• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Dave Lévesque défend avec succès son titre à l'Omnium du Québec 

Dave Lévesque défend avec succès son titre à l'Omnium du Québec

Lévesque, du club La Vallée du Richelieu, a... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Lévesque, du club La Vallée du Richelieu, a joué -4, dimanche, pour boucler la compétition de quatre rondes avec un cumulatif de 276, soit 12 coups sous la normale du terrain.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Dave Lévesque a bien choisi son moment pour disputer une ronde sans erreur! Accusant trois coups de retard au départ de la dernière ronde, il a ramené une carte de 68, dimanche après-midi, pour remporter à nouveau l'Omnium du Québec Promotuel Assurance, présenté par Bâton Rouge. Il s'agissait d'une quatrième victoire de suite pour Lévesque sur le circuit de l'AGP, une troisième cette saison.

«Il n'y a rien de plus difficile que de défendre un titre», a avoué le champion natif de Price, en Gaspésie, qui avait aussi triomphé au club de golf La Faune, l'an dernier, lors du même tournoi. Il a ainsi mérité la bourse de 18000 $ offerte au vainqueur.

Lévesque, du club La Vallée du Richelieu, a joué - 4, dimanche, pour boucler la compétition de quatre rondes avec un cumulatif de 276, soit 12 coups sous la normale du terrain. Il a devancé par deux coups un groupe de quatre golfeurs, incluant l'Ontarien David Markle, le meneur en début de journée. Les Américains Bobby Gage et Sean Gaudette ainsi que le Canadien Brett Nymeyer ont complété le quatuor ayant joué - 10.

«Dave domine présentement le circuit du Québec comme Jack Nicklaus et Tiger Woods l'ont fait sur la PGA à leur époque. Il gagne tout», a constaté avec respect Jérôme Blais, dont le cumulatif de 279 (- 9) le plaçait en sixième position à la sortie du dernier vert.

«C'est tout un compliment, les résultats sont là. Aujourd'hui [dimanche], j'ai fait le travail. Dans ma tête, j'ai joué - 5, même si la carte dit - 4. Et le chiffre que j'avais en tête, c'était - 13», a admis celui qui a encore inscrit son nom sur la Coupe de l'Omnium du Québec.

Deux oiselets payants

Un court coup roulé sur le 18evert l'a empêché de boucler sa ronde sans boguey, mais à ce moment la victoire était déjà assurée. À ses yeux, le moment décisif est survenu au début du neuf de retour lorsqu'il a réussi des oiselets aux 10e et 11e trous.

«Même en retard de trois coups, je me trouvais dans une superbe position. Je savais que plein de choses pouvaient se passer et mon oiselet sur le premier trou m'a mis en confiance. En bout de ligne, j'ai joué l'une de mes bonnes rondes, cette saison, c'était solide», analysait-il pendant que son fils grignotait quelques croustilles dans la roulette des médias.

À compter du 12e trou, Lévesque n'a pas pris de risque. Malgré son passé victorieux, il a reconnu avoir eu un peu de misère à «rester dans le moment présent», sachant que la victoire était à sa portée, le poids de la défense du titre lui pesant alors un peu moins sur les épaules.

Car, comme il le disait, ses attentes étaient «dans le tapis» à son arrivée au club La Faune. Il a gagné une quatrième fois sur ce terrain depuis son retour au Québec, en 2010, ses deux autres victoires ayant été décrochées à la Coupe des Champions.

«Le tableau était plus fort, cette année, il y avait plusieurs bons joueurs des États-Unis et du circuit Great Lakes [Ontario]. Mon avantage, c'est que le terrain ne me faisait pas peur. Sauf qu'il était un peu plus facile, cette semaine, et ce n'était pas une bonne nouvelle parce que ça m'enlevait un avantage», a fait remarquer celui qui participera au Tournoi des maîtres, jeudi et vendredi à Lac-Etchemin, et à la Coupe Canada dans 10jours à Victoriaville.

«Je suis sur une lancée, c'est motivant», constatait-il, comme tous les amateurs de golf au Québec!

Une ronde épuisante pour Blais

Même s'il a joué 73 (+ 1) lors de la dernière ronde, Jérôme Blais n'était pas déçu de sa sixième place au classement final. En fin de compte, son score de 279 (- 9) était le troisième moins élevé du tournoi après le - 12 de Dave Lévesque et le - 10 des quatre joueurs à égalité en deuxième position. Le golfeur de Venise-Performance a soulevé la foule avec un long oiselet pour finir en beauté et encaissé un chèque de 3300 $.

«Un autre pour ma blonde, sauf que cette fois-ci, je ne lui avais pas promis... J'aurais aimé remporter le tournoi, mais je suis quand même satisfait. Je ne savais pas que Dave jouait aussi bien [dimanche], mais je m'en doutais. J'ai travaillé fort pour sauver des normales, j'avais toujours des coups roulés assez longs à faire et ça a été une ronde épuisante, mentalement. Quelques coups de départ m'ont mis dans le trouble. Je joue bien, ici, j'étais aussi dans le dernier groupe, l'an passé. Ça a été une semaine bénéfique et ça m'a fait du bien d'avoir eu Steve [Martel] dans ma vie, ces derniers jours. Je le prendrais à l'année, je pense lui faire une offre», a confié Blais à propos de son ami qui lui servait de cadet.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer