Le vent a emporté les espoirs de Tanguay à la LPGA

En raison d'une blessure, Anne-Catherine Tanguay n'avait participé... (Scott A. Miller/Symetra Tour)

Agrandir

En raison d'une blessure, Anne-Catherine Tanguay n'avait participé à aucun tournoi depuis février. La Québécoise (ici en 2015) considère qu'elle a sa place sur le circuit de la LPGA : «C'est un sentiment réconfortant de savoir que je suis capable de me mesurer aux meilleures, même s'il y aura quelques petits ajustements à faire.»

Scott A. Miller/Symetra Tour

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À son premier tournoi sur le circuit de la LPGA, la golfeuse de Québec Anne-Catherine Tanguay n'est pas parvenue à faire la coupe du Championnat LOTTE, disputé dans des conditions difficiles de vent et de terrain, au club de golf de Ko Olina, à Hawaii.

Ayant remis des cartes de 76 et de 74 lors des deux premières rondes mercredi et jeudi, Anne-Catherine Tanguay (+ 6) n'a pas été en mesure de se classer parmi les 70 meilleures joueuses du tournoi et a vu son parcours se conclure prématurément. La golfeuse de 25 ans ne retire toutefois que du positif de cette première compétition chez les professionnelles de la LPGA.

«Je ne m'étais pas mise de pression et je ne ressentais pas de pression non plus. Je me suis dit que j'allais aller là-bas et que j'allais frapper les meilleurs coups que je pouvais avec ce que j'avais. Je suis quand même contente de ma performance, mais pas nécessairement des résultats», a-t-elle indiqué au bout du fil en fin de journée, jeudi.

Goûtant pour la première fois au calibre de la LGPA, l'ancienne élève de l'Académie de golf Fred Colgan s'est dite particulièrement heureuse de la manière dont elle a approché la compétition, qui s'est déroulée sans anicroche.

«Ç'a super bien été. Je pense que j'ai super bien géré mon environnement, mes émotions. Je suis restée très positive pendant toute la semaine et je pense que j'ai ma place là. C'est un sentiment réconfortant de savoir que je suis capable de me mesurer aux meilleures, même s'il y aura quelques petits ajustements à faire...» a-t-elle laissé entendre.

Parmi ces derniers, Tanguay a notamment dû apprendre à rapidement modifier son jeu en fonction de conditions météorologiques changeantes. Une bonne leçon à retenir pour l'avenir, selon elle.

«Il n'y avait pas de vent lors des rondes de pratique que j'ai jouées, alors qu'il y avait énormément de vent dans les deux premières rondes du tournoi. C'est devenu un terrain complètement différent du jour au lendemain, avec le vent et des verts assez rapides. Il n'y avait pas place à l'erreur. J'en étais consciente, mais il faut faire ce qu'on peut avec ce qu'on a!» a-t-elle lancé.

Le défi était d'autant plus grand que la golfeuse n'avait participé à aucun tournoi depuis le mois de février, en Californie. «En mars, j'ai dû traiter une blessure, alors je n'ai pas pu compétitionner. C'était donc un gros tournoi pour recommencer la compétition. La marche était haute, mais je suis vraiment satisfaite du processus.

«Je pense que ça va bien aller pour le reste de la saison. C'est encourageant d'avoir brisé la glace, d'avoir tâté le terrain. Je sais que les performances vont suivre plus la saison va avancer.»

Tanguay quitte maintenant Hawaii en direction de la Californie, où elle participera aux qualifications du tournoi Swinging Skirts de la LPGA, à San Francisco, lundi. Si elle ne parvient pas à se qualifier, elle se rendra à Sarasota, en Floride, pour prendre part à un tournoi du circuit Symetra.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer