Une décision qui hantera Jordan Spieth

La décision de Spieth signifie qu'aucun des quatre... (AP, Ben Curtis)

Agrandir

La décision de Spieth signifie qu'aucun des quatre premiers golfeurs au classement mondial ne sera à Rio lorsque le golf fera son retour au programme olympique pour la première fois depuis les Jeux de St. Louis en 1904.

AP, Ben Curtis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Troon

Jordan Spieth a avoué que sa décision de renoncer aux Jeux olympiques a été la plus difficile qu'il ait jamais prise, et qu'elle viendra probablement le hanter lorsqu'il regardera les golfeurs se disputer la médaille d'or à Rio pour la première fois en 112 ans.

Spieth a évoqué des «préoccupations en matière de santé», comme raison de se désister, mais il a précisé que le virus Zika en était seulement responsable en partie. Interrogé sur ce qui l'a incité à faire l'impasse sur les Jeux olympiques, le Texan de 22 ans s'est limité à dire que c'était personnel et que quiconque dans sa situation aurait fait le même choix.

«Pourquoi était-ce si difficile? Parce que je suis un grand partisan de la présence du golf au programme olympique», a déclaré Spieth, mardi, lors d'une conférence de presse.

«Cette année, je devais essayer d'évaluer un risque qui ne se présente pas chaque année, a-t-il dit. Et au moment où je devais prendre la décision, j'ai estimé que c'était la bonne chose à faire. Ce n'est pas tout le monde qui va comprendre. Il faut être dans mes souliers pour le faire. Il s'agit d'une décision très personnelle que, encore une fois, je ne m'attends pas à ce que les autres comprennent. Mais j'ai confiance d'avoir pris la bonne décision pour moi, pour mon avenir et pour mes proches.»

La cote de Spieth a considérablement augmenté l'année dernière après avoir remporté le Tournoi des maîtres et l'Omnium des États-Unis. Avec le forfait de 18 autres golfeurs, il était perçu comme le golfeur dont l'engagement pourrait contrer les contrecoups de cette indifférence sur le sport à son retour aux Jeux olympiques.

Réfléchie

Cela ne l'a pas empêché de suivre son instinct. Spieth a souligné qu'il n'a pas finalisé sa décision avant lundi matin et qu'il l'a prise seul. «Tout le monde a droit à sa propre opinion, a déclaré Spieth. Je ne me soucie de personne d'autre que de moi et, je le répète, je ne m'attends pas à ce que les autres me comprennent pleinement. Ils ne savent pas ce que je sais sur moi, de mon avenir et de mes objectifs. Par conséquent, il n'y a rien que je puisse faire, sauf continuer et essayer de me concentrer de nouveau sur cette semaine.»

La décision de Spieth signifie qu'aucun des quatre premiers golfeurs au classement mondial - ils ont gagné six des huit derniers tournois majeurs - ne sera à Rio lorsque le golf fera son retour au programme olympique pour la première fois depuis les Jeux de St. Louis en 1904.

Jason Day, Dustin Johnson et Rory McIlroy ont précédemment annoncé leur forfait, citant tous les trois le virus Zika et leur projet de fonder une famille ou d'avoir d'autres enfants.

Le virus Zika, transmis par les moustiques, a été lié à des malformations congénitales graves et des troubles neurologiques possibles chez les adultes. Le président de la Fédération internationale de golf, Peter Dawson, a estimé lundi qu'il y avait une réaction excessive au Zika et qu'aucun des travailleurs sur le nouveau terrain de golf n'en a été affecté.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer