboration spéciale Johanne Fournier)

Agrandir

Dave Lévesque a fait plaisir à ses nombreux partisans présents au Bic de Rimouski en conservant son titre de champion canadien.

Collaboration spéciale Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) Le champion canadien de golf, Dave Lévesque, a dû faire face à un adversaire de taille pour sa deuxième ronde du Tournoi des maîtres : le vent. Cela ne l'a pas empêché de garder son avance et de conserver sont titre avec un pointage total de 136(- 8), vendredi à Rimouski.

«J'ai appris à gagner de plein de façons : en tirant de l'arrière, à égalité avant la dernière ronde, en ayant une petite ou une grosse avance. Je les ai toutes faites. J'ai appris à manager toutes ces situations-là. Il n'y a rien de pire, pour moi personnellement, d'avoir une avance dans une journée venteuse. C'est dur de gérer son agressivité sur le terrain. Ça a été dur, aujourd'hui!»

Lors de la première ronde, Lévesque avait ramené une carte de 63 pour retrancher neufs coups à la normale du club du Bic. Vendredi, il a eu besoin de dix coups de plus pour compléter sa journée de travail.

Les journées venteuses ont un effet déstabilisant sur Lévesque, qui est réputé prendre beaucoup de temps pour exécuter son élan. «J'ai le temps de me faire brasser. J'essaie de ne pas me faire surprendre par des coups de vent!» C'est ce qui est arrivé au 18e trou qui a fait dévier sa balle vers la gauche.

Même s'il a fait de moins bons coups à certains trous, jamais sa confiance n'a été ébranlée. «Je suis quelqu'un qui n'abandonne jamais, souligne le champion. Je me bats jusqu'à la fin», a lancé le vainqueur du Tournoi des maîtres Valeurs mobilières Desjardins-équipe René Gagnon.

De tous les circuits où il joue, que ce soit en Ontario ou en Colombie-Britannique, le coup de départ qui le stresse le plus est, de loin, le premier. «Il est important parce que c'est lui qui va donner le ton à la partie», confie le sportif. «Tu dois faire un birdie. C'est pas dans ma nature de partir sur les breaks, de frapper un petit fer ou de jouer safe à droite.» Mais, même si la pression est forte, Lévesque réussit toujours son premier coup. 

Plus de pression

De tous les terrains où il compétitionne, celui du Bic est le plus angoissant de tous. «J'ai toujours la foule qui est là parce que c'est ma place», indique le golfeur natif de Price, près de Mont-Joli. «La pression est toujours plus haute parce que je veux bien faire. Le monde est venu voir quelque chose de spectaculaire avec les meilleurs golfeurs du Québec et du Canada.»

Plusieurs dizaines de supporteurs l'ont d'ailleurs encouragé pendant tout le parcours : ses parents, des oncles et des tantes, des cousins, des amis d'enfance et des anciens coéquipiers du Club Boule Rock de Métis-sur-Mer, au Bas-Saint-Laurent, où il s'est initié à ce sport. 

Après cette victoire au Tournoi des maîtres, qui lui a valu une bourse de 7000 $, le golfeur se dirige vers Oakville, en Ontario, où il participera à l'Omnium canadien,  du 18 au 24 juillet.

«À 42 ans, je n'aurai pas la même approche de jouer un tournoi du PGA Tour que quand j'étais dans la vingtaine, où tout était possible encore», admet-il. «Là, c'est plutôt d'apprécier l'expérience et de m'amuser. J'ai pas de pression. J'ai pas le sentiment que ça veut dire de quoi pour le futur de ma carrière. C'est juste d'aller là-bas et d'essayer d'aller chercher le plus gros chèque possible!»

Billy Houle (Le Portage) et Marc-Étienne Bussières (Académie Longchamp) ont obtenu les deuxième et troisième positions avec des pointages de 138 et de 140. Bussières a aussi été ennuyé par les rafales. «Quand le vent se met de la partie, la balle va où le vent la porte. C'est dans ces conditions-là qu'on voit les meilleurs joueurs sortir!»

Quoi qu'il en soit, Bussières était satisfait de sa performance. «J'aurais aimé ça chauffer un peu plus Dave», avoue-t-il en riant. «J'étais nerveux un peu.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer