Le Rouge et Or corrige les Redmen

Le quart-arrière du Rouge et Or, Hugo Richard,... (La Presse, Catherine Lefebvre)

Agrandir

Le quart-arrière du Rouge et Or, Hugo Richard, a terminé le match avec 28 passes complétées en 34 tentatives, poru des gains aériens de 370 verges. Il a lancé deux passes de touché en plus d'en inscrire lui-même deux sur des courses.

La Presse, Catherine Lefebvre

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Deux minutes et cinquante-quatre secondes. C'est tout ce dont a eu besoin le Rouge et Or pour marquer 21 points sans réplique en fin de deuxième quart et transformer un match serré contre les Redmen en une correction en bonne et due forme, vendredi soir, au Stade Percival-Molson.

Glen Constantin n'est pas du genre à se fier à la marque finale d'un match pour analyser la performance de ses ouailles. Et la victoire de 50-14 contre McGill n'a pas fait exception.

«Il faut donner du crédit à McGill, ils sont sortis très fort en début de match. De notre côté, nous ne sommes pas sortis comme on l'espérait. Il va falloir avoir de meilleurs débuts de match quand on va jouer de meilleures équipes», a résumé l'entraîneur-chef du Rouge et Or, sachant que les siens seront au CEPSUM pour affronter les Carabins, samedi prochain. 

Les Redmen ayant obtenu congé lors de la première fin de semaine du calendrier régulier, c'était match d'ouverture pour les hommes de Ronald Hilaire. Et la partie a bien commencé pour les locaux.

Répliquant à un placement hâtif de David Côté, McGill a traversé le terrain sur trois longues passes du quart-arrière de deuxième année Frédéric Paquette-Perrault au vétéran Rémi Bertellin, la dernière sur 23 verges bonne pour un touché. Mené par leur ligne défensive, les Redmen étaient toujours en avant 7-6 avec trois minutes à faire avant la mi-temps.

Deux touchés de Richard 

«On s'est fait arrêter trois fois sur des situations de deuxième jeu et une ou deux verges en début de match. Ce n'est pas caractéristique de notre attaque et on va devoir faire preuve de plus d'intensité contre un front défensif comme celui de Montréal», a noté le quart-arrière Hugo Richard, qui a tout de même terminé le match avec 28 passes complétées en 34 tentatives, 370 verges totales, 2 touchés par la voie des airs et 2 au sol. 

C'est que l'offensive a ouvert les valves en fin de deuxième quart. Richard a d'abord traversé la zone sur une course de trois verges avec 2:54 à faire pour redonner l'avance aux siens. Puis il en a ajouté sur une passe de touché de 12 verges à Étienne Moisan une minute et demie plus tard.

Les Redmen n'étaient pas au bout de leur peine. Un échappé du porteur de ballon Donovan Martel dans son territoire a redonné le ballon à l'offensive de Laval avant la mi-temps. Richard, encore lui, a couru sur quelques verges vers la zone des buts pour porter l'avance des siens à 27-7. 

Fort d'une interception de Kevin McGee en tout début de deuxième demie, le Rouge et Or a vite accentué son avance, les substituts étant graduellement embarqués sur le terrain jusqu'à la fin du match. 

Pivin blessé

«On se disait avant le match qu'il ne fallait pas les prendre à la légère, mais peut-être que c'est quand même venu nous hanter», a admis après la rencontre Étienne Moisan, auteur de six attrapés pour 69 verges. «Mais ça a fait du bien de vivre de l'adversité. On perdait après le premier quart et ça n'allait pas bien. On a bien réagi par la suite.»

Le receveur Marc-Antoine Pivin s'est blessé à la jambe gauche sur un attrapé de neuf verges au deuxième quart. Le partant de deuxième année a eu besoin d'aide pour quitter le terrain, ne pouvant mettre de poids sur sa jambe. Des examens médicaux révéleront la gravité de la blessure.

***

Le baptême des colocs Harelimans et Fitzgerarld

Débarqués à Laval durant la saison morte après avoir fait la pluie et le beau temps chez les Cheetahs de Vanier, les deux colocs Zack Fitzgerald et Kean Harelimana obtenaient leur premier départ dans les rangs universitaires, vendredi soir contre McGill, en raison de blessures à Émile Chênevert et Marc-Antoine Varin. «Des gars blessés, on ne veut jamais voir ça, mais ça nous a donné une chance et l'on essaye d'en profiter», a expliqué après le match le secondeur Harelimana, auteur d'un plaqué. «C'est sûr que c'est un peu plus spécial de vivre ça avec mon ami proche, surtout que l'on était les deux du côté court. Je n'étais pas plus nerveux que d'habitude, mais sur le terrain ça roulait pas mal plus vite qu'en pratique. En général, ça a bien été.»

Selon l'état de santé de Varin, Harelimana pourrait retourner dans un rôle de substitut samedi prochain, mais le match contre les Carabins sera assurément spécial. C'est la première fois de sa carrière qu'il affrontera son frère aîné Brian. «Je ne sais pas si l'on va se parler cette semaine. Ça va être particulier. Indépendamment de mon frère, c'est gros la rivalité Carabins-Rouge et Or.»




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer