Les Chiefs prêts à gâcher la fête des Patriots

Beaucoup d'observateurs prédisent à Tom Bray et ses... (AP, Mary Schwalm)

Agrandir

Beaucoup d'observateurs prédisent à Tom Bray et ses Pats une saison parfaite de 19 victoires, un exploit presque réalisé en 2008, avant de chuter face aux Giants de New York lors du Super Bowl (17-14).

AP, Mary Schwalm

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Foxborough

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre sont prêts à amorcer une autre saison en tant que champions en titre du Super Bowl. Sept mois après avoir complété la remontée la plus spectaculaire de l'histoire du Super Bowl, ils dévoileront une cinquième bannière de champions dans le Gillette Stadium avant d'affronter les Chiefs de Kansas City, jeudi soir.

Les partisans de l'équipe sont habitués à ce genre de célébrations depuis que Bill Belichick et Tom Brady ont mis la main sur le trophée Vince-Lombardi pour une première fois en 2001. Ce sera au tour des Chiefs de tenter de gâcher la fête, eux qui sont à la recherche d'un premier titre du Super Bowl depuis 1970.

Les Patriots ont un dossier de 4-0 lors des matchs d'ouverture après une conquête du Super Bowl, mais ils ont beaucoup de respect pour les Chiefs, contre qui ils ont connu certains de leurs pires moments dans l'ère Belichick-Brady. La dernière fois que Brady a commencé la saison à domicile face à Kansas City, c'était en 2008. Il avait quitté le terrain en boitant et n'avait pas rejoué de la saison en raison d'une blessure à un genou. Puis en 2014, les Chiefs ont écrasé les Patriots 41-14 au Arrowhead Stadium.

«J'ai du respect pour la manière dont ils jouent. Ce n'est jamais facile contre eux. Nous avons eu de grandes batailles avec eux», a dit Belichick. «Il n'y a pas beaucoup d'équipes qui nous ont malmenés comme ils l'ont fait en 2014.» Le match de 2014 représente toutefois la seule victoire en carrière d'Andy Reid face à Belichick.

Bons éléments en moins

La rencontre de jeudi permettra d'offrir une première évaluation des Patriots, qui ont perdu quelques éléments importants au cours de la saison morte. LeGarrette Blount n'est plus dans le champ arrière, lui qui n'a pas signé de nouveau contrat avec l'équipe. Et le receveur Julian Edelman ratera l'ensemble de la saison en raison d'une blessure à un genou subie lors du calendrier préparatoire. Du côté de la défensive, les Patriots ont perdu les services de Chris Long et Rob Ninkovich.

«Quand le calendrier est annoncé, vous commencez à vous préparer pour le premier match», a rappelé Brady. «C'est la même chose de l'autre côté. Je suis certain qu'ils ont hâte de sauter sur le terrain.»

Avec cinq bagues du Super Bowl en poche, Brady est déjà le quart le plus titré de l'histoire et il peut devenir le plus âgé à soulever le prestigieux trophée Vince-Lombardi, le 4 février prochain à Minneapolis. Beaucoup d'observateurs prédisent aux Pats une saison parfaite de 19 victoires, un exploit qu'il avait failli réaliser en 2008, avant de chuter face aux Giants de New York lors du Super Bowl (17-14).

«Une saison est un marathon», a balayé Brady. «Le football est un sport qui incite à l'humilité. Vous pensez que tout va bien, les entraînements se déroulent bien, les victoires s'enchaînent et puis un jour, vos adversaires font quelque chose auquel vous ne vous attendiez pas. On est prêt, on est confiant, mais il faut maintenant aller sur le terrain et jouer.»  Avec AFP




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer