Mike Weir prêt à reprendre la compétition

Mike Weir doit s'assurer de gagner une certaine... (La Presse Canadienne, Ryan Remiorz)

Agrandir

Mike Weir doit s'assurer de gagner une certaine somme d'argent en bourses lors des huit premiers tournois de la saison 2016 pour conserver ses privilèges sur le circuit de la PGA.

La Presse Canadienne, Ryan Remiorz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Motivé par ses filles et rasséréné après une pause du golf, Mike Weir est prêt à effectuer son retour à la compétition. Le golfeur canadien disputera son premier tournoi après un congé de plusieurs mois à Pebble Beach en février. Il doit s'assurer de gagner une certaine somme d'argent en bourses lors des huit premiers tournois de la saison 2016 pour conserver ses privilèges sur le circuit de la PGA.

Après s'être retiré de la Classique John Deere en juillet dernier, l'Ontarien avait annoncé qu'il allait prendre un «congé illimité du golf».

Autrefois troisième joueur mondial, Weir a glissé jusqu'au 620e rang. Il a divorcé en décembre l'an dernier et, après avoir été aux prises avec une myriade de blessures, l'octuple champion au circuit de la PGA et vainqueur du Tournoi des maîtres en 2003 a décidé qu'il en avait assez. Il avait besoin de se ressourcer.

Weir a avoué qu'il n'a pas pris d'élan avec ses bâtons de golf pendant sept semaines après cette annonce. Il a passé du temps avec ses filles, Elle, âgée de 17 ans, et Lili, 15 ans. Ils sont allés dans le sud de la France et ils ont rendu visite à sa famille dans le sud-ouest de l'Ontario.

Mais une fois les filles retournées à l'école, Weir a repris l'entraînement pendant la journée. Il aurait fait le déplacement en Floride pour travailler avec son entraîneur David Leadbetter, l'un des professeurs les plus réputés au monde.

Et pendant tout ce temps, ses filles l'ont aidé à garder sa motivation. «Nous parlons tout le temps quand je rentre à la maison. Elles me demandent comment va mon entraînement et elles peuvent voir combien je suis excité, a commenté Weir. Elles veulent vraiment que j'y retourne et que je réussisse. Je veux seulement revenir pour jouer du bon golf, ce que je pense être capable de faire. En ce moment, je suis très motivé.»

Cinq années difficiles

Le temps rattrape le golfeur de 45 ans, et les cinq dernières années n'ont pas été faciles pour Weir. En 2012, il a disputé 14 tournois et ne s'est pas qualifié une seule fois pour les rondes de la fin de semaine. Weir a souvent été blessé au cours des saisons suivantes et il avait fait la coupure une seule fois en 2014 avant son annonce de juillet.

Il reste ouvert à l'idée d'évoluer au sein d'autres circuits. «Je pourrais combiner quelques tournois du circuit Web.com pour garder la forme, et je peux même envisager de disputer certains événements en Europe, a-t-il dit. Je dois jouer, et jouer beaucoup pour revenir plus fort autant mentalement que physiquement. Pour cela, il faut jouer.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer