Spieth à 18 trous de l'histoire

Jordan Spieth a conservé la tête du Tournoi... (AFP, Nicholas Kamm)

Agrandir

Jordan Spieth a conservé la tête du Tournoi des maîtres malgré un double boguey au 18e trou en raison d'une visite dans les bois et trois coups roulés.

AFP, Nicholas Kamm

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

(Augusta) Jordan Spieth n'est plus qu'à 18 trous d'apposer son nom aux côtés de ceux de Jack Nicklaus, Nick Faldo et Tiger Woods.

Même s'il a terminé samedi la troisième ronde du Tournoi des maîtres avec un boguey et un double boguey, le Texan de 22 ans amorcera la journée de dimanche avec un petit coup d'avance. Spieth a remis une carte de 73, un coup au-dessus de la normale, et montre un score cumulatif de - 3. C'est un coup de moins que la recrue Smylie Kaufman.

Malgré de légers problèmes en fin de ronde, Spieth détient l'avance depuis sept rondes à ce tournoi majeur, ce qui représente un record. Il tente de devenir le premier golfeur à décrocher le veston vert deux fois de suite depuis Woods en 2001 et en 2002. Nicklaus (1965-1966) et Faldo (1989-1990) sont les deux seuls autres golfeurs à avoir réalisé cet exploit dans l'histoire du Tournoi des maîtres.

Jusqu'à l'avant-dernier trou de sa troisième ronde, Spieth n'avait aucune raison de s'inquiéter. En tête depuis le premier tour, il avait quatre coups d'avance sur son premier poursuivant et, plus important encore, avait écoeuré Rory McIlroy, son dauphin à l'issue de la deuxième ronde.

Spieth a toutefois enchaîné un boguey et un catastrophique double boguey. Après avoir rallié le chalet, il tentait de faire bonne figure. «Je pense que j'ai mieux joué que ma carte du jour ne le suggère», a-t-il insisté.

«C'est bien sûr difficile à digérer de finir comme cela et de voir mon avance passer de quatre à un coup, mais je suis en tête, dans la position où je voulais être pour commencer la quatrième ronde», a rappelé Spieth.

Si McIlroy a plongé à la 11e place avec sa carte de 77 (+ 5), Spieth doit se méfier de deux surprenants golfeurs (Kaufman et Hideki Matsuyama) et d'un vétéran (Bernhard Langer) très en verve. Kaufman a rendu une carte de 69, la meilleure de la semaine sur le redoutable parcours du Augusta National.

À 24 ans, il découvre le Tournoi des maîtres et ne semble pas plus impressionné que cela de se retrouver face à Spieth. «Je l'ai déjà affronté quand on était juniors.»

«Le parcours est très dur», a ajouté Kaufman. «Je joue habituellement bien dans ces conditions. Mes coups de départ vont très bien et si j'atteint les verts comme tout le monde, je crois avoir une bonne occasion d'être dans la course.»

Le plus âgé depuis Nicklaus

La menace la plus sérieuse pour Spieth pourrait toutefois venir de l'Allemand Langer et du Japonais Matsuyama, qui sont à deux coups du meneur. Double vainqueur de l'épreuve, Langer peut devenir à 58 ans le vainqueur le plus âgé du Tournoi des maîtres depuis Nicklaus, qui l'avait emporté à l'âge de 46 ans en 1986.

Matsuyama, qui évolue essentiellement sur le circuit asiatique, a craqué en fin de journée avec des bogueys aux 16e et 17e trous. Cependant, il peut encore devenir le deuxième Asiatique après le Sud-Coréen Yang Yong-eun, vainqueur du Championnat de la PGA en 2009, à remporter un titre majeur.

L'Australien Jason Day est toujours en lice. Le numéro un mondial a poursuivi sa remontée avec une carte de 71 (-1) pour revenir à la cinquième place à seulement trois coups de Spieth.  Avec AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer