Lowry souhaite se racheter

Shane Lowry était tout sourire mercredi lors d'une... (AP, Peter Byrne)

Agrandir

Shane Lowry était tout sourire mercredi lors d'une conférence de presse. Le golfeur estime avoir appris de ses erreurs. Le mois dernier, Lowry avait gaspillé une avance de quatre coups lors de la ronde finale de l'Omnium des États-Unis.

AP, Peter Byrne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Québec

Il y a eu de la frustration, puis des larmes. Puis, le moment où il a compris que son premier titre majeur était à portée de main.

Shane Lowry est passé par toute la gamme des émotions après avoir gaspillé une avance de quatre coups lors de la ronde finale de l'Omnium des États-Unis, le mois dernier. Mais lors de cette campagne surchargée de golf, un tournoi important n'est jamais loin et le prochain arrêt du souriant Irlandais est l'Omnium britannique au Royal Troon.

«Je sais que je vais avoir une autre chance,» a dit Lowry, mercredi. «C'est à moi d'apprendre des erreurs commises ce dimanche-là et faire mieux la prochaine fois.»

Après avoir remporté l'Invitation Bridgestone des Championnats mondiaux de golf l'an dernier et s'être inséré parmi les prétendants lors des deux derniers Omniums des États-Unis, Lowry est de plus en plus à l'aise sous les projecteurs.

Les Irlandais et Nord-Irlandais ont connu beaucoup de succès dans le monde du golf au cours de la dernière décennie - Rory McIlroy, Padraig Harrington, Graeme McDowell et Darren Clarke ont gagné un total de neuf titres majeurs depuis 2007 - et Lowry pourrait bien être le suivant à gagner un des tournois les plus prestigieux au monde. Et il ne manque pas de confiance, malgré sa ronde finale catastrophique à Oakmont.

«Sans vouloir être prétentieux, je crois sincèrement que j'aime les tournois importants», a dit Lowry. «J'aime jouer devant des grandes foules. J'aime jouer tard les samedis et dimanches. C'est dans cette position-là que je veux me retrouver.»

L'histoire récente est remplie de cas où des golfeurs se sont rachetés après une ronde finale décevante en tournoi majeur en gagnant un premier tournoi du grand chelem en carrière peu de temps après. McIlroy a gagné l'Omnium des États-Unis en 2011 quelques mois après son effondrement au Tournoi des maîtres, Adam Scott a gaspillé une avance de quatre coups en quatre trous à l'Omnium britannique en 2012 et a triomphé à Augusta l'année suivante, et Dustin Johnson a volé le titre à Lowry à l'Omnium des États-Unis après plusieurs échecs crève-coeurs en Grand Chelem.

«Ça fait partie du passé»

Lowry tenait à souligner que son échec à Oakmont était derrière lui, disant : «Ça fait partie du passé. Je ne pleure pas dans mon lit tous les soirs. Je vais survivre».

Il a reçu des conseils de Harrington et McDowell. Le grand Jack Nicklaus a même eu quelques mots pour Lowry. «Il m'a dit que je faisais une erreur si je ne retenais pas la leçon», a raconté Lowry la semaine dernière à l'Omnium d'Écosse.

Classé 27e au monde, Lowry n'a qu'un top 10 à son palmarès en quatre participations à l'Omnium britannique - à Hoylake en 2014-, mais il sait comment jouer sur ce type de parcours. En tant qu'Irlandais, il a souvent joué dans des conditions très venteuses.

Il jouera dans un groupe complété par Jordan Spieth et Justin Rose lors des deux premières rondes. «C'est ce que vous voulez faire dans le monde du golf», a dit Lowry. «Vous voulez jouer avec les meilleurs au monde et tenter de rivaliser avec eux.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer