Bobby Gage en tête de l'Omnium du Québec

Particulièrement brillant sur le neuf de retour, Bobby... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Particulièrement brillant sur le neuf de retour, Bobby Gage a retranché six coups à la normale, jeudi, pour s'emparer de la tête de l'Omnium du Québec.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Maintenant qu'il a atteint le cap de la cinquantaine, Bobby Gage veut tenter sa chance sur le Circuit des Champions. S'il continue à jouer comme il l'a fait, jeudi, au club de golf La Faune, le joueur des États-Unis peut fort bien y accéder bientôt. Avec une carte de 66 (- 6), le Floridien a pris la tête de l'Omnium du Québec Promutuel Assurance.

Ex aequo en huitième place l'an passé, il devance maintenant par trois coups Raoul Ménard, qui participe à son premier tournoi en qualité de professionnel, ainsi que les Ontariens Andrew Ximines et Brett Nymeyer.

Gage a brillé sur la seconde partie du parcours avec un retour de 32. Il ne s'est pas placé dans l'embarras de la journée, sa connaissance du terrain y étant pour quelque chose.

«J'ai réussi à garder la balle en jeu, c'est ce qui importe le plus, ici. Ça m'a aidé de connaître le parcours, surtout près des verts. Quand j'en ratais un, c'était toujours du bon côté et je n'ai pas eu de coups d'approche trop difficiles à faire», résumait le meneur du jour 1 de cette compétition de quatre rondes.

Gage a quitté un poste d'enseignant du golf, l'an passé, pour se préparer en prévision des qualifications du Circuit des Champions, réservé aux joueurs de 50 ans et plus. De 1993 à 2006, il a bourlingué sur les circuits Nationwide et Web.com, obtenant sa carte de la PGA pour la saison 1998.

«Il n'y a pas beaucoup de places disponibles sur le Circuit des Champions, mais je n'en veux qu'une... Mon expérience m'aidera, et si je ne croyais pas en mes chances, je ne jouerais pas juste pour le plaisir. À ce niveau, il faut être compétitif.»

Ces derniers mois, Gage a joué sur le circuit des professionnels de la Floride. Récemment, il a participé à des tournois dans le nord-est des États-Unis. Il aimerait se rendre à l'étape de Calgary, au début du mois d'août, mais la ronde de qualification se déroulera au lendemain de l'Omnium du Connecticut, où il est déjà inscrit.

«Je ne sais pas si je vais pouvoir y aller, c'est un long vol. Après, le circuit passe par Washington, retourne en Californie et revient à New York. Ce serait plaisant s'il y avait une étape à Québec, mais on doit aller où les tournois se déroulent.»

70 pour Lévesque

Dave Lévesque, lui, a entrepris la défense de son titre avec une carte de 70 (- 2) qui s'expliquait par une lecture difficile des verts qu'il connaît pourtant bien.

«Les coups roulés ne rentraient pas comme je l'aurais aimé, je voyais des courbes où il n'y en avait pas. Demain [aujourd'hui], le compas devrait revenir dans l'oeil... Ce n'était pas une partie parfaite, et - 2, c'est ce que je méritais», analysait le joueur du club La Vallée du Richelieu, qui est à égalité au cinquième rang.

«Il reste beaucoup de trous pour revenir de l'arrière. Je suis très confiant et je me trouve en bonne position», notait celui qui a réussi quatre oiselets et deux bogueys, notamment sur le 15e trou, qui lui cause toujours des ennuis.

«Il s'agit de celui que je déteste le plus. À chaque fois, c'est le trou qui me fait augmenter mon rythme cardiaque. Un jour, je vais le maîtriser, mais je le calcule quasiment comme un boguey en partant, ça me décourage moins que ça arrive», disait-il à propos de cette bête noire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer